Anciennes familles de Provence
   

 

branche de La Calade


 

IX - Jérôme de DURANTI écuyer, seigneur de Saint-Antonin et Saint-Louis de la Calade (fils de Jean-Baptiste conseiller aux comptes, et de Claire de Mazargues), reçu docteur en droit de l’Université d’Avignon en 1619, avocat en la cour du parlement, nommé conseiller du roi en la cour des Comptes, Aides et Finances de Provence par lettres données à Saint-Germain en Laye le 21 novembre 1626, et reçu en la charge de son père le 4 mars 1627, acquiert en 1632 pour le prix de 48.000 livres tournois le domaine de la Calade au nord d’Aix, qu’il fait ériger en arrière-fief par Mgr de Bretel, archevêque d’Aix, le 13 juillet 1633, sous le nom de Saint-Louis de la Calade, avec droits de moyenne et basse justice, et où il fait bâtir jusqu’en 1653 un château, inscrit aux Monuments historiques en mai 2011, toujours conservé par ses descendants ; il est élu doyen des conseillers de la cour des Comptes ; né à Aix, baptisé le 11 février 1601 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Jeannet de la Cépède président en la cour des comptes, marraine Anne Christiane de Guerre comtesse de Sault), mort à Aix et enseveli en l’église des Grands Augustins le 29 avril 1681, âgé de 80 ans. Il épouse 1) par contrat du 1er janvier 1620 (Louis Gazel notaire à Aix), Magdeleine de REMUSAT d’Aix, fille de Me Louis, seigneur de Saint-Antonin, avocat en la cour, et de Louise de MALBEC. Elle meurt à Aix et est inhumée au couvent des Grands Augustins le 14 octobre 1627. 2) par contrat du 2 novembre 1627 à Aix, Sybille d’ESCALIS de BRAS fille de Pierre, seigneur de Saint-Louis de la Calade, conseiller à la cour des Comptes, et de Louise de GUIRAN de LA BRILLANE. 3) le 21 août 1652 en l’église du Cannet des Maures (Var) et par contrat du 26 août (Ainesi, notaire du Luc), Gabrielle de GLANDEVES BEAUDUMENT fille de Jean-Baptiste, seigneur de Cuers, le Cannet et de Beaudument, et d’Olympe de CASTELLANE MOISSAC, sa seconde épouse. D’où :
  1. du premier mariage : Louise de DURANTI baptisée le 11 octobre 1620 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Jean-Baptiste Durant conseiller du roi en la cour des comptes, marraine Louise de Malbec).
  2. Gabrielle de DURANTI baptisée le 16 mai 1622 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Louis de Remusat sieur de Saint-Anthoine, marraine Diane de Pontevès).
  3. Magdeleine de DURANTI baptisée le 21 novembre 1623 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Louis Pithon sieur de Tournefort, marraine Marguerite de Durand), décédée à l’âge de 76 ans, le 24 mai 1700 à Brignoles ; épouse le 11 juin 1641 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix, suivant contrat du 13 juin (Frégier, notaire), François de PAUL docteur en droit de la ville de Brignoles, fils de Jean-Baptiste, docteur en droit, et de Françoise de PETRA, en présence des parents de l’époux.
  4. Anne de DURANTI baptisée le 14 décembre 1625 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Louis André de Mazargues, conseiller et premier avocat du roi au siège d’Aix, marraine Anne de Remusat).

  5. du deuxième mariage : (Elzéar) Henry de DURANTI d’ESCALIS écuyer, sieur de Saint-Louis, succède à son père dans la charge de conseiller du roi en la cour des Comptes, Aides et Finances de Provence, par lettres de provision du 12 avril 1665 et réception le 1er décembre suivant ; né à Ansouis où il a été baptisé le 8 novembre 1629 (parrain Henri d’Escalis, commandeur et chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, marraine Gabrielle d’Escalis, baronne de Tourrettes), décédé à Aix et inhumé le 25 mars 1686 au couvent des Pères Augustins, âgé de 56 ans ; épouse le 13 février 1653 en l’église de Montmeyan, Marguerite de CASTELLANE-MONTMEYAN, fille de Pierre, seigneur de Montmeyan, gouverneur pour le roi de la ville de Fréjus, et de Marguerite de GLANDEVES, mariage célébré en présence de Mr de la Verdière et de Mr de Rieux Saint-Laurent. D’où :

    1. Honoré-Jérôme de DURANTI de SAINT-LOUIS écuyer d’Aix, seigneur de Saint-Louis, baptisé le 14 octobre 1654 en la cathédrale Saint-Sauveur, décédé le 6 juin 1727 à Aix, âgé de 72 ans ; épouse le 13 décembre 1694 en l’église métropolitaine Saint-Sauveur, Cécile de BRICARD, de Marseille, fille de feu Henri, capitaine de vaisseau du roi, et de feue Jeanne de TEMPLE, en présence des parents Jean et Pierre de Boniface, frères, seigneurs de Vachères, d’Aix, cousins germains de feue Madame d’Estamples, Joseph Roboli écuyer de Marseille, aussi cousin germain de ladite d’Estamples, Jean Antoine Poete écuyer, Anne d’Etemples tante germaine de l’épouse, et des témoins Jean Augustin de Pigenat, Lazare de Clapiers seigneur de Collongues, Joseph Lenfant prieur de Collobrières, et Joseph Cotte docteur en médecine, l’épouse signe Cicille de Bricard, l’époux Saint Louis Duranti. D’où :

      1. Marie-Anne de DURANTI née le 6 novembre 1696 à Aix, baptisée le même jour en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain l’abbé de Durand, prêtre, marraine Marianne de Bernier).
      2. Joseph François de DURANTI né à Aix, baptisé le 8 mars 1698 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain le seigneur de Castellane Montmeyan, marraine Anne de Montmeyan de Boisson).
      3. Marguerite Françoise de DURANTI décédée le 30 avril 1723 à Aix, inhumée au couvent des Grands Augustins.

