Anciennes familles de Provence
   

 

branche d'Escalis de Sabran


 

IV - Jacques d’ESCALIS d’abord orfèvre (fils de Michel, marchand de Marseille, et d'Anthonette Marin), s’installe à Aix où il est reçu docteur en droits et professeur, juge d’Aix en 1486, nommé conseiller du roi en tous ses Conseils par lettres données à Laval le 19 octobre 1491, acquiert une charge de conseiller du roi au Conseil éminent de Provence, sur la résignation en sa faveur du sieur de Grasse du Bar, et suivant provisions du roi Charles VIII données à Plaisance le 21 octobre 1494, élu consul d’Aix la même année, teste à Aix le 9 juillet 1499 ; épouse par contrat du 16 janvier/juin 1488 (Darneti notaire à Marseille), Catherine ALBERTAS fille de Baudon, riche marchand de Marseille, qualifié noble homme, et de Billone de LA CEPEDE. Elle est veuve lorsque, le 10 septembre 1499, elle consent à la vente faite à François, Louis et Accurse d’Escalis ses fils, encore sous tutelle de leur tante Isoarde d’Escalis, de terres situées à Ansouis et Senas par honnête homme Barthélémy Olivary nourriguier d’Ansouis, et Louis Olivary son frère. Partage des biens le 17 octobre 1522 entre François, Louis et Accurce d’Escalis (Antoine Borrilli, notaire). D’où :

  1. Bérengue d’ESCALIS épouse par contrat du 28 juin 1509 à Aix, Pierre DURANTI, écuyer d’Aix, fils de Jehan, premier consul d’Aix (1501) et de Jaumette BERTRAND sa première épouse.
  2. Louis d’ESCALIS bourgeois d’Aix, élu consul d’Aix en 1543, fait une donation à son neveu Pons d’Escalis, à l’occasion de son mariage, de la moitié de tous ses biens, par acte du 24 novembre 1559.
  3. François qui suit,
  4. Accurse qui a laissé postérité.
  5. Catherine d’ESCALIS épouse 1) par contrat du 4 mai 1532 à Aix (Antoine Borrili, not.), Louis RICHELMY. 2) Jacques BRUNET, de Marseille.
  6. Louise d’ESCALIS épouse par contrat du 5 juin 1533 à Aix (Antoine Borrilli notaire), Hugonin de DAMIAN alias Gonin, seigneur du Vernègue, diocèse d’Arles, bourgeois de la ville de Lambesc, fils de Simon, seigneur du Vernègue, et de Vierne de RODUPLH.

V - François d’ESCALIS docteur en droit et avocat au parlement de Provence, seigneur de Concernade, fait un partage des biens paternels avec ses frères Louis et Accurse le 17 octobre 1522 (Antoine Borrilli, not.), élu assesseur d’Aix en 1534, meurt avant 1547, épouse par contrat du 25 juin 1519 à Aix (Bertrand Borrili notaire), Andrieue MATHIEU fille de Pierre, conseiller au parlement de Provence, seigneur du Revest-des-Brousses, et de Delphine de VACHERES. D’où :