    2. Gabrielle-Charlotte de DURANTI de SAINT-LOUIS baptisée le 17 mars 1656 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Marc Antoine de Durant d’Escalis, marraine Gabrielle de Glandevès du Cannet).
    3. (Charlotte) Gabrielle de DURANTI de SAINT-LOUIS baptisée le 19 mai 1657 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain François de Durant, marraine Charlotte de Castillon), épouse 1) le 27 février 1674 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix, avec dispense de parenté du 3e et 4e degré, Jean de CASTELLANE ESPARRON écuyer, seigneur d’Esparron, Saint-Julien et le Biosc, veuf de Magdeleine de SABRAN d’AIGUINES, fils de feu Pierre, seigneur d’Esparron et de Saint-Julien, et de feue Magdeleine de CASTELLANE MAJASTRES, en présence d’André de Castellane, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Jérôme de Duranti doyen de la cour des Comptes ayeul de l’épouse, Jean de Castellane, baron de Montmeyan, gouverneur de Fréjus, oncle maternel de l’épouse, Marc-Antoine Duranti, oncle paternel, l’époux signe Esparron, et l’épouse signe Gabrielle de Durant. Mariage annulé en 1678, 2) le 18 janvier 1679 en la chapelle du château de Montmeyan, Joseph de BLACAS de TAURENNE, écuyer seigneur de Taurenne, fils de Scipion, écuyer, seigneur de Taurenne, et de Marguerite de VILLENEUVE, en présence des parents et des témoins nommés Jean Garachon, recteur, et Antoine Meinier. D’où postérité.
    4. Anne de DURANTI de SAINT-LOUIS baptisée le 6 février 1660 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Charles de Castellane Montmeyan prévôt de Fréjus, marraine Anne de Castellane).
    5. Thérèse de DURANTI de SAINT-LOUIS baptisée le 21 juin 1661 en la cathédrale d’Aix (parrain Marc-Antoine de Duranti, marraine Thérèse de Duranti).
    6. Jean-Baptiste de DURANTI de SAINT-LOUIS baptisé le 24 juin 1662 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Jérôme de Durant, marraine Ne de Durant).
    7. Henry de DURANTI de SAINT-LOUIS écuyer, seigneur de Saint-Louis, épouse 1) le 11 février 1700 en la cathédrale Saint-Sauveur, Suzanne GERARD, d’Aix, fille de feu Joseph, et de feue Bernardine de ROUX, témoins Noël Poitevin, prêtre bénéficier de Saint-Sauveur, Joseph de vachères, prêtre des agonisants, François Savournin, et Joseph Levet, prêtres. 2) le 29 octobre 1725 en la cathédrale d’Aix, Anne de BRICARD de Marseille, paroisse de la Major, fille de feu Henri, capitaine d’un vaisseau du roi, et de Jeanne de TEMPLE.

  6. Marc-Antoine qui suit,
  7. Jean-François de DURANTI prêtre, docteur en droit et en théologie, prieur du prieuré de Sainte-Catherine, fut un grand missionnaire, né à Aix, baptisé le 12 novembre 1632 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain François Durant sieur de Montplaisant, marraine Diane de Pontevès), meurt en odeur de sainteté le 25 novembre 1708.
  8. Marguerite de DURANTI épouse le 17 décembre 1651 en l’église Saint-Sauveur d’Aix, Jérôme Bruno de PAULE écuyer, âgé de 19 ans, né à Aix en novembre 1632, fils de feu Louis, conseiller du roi, et de Victoire de PORCELLET de FOS, sa deuxième épouse, les témoins sont Charles de Frégier conseiller du roi correcteur en la cour des Comptes, Jean Nicolas Legrin avocat, et François du Périer docteur en droit. Nommé conseiller en la cour des Comptes en 1656, il meurt à l’âge de 53 ans, est enseveli le 10 juin 1686 aux Augustins.
  9. Melchionne de DURANTI religieuse au premier monastère des ursulines sous le nom de sœur St Bernard, née à Aix, baptisée le 11 septembre 1634 en l’église cathédrale Saint-Sauveur (parrain Jean d’Escalis sieur de Saint-Martin, marraine Melchionne d’Escalis), décédée à l’âge de 46 ans, et ensevelie dans la maison de son ordre le 21 août 1701.
  10. Thérèse de DURANTI baptisée le 14 décembre 1635 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Louis François de Rabasse, sieur de Vergons, conseiller du roi et son procureur en la cour, marraine Marguerite de Duranti).
  11. Marquise de DURANTI inhumée le 9 février 1665 au couvent des Grand Augustins.
  12. Marie de DURANTI inhumée le 23 mars 1672 au couvent des Grands Augustins.
  13. Magdeleine de DURANTI baptisée le 8 août 1644 en la cathédrale d’Aix (parrain François du Périer, marraine Jeanne de Boche).
  14. Marc Mathieu de DURANTI baptisé le 22 septembre 1648 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Sextius d’Escalis baron  d’Ansouis, seigneur de Bras, marraine Magdeleine de Durand femme du conseiller de Paul).
  15. Jérôme de DURANTI écuyer d’Aix, second consul d’Aix et procureur du pays en 1688 et 1689, épouse 1) le 14 novembre 1671 en l’église Sainte-Madeleine, Gabrielle de BERTRAND fille de Claude, conseiller du roi au siège d’Aix, et de Françoise de COLLIN, en présence de Jean-Baptiste Espitalier, conseiller du roi secrétaire en la chancellerie. 2) avec rapt, affaire portée devant la justice, Marguerite de GARCONNET, de Pélissanne, née en 1669, fille de Boniface, écuyer, et d’Anne d’ICARD. D’où :

    1. Du premier mariage : Jérôme de DURANTI né le 1er  août 1672 à Aix, baptisé le 1er septembre suivant en l’église de la Madeleine (parrain Jérôme de Durant sieur de Saint-Louis et Saint-Antonin, conseiller et doyen en la cour des Comptes, marraine Françoise de Collin), décédé à l’âge de 14 ans, inhumé le 13 octobre 1686 au couvent des Grands Augustins.
    2. Marie Anne de DURANTI célibataire, née le 18 août 1673 à Aix, baptisée le surlendemain en l’église de la Madeleine (parrain Claude Bertrand conseiller du roi au siège d’Aix, marraine Françon de Colin), décédée à l’âge de 86 ans le 20 juillet 1759, inhumée le lendemain au couvent des Grands Augustins.
    3. Esprit de DURANTI né le 23 mai 1676 à Aix, baptisé le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain Marc Antoine de Durant, marraine Marie de Colin), décédé à l’âge de 10 mois, inhumé le 18 mars 1677 au couvent des Grands Augustins.
    4. Thérèse Rose de DURANTI née le 13 juin 1677 à Aix, baptisée le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Jean-François Durant, prêtre, prieur de Sainte-Catherine, marraine Marguerite de Durant).
    5. François de DURANTI né le 13 septembre 1678 à Aix, baptisé le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain François de Durant sieur de Montplaisant, marraine Charlotte Gabrielle de Durant dame d’Esparron), décédé à l’âge de quatre ans, inhumé le 22 octobre 1682 aux Grands Augustins d’Aix.
    6. Marc-Antoine de DURANTI inhumé le 3 août 1681 au couvent des Grands Augustins.
    7. Isabeau de DURANTI née le 5 mars 1681 à Aix, baptisée le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain Louis de Blanc conseiller du roi et lieutenant principal au siège d’Aix, marraine Elisabeth alias Isabeau de Vacon), décédée à l’âge d’un an et demi, inhumée le 15 octobre 1682 au couvent des Grands Augustins.
    8. Amant de DURANTI né le 29 mai 1682 à Aix, baptisé le même jour en l’église Sainte-Madeleine (parrain Amant Trossier, conseiller et secrétaire du roi en la cour du parlement, marraine Marguerite de Castellane Montmeyan), décédé à l’âge d’une semaine, inhumé le 7 juin 1682 au couvent des Grands Augustins.
    9. Jean François Bernard de DURANTI né le 20 août 1683 à Aix, baptisé le même jour en l’église de la Madeleine (parrain Jean-François de Gantès seigneur de Valbonnette, conseiller au parlement, marraine Anne du Périer), décédé à l’âge de onze mois le 18 juillet 1684 et inhumé au couvent des Grands Augustins.
    10. Joseph François de DURANTI né le 1er novembre 1685 à Aix, baptisé le lendemain en l’église de la Madeleine (parrain Joseph-François de Piolenc de Beauvois, conseiller au parlement, marraine Thérèse de Gantès), décédé à l’âge de presque un an, inhumé le 13 octobre 1686 au couvent des Grands Augustins.
    11. Anne de DURANTI célibataire, née le 6 novembre 1686 à Aix, baptisée le lendemain en l’église Sainte-Madeleine, décédée à l’âge de 70 ans le 12 avril 1757, inhumée le lendemain en la paroisse de la Madeleine.
    12. Catherine Sexte de DURANTI célibataire, née le 4 février 1688 à Aix, baptisée le même jour en l’église Sainte-Madeleine, décédée à l’âge de 66 ans, le 3 avril 1754 à Aix, inhumée le lendemain en la paroisse de la Madeleine.
    13. Pierre de DURANTI inhumé le 31 août 1689 aux Grands Augustins d’Aix.
    14. Joseph Jérôme de DURANTI baptisé le 23 décembre 1690 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Joseph d’Aymar seigneur de Brès, marraine Jeanne d’Aymar).

    15. Du second mariage : Charles de DURANTI né le 17 mai 1699 à Aix, baptisé le même jour en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Charles de Morthe, marraine Anne de Garçonnet), décédé à l’âge d’un an le 24 septembre 1700, inhumé au couvent des Cordeliers.