  1. Artus qui suit (prénom certainement déformé d’Arcuce d’Escalis son oncle),
  2. Marguerite d’ESCALIS épouse par contrat du 31 octobre 1541 à Aix (Gautier, notaire), Jacques d’ARBAUD, dit le Mineur, écuyer de Saint-Maximin, seigneur de Porchères, fils de Pierre, co-seigneur de Porchères et de Callas, et d’Honorade de BOURGAREL, sa seconde épouse.
  3. François d’ESCALIS destiné à être chevalier de Malte, fait donation de tous ses biens à son frère Artus le 6 mai 1550.
  4. Lucrèce d’ESCALIS née vers 1527, teste le 3 septembre 1592 à Aix (Catrebard, notaire) ; épouse par contrat du 15 juin 1547 à Aix (Boutard, notaire), Hugues DEDONS docteur en droit et avocat au parlement de Provence, nommé conseiller audit parlement par lettres patentes du 14 mars 1554, décédé à Aix en 1580, fils d’Antoine, nourriguier d’Istres, et de Jeanne NICOLLET sa seconde épouse. Sa dot est de 700 écus.
  5. Honorade d’ESCALIS née vers 1529, épouse par contrat du 1er novembre 1548 à Aix, Louis de CORIOLIS seigneur de Corbières, conseiller au parlement de Provence (1554), puis président à mortier au même parlement (1568) ; né à Aix en 1524, décédé à Avignon le 9 juin 1600, fils d’Honoré, avocat au parlement, et d’Anne PINELLY. Remarié à Magdeleine d’ESCLAFFANATIS, puis en troisièmes noces à Marguerite des ROLLANDS, et en quatrièmes noces à Marthe FAURE de VERCORS. Leur fille Magdeleine de Coriolis épouse le poète Malherbe.
  6. Catherine d’ESCALIS baptisée le 18 juillet 1537 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jean Guiramand sieur de la Grémuse, marraine Anne Guiramande, fille de Mme de la Pene).
  7. Blaise d’ESCALIS baptisé le 13 août 1538 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Blaise Chaumont, marraine Françoise Mathieu).
  8. Françoise d’ESCALIS baptisée le 15 mars 1541 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Me Antoine Pellicot secrétaire archivaire en la cour des Comptes, marraine Françoise de Curt épouse de noble Jean de Beaumont, procureur au siège).
  9. Louise d’ESCALIS épouse par contrat du 19 mai 1561 à Aix, Jean DEDONS marchand de Marseille, fils de Guillaume, marchand, et d’Etiennette NICOLLET.

VI - Artus d’ESCALIS écuyer, seigneur de Bras d’Asse, Saint-Julien d’Asse, Estoublon, Bellegarde et Concernade, docteur en droits, reçu le 26 février 1551 en l'office de conseiller du roi et maître rational à la chambre des Comptes, Aides et Finances de Provence ; il teste le 1er décembre 1595 puis le 16 janvier 1596 en faveur de Marc-Antoine d’Escalis, seigneur d’Estoublon, son fils, avec substitution en faveur de Pierre son autre fils, auquel il assigne son office de conseiller aux comptes, et fait des legs à Claude, Jean et Henri d’Escalis ses autres fils. Epouse par contrat du 21 juin 1552 à Marseille (Lambert, notaire), Magdeleine DORIA fille de Blaise, écuyer, consul de Marseille et personnage important de la ville, juge de marchands, administrateur des écoles et des hôpitaux, etc., et de Marguerite de FORBIN de Gardanne. D’où :

  1. Marc-Antoine qui suit,
  2. Pierre d’ESCALIS écuyer, seigneur de Saint-Louis de la Calade, reçu conseiller du roi en la cour des Comptes, Aides et Finances de Provence en l’office de son père le 23 octobre 1595, inhumé le 13 février 1625 au couvent des Grands Carmes d’Aix, épouse par contrat du 1er septembre 1601 à Aix (Jean Julloux, notaire), Louise de GUIRAN fille de feu Melchion, écuyer, seigneur du Castellet des Sausses, consul d'Aix, et d’Anthorone TRIBOLLE. D’où :