X – Marc-Antoine de DURANTI d’ESCALIS écuyer, seigneur de Saint-Antonin et de Saint-Louis de la Calade, jurisconsulte distingué, second consul et procureur du pays d’Aix en 1678, maintenu dans sa noblesse en 1668, signe M.A. Durant Descallès ; né à Aix et baptisé le 10 avril 1631 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Marc-Antoine Durant, marraine Andrieue Gairard), décédé le 9 avril 1693 à Aix, âgé de presque 62 ans ; épouse par contrat du 13 avril 1658, Thérèse de DURANTI sa parente, âgée de 18 ans, née en janvier 1640 à Aix, fille et héritière d’Antoine, écuyer d’Aix, et de Louise PITTON de TOURNEFORT. Elle meurt à l’âge de 58 ans, et est inhumée le 30 septembre 1698 au couvent des Grands Augustins. D’où :

  1. Marie Ursule de DURANTI d’ESCALIS baptisée le 21 octobre 1659 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Jean-Baptiste de Durant, marraine Louise de Pithon de Tournefort).
  2. Marie de DURANTI d’ESCALIS baptisée le 18 février 1661 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Jérôme de Duranti conseiller en la cour des Comptes, marraine Louise de Piton), marraine de sa sœur en 1674, décédée à l’âge de 31 ans, inhumée le 29 février 1692 ; épouse le 7 février 1682 en la cathédrale d’Aix, Henry de BONFILS de CANAUX, écuyer, sieur de Canaux, âgé de 50 ans, fils de Joseph, sieur de Canaux, avocat au parlement, et d’Honorade de SAINT-MARTIN. Remarié en 1693 à Hélène d’AUDIFFREDY.
  3. Thérèse de DURANTI d’ESCALIS baptisée le 17 mars 1666 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Henry Elzéar Durand, marraine Aymare de Fagou), décédée à l’âge de 5 ans et demi, inhumée le 14 janvier 1672 au couvent des Grands Augustins.
  4. Jean-Baptiste Joseph qui suit,
  5. Marguerite de DURANTI d’ESCALIS née jumelle le 11 juin 1669 à Aix, baptisée le même jour en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Jérôme de Durant, marraine Marguerite de Castellane de Montmeyan), décédée quatre jours plus tard et inhumée au couvent des Grands Augustins.
  6. Gabrielle de DURANTI d’ESCALIS née jumelle le 11 juin 1669 à Aix, baptisée le même jour en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Jean Nicolas Legrin, avocat en la cour, marraine Gabrielle de Glandevès de Baudument) (i43) décédée quatre jours plus tard, en même temps que sa sœur, et inhumée au couvent des Grands Augustins.
  7. Ignace de DURANTI d’ESCALIS présent au mariage de son frère en 1690, baptisé le 30 octobre 1670 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Marc Antoine de Duranti écuyer d’Aix, marraine Marguerite de Durant femme de Me Bruno de Paule conseiller en la cour des Comptes).
  8. Thérèse de DURANTI d’ESCALIS baptisée le 9 janvier 1672 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Vincent de Barthélémy avocat en la cour, marraine Gabrielle de Tournefort veuve d’André de Vitalis sieur de Fuveau), décédée à l’âge de 5 ans, inhumée le 2 mars 1677 au couvent des Grands Augustins.
  9. Louise de DURANTI d’ESCALIS née à Aix, baptisée le 15 juillet 1674 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Melchion de Durant, marraine Marie de Durant), décédée à l’âge de 2 ans et demi, inhumée le 8 avril 1677 au couvent des Grands Augustins d’Aix.
  10. François de DURANTI d’ESCALIS né le 7 février 1679 à Aix, baptisé le même jour en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Paul de Durant, marraine Gabrielle de Bertrand).

XI – Jean-Baptiste Joseph de DURANTI de LA CALADE écuyer, seigneur de Saint-Louis de la Calade, né à Aix, baptisé le 21 décembre 1667 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain François Duranti sieur de Montplaisant, marraine Magdeleine de Durant), décédé le 4 juillet 1745 à Aix, âgé de 77 ans ; épouse 1) le 2 décembre 1690, Marie-Thérèse (Félicité) de FRANC âgée de 22 ans, née à Aix le 23 juin 1668, fille de feu Arnaud, médecin du roi, professeur à l’Université d’Aix, sieur de Cabasse, et de Félicité d’ORCIN, mariage célébré par messire Jean-François de Duranti, prêtre et docteur en droits, oncle de l’époux, en présence des parents de ce dernier, de la mère de l’épouse, et des témoins Jacques de Ballon, capitaine dans le régiment de Bourgogne, Honoré Jérôme de Duranty, sieur de Saint-Louis, Henry de Duranty, et Ignace de Duranty, frère de l’époux; elle meurt à l’âge de 40 ans, et est inhumée le 7 février 1709 aux Grands Augustins. 2) le 13 septembre 1723 à Puyricard, Gabrielle de CASTOL, veuve de Félix BLANC, capitaine au régiment de Conti puis de Maulévrier, fille de Charles, bourgeois d’Aix, et de Thérèse de FORBIN GARDANNE. D’où, du premier lit :