    1. Melchionne d’ESCALIS baptisée le 22 mai 1602 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Honoré de Guiran sieur de la Brillanne, marraine Melchionne de Guiran).
    2. Jean d’ESCALIS écuyer, seigneur de Saint-Martin de Pallières, viguier de Marseille en 1638, puis premier consul d’Aix et procureur du pays de Provence en 1644, fait un testament solennel le 18 février 1645 : par ce testament, il lègue à sa soeur Melchionne d’Escalis baronne de Marignane, 100 livres, à Sybille d’Escalis son autre soeur, épouse du conseiller de Durant sieur de Saint-Louis, 1.000 lt., et nomme pour son héritier universel Sextius d’Escalis de Sabran baron de Bras, son cousin germain ; inhumé le 11 avril 1645 en la tombe des sieurs d’Ansouis en l’église du lieu. Epouse Gabrielle d’ESCALIS sa cousine.
    3. Sybille d’ESCALIS baptisée le 14 mai 1609 en la cathédrale Saint-Sauveur, épouse par contrat du 2 novembre 1627 à Aix, Jérôme de DURANTI de LA CALADE écuyer, seigneur de Saint-Antonin, Saint-Louis et la Calade, veuf de Magdeleine de REMUSAT, fils de Jean-Baptiste, écuyer, seigneur de Bonrecueil, conseiller à la cour des Comptes, et de Claire de MAZARGUES. Remarié en 1652 à Gabrielle de GLANDEVES. Il est inhumé à Aix en l’église des Augustins le 29 avril 1681.
    4. Melchionne d’ESCALIS épouse par contrat du 27 novembre 1637 à Aix, Henry de COVET écuyer, seigneur et baron de Marignane, puis premier marquis de Marignane (1647), fils de Jean-Baptiste, baron de Marignane, Trets, Bormes, seigneur de Velaux, Gignac, la Motte etc., conseiller garde des sceaux en la chancellerie de Provence, et de feue Lucrèce de GRASSE dame de Bormes.

  3. Reynaud d’ESCALIS baptisé le 21 mai 1560 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Reynaud de Tressemanes, sieur de Chasteuil, conseiller aux Comptes, marraine Marie Aube femme de Mr de Meaux avocat au parlement).
  4. Odoard d’ESCALIS baptisé le 7 mai 1561 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Alexis Mthieu, protonotaire du Revest, marraine Anne Guiramand).
  5. Claude d’ESCALIS baptisé le 15 novembre 1563 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Claude de Tulles conseiller du roi trésorier de France, marraine Bernardine Arbaud dame d’Astoin), cité dans le testament de son père en 1595.
  6. Marguerite d’ESCALIS baptisée le 20 mai 1566 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jean Bruni, marraine Marguerite de Lincel).
  7. Jean d’ESCALIS reçu chevalier de Saint-Jean de Jérusalem dit de Malte en 1583, commandeur de son ordre.
  8. Henri d’ESCALIS reçu chevalier de Saint-Jean de Jérusalem dit de Malte en 1584, commandeur du prieuré de Bras, parrain de son petit-neveu en 1634.

VII - Marc-Antoine d’ESCALIS écuyer, seigneur d’Estoublon puis de Bras, Saint-Martin de Pallières, Bellegarde et autres lieux, reçu conseiller au parlement de Provence le 30 mars 1582 en la charge d’André d’Ardillon, nommé aussi conseiller du roi en ses conseils d’Etat et Privé, puis président à mortier au parlement par lettres du 16 décembre 1598, reçu le 25 février 1599, nommé enfin à la charge de premier président par lettres données à Paris le 15 juin 1616 et reçu le 14 octobre suivant ; né à Aix, décédé en son château d’Ansouis et inhumé audit lieu le 14 octobre 1620 ; épouse par contrat du 21 novembre 1587 à Aix (Hugoleny, notaire), Hortense de BOURDON dame de Saint-Pons, fille de Melchion, seigneur de Saint-Pons, viguier et capitaine pour le roi de la ville d’Aix, et d’Anne de GAYE. D’où :