  1. Marc Antoine qui suit,
  2. François de DURANTI de LA CALADE né le 19 septembre 1692 à Aix, baptisé le même jour en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain François Franc, prieur de Vaugine ayant permission, marraine Thérèse de Duranti).
  3. Jérôme Ignace de DURANTI de LA CALADE prêtre, né à Aix et baptisé le 8 avril 1694 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Jérôme de Duranti, marraine Anne de Foresta), décédé le 9 août 1782 à Aix, inhumé le lendemain au cimetière de la paroisse de la Madeleine, âgé de 88 ans.
  4. Joseph de DURANTI de LA CALADE né le 5 mars 1695 à Aix, baptisé le même jour en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain François de Franc, conseiller au parlement, marraine Marguerite de Castellane Montmeyan).
  5. Thérèse Gabrielle Félicité de DURANTI de LA CALADE née le 26 janvier 1709 à Aix, épouse le 17 mars 1733 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix, et suivant contrat passé la veille devant Me Vaugier, notaire, Jean-Joseph de GIRARD de VACHERES écuyer, co-seigneur de Vachères, propriétaire à Bonnieux, vveuf d'Anne-Thérèse de BLANQUY, âgé de 44 ans, né en 1689, fils d’André, co-seigneur de Vachères, avocat au parlement de Provence, et d’Anne-Marie de GIBERTY.

XII – Marc-Antoine de DURANTI de LA CALADE chevalier, seigneur de Saint-Louis de la Calade, pourvu par lettres données à Paris le 10 janvier 1726 de l’office de conseiller en la cour des Comptes, Aides et Finances de Provence qu’avait exercé Jacques Simon, reçu le 4 février suivant ; né le 2 octobre 1691 à Aix, baptisé le même jour en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Marc-Antoine de Duranty seigneur de Saint-Antonin et de Saint-Louis son grand-père, marraine Félicité d’Orsin sa grand-mère maternelle), décédé à Aix le 27 avril 1756 et enseveli dans l’église des Augustins, âgé de 64 ans ; épouse le 24 juin 1723 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, Madeleine LE BLANC fille de feu Félix, ancien capitaine au régiment de Maulévrier, et de Gabrielle de CASTOL, en présence d’Honoré Jérôme de Duranty seigneur de Saint-Louis, Louis Sicard, ecclésiastique, André Ricard prêtre, Gaspard Brun ; sœur de Mgr Hyacinthe Le Blanc chanoine de Reims, évêque de Joppé (1728). D’où :

  1. Gabrielle Thérèse de DURANTI de LA CALADE née le 22 mars 1724, ondoyée à la maison le même jour, suppléments de cérémonies de baptême en la cathédrale Saint-Sauveur le 21 avril suivant (parrain Jean-Baptiste Joseph de Duranti seigneur de Saint-Louis de la Calade, marraine Gabrielle de Castol), décédée le 2 août 1797 à Rians, âgée de 73 ans, épouse le 22 juillet 1749 en l’église métropolitaine Saint-Sauveur d’Aix, Honoré LE BRUN de LA VALERE fils de Jean, présent, et d’Elisabeth de COQUILLAT, de Rians, mariage béni par Mgr Hyacinthe évêque de Joppé, en présence de Jean-François Boyer, ecclésiastique, Jean Joseph Silvestre, ecclésiastique, Jean-Louis Beche.
  2. Claude (Jean-Baptiste) qui suit,
  3. Marc-Antoine Ignace Jérôme de DURANTI de LA CALADE destiné à l’Eglise, séminariste, né le 5 juillet 1727 et ondoyé le même jour au château de la Calade, baptisé le 27 en l’église métropolitaine Saint-Sauveur (parrain Jérôme de Duranty écuyer, marraine Catherine de Pochet), décédé au séminaire Saint-Charles de Lurs le 28 juillet 1742 et inhumé audit lieu, âgé de 15 ans.
  4. Marie-Thérèse de DURANTI de LA CALADE née le 22 juin 1729, baptisée le lendemain en la cathédrale Saint-Sauveur, parrain Henri de Duranti de Saint-Louis, écuyer d’Aix, marraine Thérèse de Bonfils de Gros).
  5. Joseph de DURANTI de LA CALADE né le 17 novembre 1730 à Aix, baptisé le même jour en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Joseph de Franc conseiller au parlement d’Aix, marraine Thérèse Duranti de la Calade).
  6. Françoise (Gabrielle) de DURANTI de LA CALADE née le 4 avril 1734 à Aix, baptisée le même jour en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Honoré d’Estienne, conseiller au parlement, marraine Gabrielle de Félix d’Orsin), décédée à Aix le 25 novembre 1798, âgée de 64 ans, épouse le 9 août 1757 à Puyricard, Jean-Baptiste BONAUD bourgeois de Pertuis, âgé d’environ 20 ans, fils de Cajetan, et de feue Suzanne de QUEYREL, l’époux est assisté de son père, et l’épouse de Claude de Duranti la Calade, conseiller aux comptes, son frère et curateur, et en présence encore de Dominique d’Anjou, écuyer de Pertuis, Amand Guillaume de Michaelis, Louis Laurent Joseph d’Estienne, conseiller au parlement, et Jean Touche prêtre du diocèse d’Embrun, l’épouse signe Françoise Duranti et l’époux Jean Baptise Bonaud.
  7. Adélaïde Magdeleine de DURANTI de LA CALADE née le 11 novembre 1735 à Aix, baptisée le lendemain en l’église cathédrale d’Aix (parrain Joseph Gaspard de Boisson la Salle, conseiller en la cour des comptes, marraine Marguerite Adélaïde de Blacas), décédée à l’âge de 3 ans et demi le 14 juin 1739 et inhumée le lendemain aux Grands Augustins.

 

XIII – Claude de DURANTI de LA CALADE chevalier, seigneur de Saint-Louis de la Calade, pourvu en survivance de son père et par lettres du 18 novembre 1750 de l’office de conseiller en la cour des Comptes, Aides et Finances de Provence, reçu le 10 décembre de la même année, devient président en la dite cour le 28 mars 1781 par acquisition de l’office de François Augustin de Lévesque de Saint-Etienne, obtient le 22 mars de la même année un arrêt du Grand Conseil portant dispense du marc d’or de la noblesse ; fut un franc-maçon zélé, prend part en 1789 aux Assemblées de la noblesse tenues à Aix, qu’il préside ; né à Aix le 27 avril 1726, ondoyé le même jour, suppléments de cérémonies de baptême en la cathédrale le 30 avril (parrain le comte Claude de Forbin, chevalier de Saint-Louis, chef d’escadre des armées navales du roi, marraine Gabrielle de Castol de Duranti), décédé à Aix le 15 février 1801, âgé de 74 ans, inhumé le lendemain au cimetière de la paroisse de la Madeleine ; épouse à l’âge d’environ 20 ans le 19 avril 1746 en l’église de la Madeleine d’Aix, et suivant contrat passé le même jour à Aix, Françoise Félicité GUEYROARD fille de Félix, avocat au parlement de Provence, et d’Anne PORTALIS, en présence des parents de l’époux et de l’épouse, et de François Xavier de Duranty prêtre délégué et des témoins. D’où :

  1. Marc-Antoine Jean-Baptiste de DURANTI LA CALADE né à Aix le 22 août 1747, baptisé le même jour en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Marc-Antoine de Duranty seigneur de Saint-Louis de la Calade, conseiller en la cour des Comptes, marraine Anne Portalis de Gueyroard), décédé à un an le 18 septembre 1748.
  2. Félix Jérôme qui suit,
  3. Joseph Hyacinthe de DURANTI LA CALADE écuyer, capitaine commandant au régiment de Rouergue, né le 1er juin 1749 à Aix, baptisé le même jour en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Joseph Ignace de Franc, conseiller au parlement, marraine Gabrielle Thérèse de Duranti), décédé à l’âge de 37 ans le 8 janvier 1787 à Aix.
  4. Thérèse Félicité de DURANTI LA CALADE née le 2 novembre 1750 à Aix, baptisée le lendemain en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Félix Gueyroard avocat en la cour, marraine Thérèse Françoise Félicité de Duranti de Vachères), décédée à Aix le 8 mars 1841, âgée de 90 ans ; épouse le 3 février 1774 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix, Joseph Pierre d’ABEL de LA DURANNE âgé de 26 ans, fils de Joseph Laurent, seigneur de la Durane, et de feue Marie Rose NEGREAU, du lieu de Beaumont, les témoins sont Jacques de Laurens chevalier des ordres du roi, maître de camp de cavalerie, lieutenant des maréchaux de France inspecteur général des maréchaussées et grand prévôt de France, Marc-Antoine de Duranti de Collongue, chevalier, Marius Benoist garde du corps, et Nicolas Girault.
  5. Marc-Antoine de DURANTI LA CALADE ingénieur pour le roi aux iles de la Martinique et de Sainte-Lucie ; né le 26 septembre 1751 à Aix, baptisé le même jour en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Marc-Antoine de Duranty seigneur de Saint-Louis de la Calade, conseiller aux comptes, marraine Ursule de Saint-Michel Le Blanc), décédé le 10 septembre 1782 à la Grenade, âgé de 30 ans.
  6. Jean-Baptiste (Gabriel) de DURANTI LA CALADE né le 27 novembre 1752 à Aix, baptisé le lendemain en la cathédrale (parrain Jean-Baptiste Joseph de Girard de Vachères, marraine Gabrielle de Duranti), décédé le 27 septembre 1783 à la Grenade, âgé de 30 ans.

XIV – Félix de DURANTI LA CALADE écuyer, pourvu de l’office de conseiller en la cour des Comptes, Aides et Finances de Provence, reçu le 2 août 1768 en la charge de Scipion-Antoine de Figuière, et dont il se démet en 1786 ; né le 12 juillet 1748 à Aix, baptisé le lendemain en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Félix Gueyroard, avocat au parlement, marraine Madeleine Le Blanc de Duranty), il meurt à Florence en Italie pendant l’émigration le 28 octobre 1798, âgé de 50 ans, et est enseveli sous la paroisse St-Frediano in Cestello ; épouse le 20 janvier 1784 à l’île de la Grenade aux Antilles, (Marie-Louise) Thérèse de DURANTI de COLLONGUE, sa parente, âgée de 22 ans, née le 22 décembre 1765 à la Grenade, fille de Charles Gonzague, écuyer, et d’Anne Louise DELBOURG. Elle meurt le 1er avril 1830 à Aix, à l’âge de 64 ans. D’où :