  1. François d’ESCALIS de BRAS baptisé le 24 février 1596 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain François d’Albis conseiller du roi en la cour des comptes, marraine Jeanne de la Cépède).
  2. Claire d’ESCALIS de BRAS baptisée le 23 janvier 1597 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Pierre d’Escalis, conseiller aux comptes, marraine Anne de Gaye), épouse par contrat du 30 novembre 1611 à Aix, Jean-Baptiste de PUGET CABASSOLE du REAL écuyer, co-seigneur de Barbentane, Ramatuelle, Thorame et Chasteuil, fils de Raymond, écuyer, seigneur de Ramatuelle, Chasteuil et en partie de Barbentane, et d’Anne de PUGET THORAME.
  3. Artus d’ESCALIS de BRAS baptisé le 23 juillet 1598 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Louis de Coriolis, marraine Anne Doria).
  4. Suzanne d’ESCALIS de BRAS baptisée le 2 mars 1602 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Jean Forbin, sieur de la Fare, marraine Claire de Pontevès dame de Saint-Etienne).
  5. Gabrielle d’ESCALIS de BRAS baptisée le 4 juin 1603 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Pierre Dedons conseiller en la cour, marraine Véronique de Roustan), décédée à l’âge de 58 ans et inhumée le 9 mars 1662 aux Grands Carmes ; épouse 1) par contrat du 1er avril 1620 passé à Aix, Gaspard de VILLENEUVE baron des Tourettes et de la Napoule, fils de Jean, chevalier, baron des Tourettes, gouverneur de la ville de Fréjus, et de Baptistine de LA LANDE. Mariage invalidé par l’archevêque d’Aix. 2) Jean d’ESCALIS, écuyer, seigneur de Saint-Martin de Pallières, consul d’Aix, son cousin germain.
  6. Sextius qui suit,

VIII – Sextius d’ESCALIS de BRAS de SABRAN écuyer, seigneur et baron d’Ansouis, Bras d’Asse, Saint-Julien, Estoublon, Bellegarde et Saint-Martin de Pallières, adopté par Gaspard de Sabran baron d’Ansouis, son cousin issu de germain (petit-fils de Catherine Doria) qui fait de lui son héritier par son testament du 14 mai 1614, il fut capitaine lieutenant de la compagnie des gens d’armes du maréchal de Vitry, gouverneur de Provence, élu premier consul d’Aix et procureur du pays en 1630, puis de 1647 à 1650, viguier de Marseille en 1636; baptisé le 8 juin 1604 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix, décédé de la peste en 1650 et inhumé au cimetière Saint-Laurent à Aix. Promis en mariage à l’âge de 16 ans, suivant contrat du 30 juin 1620 à Aix (Jean de Citrane, notaire), à Antoinette du FAUR de PIBRAC née le 31 mai 1606 à Toulouse, fille d’Henry, baron de la Fitte et de Tarabel, conseiller du roi en ses conseils et maître des requêtes de son hôtel, capitoul, conseiller au parlement de Toulouse, puis premier président au parlement de Pau, et de Marie de JESSE, mariage non célébré en raison « de la mort du président de Bras son père, & qu’Henri du Faur, auquel il avoit résigné son office de premier président, ne put avoir l’agrément du Roi » (Ab. Robert de Briançon), la jeune fille, revenue dans son pays, épousera en 1633 un gentilhomme gascon, Thomas de Maniban du Busca, avocat général au parlement de Toulouse. Il épouse en 1626, Marguerite de BRANCAS-FORCALQUIER fille d’Henri, baron de Céreste, Robion et Villeneuve, et de Renée d’ORAISON. 2) par contrat du 23 janvier 1629 à Saint-Maximin (Malerbe, not.), Magdeleine de JARENTE, dame de Bras en la viguerie de Saint-Maximin, et de Varages, fille de feu Charles, écuyer, seigneur de Saint-Estève, et de Magdeleine d’AGOULT dame de Saint-Estève. D’où, du second mariage :