  1. Jean-Baptiste Alexandre de DURANTI LA CALADE propriétaire à Aix, né à l’île de Grenade le 2 janvier 1786, décédé à l’âge de 69 ans, à Aix, le 24 juillet 1855, son portrait se trouve en la chapelle des Pénitents gris à Aix ; épouse Claire Zoé GUITTON de TOURNEFORT fille de Joseph, écuyer, seigneur de Barras et de Tournefort, et d’Eugénie LE BLANC L’HUVEAUNE.
  2. (Charles) Gonzague de DURANTI de LA CALADE sert comme cadet dans le régiment royal allemand infanterie au service de Sicile de 1803 à 1805, admis comme lieutenant des gardes du corps du roi en la compagnie de Luxembourg le 20 juillet 1814, passé brigadier par ordonnance du roi le 11 août 1819, nommé chevalier de la Légion d’honneur le 14 juin 1825 (brevet du 14 mai 1827) ; né le 13 avril 1787 au Fort Royal, île de la Grenade, baptisé le 4 juin suivant en l’église Saint-Georges de ladite ville (parrain Charles Marcel Mandilhon, marraine Marie Mandilhon veuve Dejean), décédé le 2 septembre 1854, âgé de 67 ans ; son portrait peint par Droumet en 1860 se trouve en la chapelle des Pénitents Gris à Aix.
  3. (Charles) Paulin qui suit,

XV – Paulin de DURANTI LA CALADE receveur municipal de la ville d’Aix de 1823 à 1853, propriétaire, il avait fait partie de la garde d’honneur de Napoléon, et lui avait ouvert les portes de son château de La Calade en avril 1814, alors que, pourchassé par une troupe d’émeutiers venus du village d’Orgon, l’Empereur se rendait à l’île d’Elbe, cette action lui valut le saccage de son château l’année suivante par les troupes impériales mal informées de cette affaire et se trompant d’ennemi ; né le 13 mars 1789 à l’île de Grenade, décédé à l’âge de 82 ans le 11 mars 1871 en son domicile à Aix (11 rue de La Cépède), son portrait peint en 1857 par Roger de Castellet se trouve en la chapelle des Pénitents Gris à Aix ; épouse le 10 février 1820 à Paris, Gabrielle de FORTIS, âgée de 30 ans, née le 2 juin 1789 à Aix, fille de Jean-Baptiste, conseiller au parlement, maire d’Aix, officier de la Légion d’Honneur, et de Gabrielle d’ANDRE. Elle meurt à Aix le 26 février 1868, âgée de 78 ans. D’où :

  1. Félix de DURANTI LA CALADE né le 6 août 1821 à Aix, décédé 18 jours plus tard, le 24 août, au domicile de ses parents à Aix.
  2. Maurice qui suit,
  3. Marguerite de DURANTI LA CALADE née le 17 janvier 1828 à Aix,  décédée à l’âge de 88 ans le 25 novembre 1915 en son domicile à Aix 4 rue Matheron, âgée de 87 ans ; épouse le 24 septembre 1845 à la mairie d’Aix, Alfred, marquis d’ISOARD de CHENERILLES propriétaire, né à Aix le 28 octobre 1820, fils de feu François Victor Hippolyte, marquis de Chénerilles (1772-1825), chevalier de la légion d’honneur, et d’Octavie de VESC, présente.

XVI – Maurice de DURANTI LA CALADE avocat, juge au tribunal civil de Draguignan en 1855, puis à Aix en 1861, nommé en 1872 président du tribunal de première instance d’Aix, puis en 1874 conseiller à la cour d’appel d’Aix, jusqu’en 1883, conseiller municipal en 1871, historien et érudit (auteur d’une étude sur La famille d’André parue en 1902, et de travaux généalogiques sur sa famille demeurés inédits), membre de la société d’études de Draguignan, membre et administrateur de nombreuses œuvres de bienfaisance à Aix, propriétaire du château de la Calade ; né le 13 juillet 1824 à Aix, y décédé le 3 juin 1901, en son domicile 11 rue Lacépède, âgé de 76 ans ; épouse 1) le 15 mai 1855 à la mairie d’Avignon, Valentine du LAURENS d’OISELAY âgée de 22 ans, née le 13 mai 1833 à Avignon, fille cadette du baron Achille (1783-1859), baron d’Oiselay et du Saint-Empire, propriétaire à Avignon, et de Scholastique de BERTON de BALBE de CRILLON MAHON (1803-1886) grande d’Espagne. Valentine du Laurens décède à Aix le 31 octobre 1862, à l’âge de 29 ans. 2) le 23 juin 1873 à la mairie d’Aix, Berthe de GABRIELLI de GUBBIO âgée de 33 ans moins un jour, née à Aix le 24 juin 1840, fille de feu Charles-Fort, comte de Gabrielli de Gubbio (1791-1862), conseiller honoraire à la cour d’Aix, chevalier de la Légion d’Honneur, et de feue Marie Pauline CAPPEAU (+1843), les témoins sont Alfred d’Isoard marquis de Chenerilles, beau-frère de l’époux, Charles-Louis Dufaur, le marquis de Saporta, et Edmond d’Isoard de Chénerilles, cousin de l’épouse. Elle décède le 22 décembre 1904 à Aix, âgée de 64 ans. D’où, du premier mariage :

  1. Pauline de DURANTI LA CALADE née à Draguignan le 20 février 1856, décédée en 1882 ; épouse le 17 juillet 1882 à la mairie d’Aix, et le lendemain en l’église de la Madeleine, Raymond PESSONNEAUX du PUGET, chef de bataillon au 63e régiment de ligne, chevalier de la Légion d’Honneur (1872), en garnison à Limoges, lors de son mariage, né au Puget (Var) le 17 mai 1835, fils de feu Aimé Joseph Denis Félicité (1797-1877), capitaine du génie, membre du Conseil général du Var, maire de Toulon, chevalier de la Légion d’Honneur, officier de l’ordre de Charles III d’Espagne, et d’Albine Joséphine Félicité AURRAN de PIERREFEU. Blessé durant la campagne de 1870, il est fait prisonnier, et plus tard promu officier de la Légion d’honneur par décret du 28 décembre 1889, il meurt le 14 mai 1898, âgé de 63 ans.
  2. Gabrielle Louise Marie de DURANTI LA CALADE née le 21 octobre 1857 à Aix, décédée 7 jours plus tard.
  3. Françoise de DURANTI LA CALADE née le 13 octobre 1858 à Aix, décédée le 27 décembre 1940 à Avignon, à l’âge de 82 ans ; épouse le 20 juin 1887 à la mairie d’Aix, et religieusement le lendemain, Pierre du LAURENS d’OISELAY, baron du Saint-Empire, son cousin germain, lieutenant au 11e régiment de chasseurs à cheval, âgé de 34 ans, né à Avignon le 29 mai 1853, fils d’Alfred, baron du Laurens d’Oiselay, propriétaire, et de Valérie du LAURENS d’OISELAY. Passé chef d’escadron en 1905, chevalier (1892) puis officier (1908) de la Légion d’Honneur. Il hérite, le 13 février 1903, des titres de duc de Mahon et grand d’Espagne de première classe du chef de sa mère. Il habite au château d’Oiselay, à Sorgues, et à Avignon, où il décède le 12 mai 1920, âgé de 66 ans. D’où trois enfants, Valentine (1888-1917), célibataire, Marguerite (1896-1977), Mme Louis Marcillaud de Goursac, et Amédée (1901-1966), duc de Mahon, baron du Saint-Empire, magistrat, qui continue.
  4. Jérôme qui suit,

XVII - Jérôme de DURANTI LA CALADE avocat à la cour d’appel d’Aix, professeur de langue et littérature hébraïques à la faculté des Lettres d’Aix à partir de 1891, membre de l’Académie d’Aix (21 mars 1905), officier d’académie, historien et érudit, auteur notamment de Notes sur les rues d’Aix aux XIVe et XVe siècles, propriétaire ; né le 14 juin 1861 à Draguignan, décédé en 1951 ; épouse le 19 avril 1892 à la mairie d’Aix, et religieusement le lendemain en l’église Sainte-Madeleine, Thérèse LE BOURGUIGNON-DUPERRE âgée de 23 ans, née à Cuiseaux (Saône-et-Loire) le 4 juillet 1868, fille d’Etienne Raymond (1838-1900), lieutenant de vaisseau en retraite, officier de la Légion d’honneur, et de Marie Antoinette Sophie Elisabeth FALCONNET (fille d’un conseiller honoraire à la cour de cassation), présents, les témoins des mariés sont le marquis de Saporta, le baron Pierre du Laurens beau-frère, le marquis de Forbin La Barben, et Ludovic de Lander capitaine en retraite, la bénédiction est donnée par l’abbé Gabriel de Chénerilles, cousin germain du marié. D’où :

  1. Joseph de DURANTI LA CALADE né le 27 janvier 1893 à Aix, décédé en janvier 1904 à l’âge de 11 ans.
  2. Gonzague de DURANTI LA CALADE bachelier en 1913, employé à la Banque de France, attaché à la succursale de Toulon le 1er août 1914, incorporé au 7e régiment d’artillerie le 8 septembre suivant, nommé canonnier de première classe en avril 1915, mobilisé en Orient, participe en juin à la campagne des Dardanelles, rapatrié à cause de la fièvre paludéenne fin septembre, nommé brigadier en avril 1916, volontaire pour Verdun, promu maréchal des logis chef le 1er avril 1917, blessé grièvement au combat à Leuilly-sous-Coucy, il meurt des suites de ses blessures le 10 septembre 1918, et est décoré de la médaille militaire pour avoir donné « un bel exemple de sang-froid et d’abnégation qui excitait l’admiration de tous ceux qui l’entouraien », âgé de 24 ans ; il était né le 7 septembre 1894 à Cuiseaux.
  3. Monique de DURANTI LA CALADE propriétaire de l’hôtel de Foresta à Aix, née le 8 janvier 1897 à Aix, décédée en 1993, âgée de 96 ans ; épouse le 19 octobre 1920 à la mairie d’Aix, et religieusement le lendemain en l’église de la Madeleine, Georges RICHARD industriel, lieutenant de l’aviation blessé durant la Guerre, né en 1894, fils d’Edmond (1859-1903), et d’Antoinette GAUTIER (1861-1954), la bénédiction a été donnée par l’abbé Villager, aumônier du Sacré-Cœur, cousin du marié et ancien ami de la famille de La Calade. Georges Richard meurt en 1977. D’où postérité.
  4. Paulin qui suit,

XVIII – Paulin de DURANTI LA CALADE propriétaire, né le 2 avril 1899 à Aix, décédé le 25 avril 1969 à Marseille, âgé de 70 ans ; épouse le 25 septembre 1945 à Aix, Mireille d’ALLARD âgée de 27 ans, née le 9 septembre 1907 à Avignon, fille de Camille (1880-1923), chef de bataillon d’infanterie, chevalier de la Légion d’Honneur, et d’Odette de VILLENEUVE-ESCLAPON (1881-1961). Elle meurt à l’âge de 38 ans le 3 janvier 1946, à Pierrelatte.
Sans postérité.

 

 

 

 

 
contact