  1. Henri qui suit,
  2. André d’ESCALIS de BRAS né le 15 mai 1635 et baptisé le 30 mars 1636 en l’église d’Ansouis (parrain André d’Oraison, marquis de Cadenet, marraine Gabrielle d’Escalis dame de Saint-Martin), y inhumé le 22 juin 1636.
  3. Magdeleine d’ESCALIS de BRAS baptisée le 30 décembre 1636 à Ansouis.
  4. Noé Marseille d’ESCALIS de BRAS baptisé le 2 janvier 1639 en l’église Saint-Martin de Marseille (parrains César de la Seta sieur de Nans, André Venture, et Antoine Ravelli, consuls gouverneurs de Marseille, et Pierre Fort assesseur, marraine Anne de Fornier dame de Seillons).
  5. Thérèse d’ESCALIS de BRAS baptisée le 8 août 1640 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Me Annibal Augier conseiller du roi, et auditeur de la cour des comptes, marraine Louise de Guiran dame de Saint-Martin).
  6. Delphine d’ESCALIS de BRAS baptisée le 28 janvier 1644 en l’église paroissiale d’Ansouis (parrain Jean d’Escalis, sieur de Saint-Martin, marraine Anne d’Escalis).
  7. Elzéar d’ESCALIS de BRAS né le 9 avril 1645 au château d’Ansouis, ondoyé le même jour en la chapelle Sainte-Catherine, baptisé le 26 août suivant en l’église dudit lieu (parrain Jean-Baptiste de Boyer, conseiller au parlement, marraine Gabrielle d’Escalis de Bras, dame de Saint-Martin), y inhumé le 21 avril 1646.
  8. Gabrielle d’ESCALIS de BRAS religieuse ursuline au couvent de Pertuis.
  9. Anne d’ESCALIS de BRAS baptisée le 17 février 1648 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Hiérosme de Durand sieur de Saint-Louys et de Saint-Antonin, conseiller de la cour des comptes, marraine Anne de Forbin femme de M. de Brunet conseiller du roi à la même cour). Epouse par contrat du 31 août 1651 à Aix (Citrani, notaire), Jean-François de GLANDEVES écuyer, seigneur en partie de Rousset, conseiller au parlement de Provence (reçu le 16 juin 1637 en une charge créée en 1635), fils de Gaspard, écuyer, seigneur de Cuges, conseiller au Parlement, et de Véronique de RUSSAN-ROUSSET, l’épouse est assistée d’Henri d’Escalis conseiller au parlement son frère, et de Gabrielle d’Escalis dame de Saint-Martin, sa tante. Maintenu noble en 1669, il avait été baptisé au Rousset le 14 août 1614, et décède au même lieu le 20 juin 1685. Sa veuve teste le même année chez Me Boutard, notaire à Aix.
  10. François d’ESCALIS de BRAS baptisé le 21 septembre 1649 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jean-François de Glandevès sieur de Rousset, conseiller au parlement, marraine Sybille d’Escalis).
  11. Jean d’ESCALIS de BRAS inhumé à Ansouis le 12 juin 1650.

IX – Henri d’ESCALIS de SABRAN chevalier, seigneur et baron d’Ansouis, Bras d’Asse, Saint-Martin de Pallières, etc., reçu conseiller au parlement de Provence le 3 mars 1650, pourvu le 21 octobre 1655 et reçu le 29 novembre en la charge de président à mortier du parlement précédemment exercée par Henri de Forbin-Maynier baron d’Oppède, charge qui lui est confisquée par lettres de novembre 1659 en raison de ses démêlés avec le premier président Forbin d’Oppède, il se retire en son château d’Ansouis, qu’il finit par vendre le 16 juillet 1698 à son Jean-Baptiste de Villeneuve au prix de 55.000 écus. Il était né à Ansouis et baptisé le 12 février 1634 en l’église dudit lieu (parrain Henri d’Escalis commandeur de Bras et chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, marraine Magdeleine d’Agout dame de Saint-Estève), meurt le 13 mai 1701 à Aix, inhumé le lendemain en l’église cathédrale, âgé de 67 ans ; épouse 1) par contrat du 1er juin 1653, Gabrielle d’ANCEZUNE de CADEROUSSE fille de Rostaing, marquis de Codolet, baron du Thor, seigneur en partie de Caderousse, colonel d’infanterie, et de Marguerite de SIMIANE de GORDES. 2) par contrat du 8 mars 1670 à Marseille, et le surlendemain en l’église Notre-Dame des Accoules, (Magdeleine) Thérèse d’ALBERTAS de SAINT-MAIME, âgée de 20 ans, née à Marseille le 8 septembre 1649 (baptisée le 16 octobre en l’église des Accoules), fille d’Antoine, chevalier, seigneur de Saint-Maime, Jouques et Gémenos, baron de Dauphin, capitaine d’une compagnie de 100 hormmes d’armes, syndic de la noblesse, et de Marguerite de VENTO. Elle meurt à Aix le 31 janvier 1705, à l’âge de 55 ans, et est inhumée en la paroisse Saint-Sauveur. D’où :

  1. du premier mariage : Magdeleine d’ESCALIS de SABRAN née et ondoyée à Aix en juillet 1655, suppléments de baptême le 28 mars 1666 en l’église d’Anosuis (parrain Jean-Pierre Martelly docteur en médecine, marrain Magdeleine de Gérente, dame de Bras).
  2. Guillaume Philippe qui suit,

  3. du second mariage : Marie-Thérèse d’ESCALIS de SABRAN dame en partie d’Estoublon et des baronnies de Bras et d’Ansouis, née en 1672 ; épouse le 11 juin 1690 en l’église Saint-Nicolas de Pertuis, suivant contrat le même jour (Manuel et Bessières, notaires à Ansouis et Pertuis), Jean-Hyacinthe de VILLENEUVE d’ANSOUIS chevalier, baron d’Ansouis et de Bras, seigneur d’Estoublon et de Bellegarde, conseiller au parlement de Provence (1691), résignataire en 1731, conseiller honoraire (1736), né le 13 avril 1667 à Aix, inhumé aux Dominicains le 12 décembre 1743, fils de Jean-Baptiste, chevalier, seigneur d’Ansouis, secrétaire du roi en la chancellerie près la cour des Comptes de Provence, receveur général des décimes, et de Marie-Thérèse de PERRIN.
  4. Marc-Antoine Nicolas d’ESCALIS de SABRAN dit M. d’Estoublon, célibataire, né le 19 janvier 1674 à Ansouis, baptisé le lendemain en l’église paroissiale (parrain Nicolas d’Hermite, marraine Magdeleine de Gérente Lenfant), décédé à l’âge de 57 ans, le 24 novembre 1731, inhumé le lendemain en l’église paroissiale de Cadenet.
  5. Charles Félix d’ESCALIS de SABRAN baron de Bras, chevalier non profès de Saint-Jean de Jérusalem.
  6. Ne d’ESCALIS de SABRAN religieuse à Sainte-Marie de Forcalquier.
  7. Marquise d’ESCALIS de SABRAN religieuse à Sainte-Ursule d’Aix, née le 4 septembre 1679 baptisée le 8 en l’église Saint-Nicolas de Pertuis (parrain Jean Pierre d’Orgon de Puimichel, marraine Elisabeth de Joannis).
  8. Antoine d’ESCALIS de SABRAN né le 21 septembre 1680, baptisé le 23 en l’église Saint-Nicolas de Pertuis (parrain Pierre d’Albertas chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, marraine Magdeleine de Séguiran).
  9. Léon d’ESCALIS de SABRAN alias Surléon, chevalier non profès de Saint-Jean de Jérusalem, né le 6 novembre 1681, baptisé le même jour en l’église de Pertuis (parrain Guillaume Philippe d’Escalis de Sabran, marraine Christine de Garnier).
  10. André François d’ESCALIS de SABRAN né le 21 décembre 1682, baptisé le 23 en l’église de Pertuis (parrain André d’Oraison, marraine Marie Thérèse d’Escalis).
  11. Magdeleine Eulalie d’ESCALIS de SABRAN née et ondoyée le 6 décembre 1693, baptisée le 7 janvier 1694 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Pierre Joseph de Castellane abbé chanoine de Saint-Sauveur, marraine Magdeleine d’Oraison).

X – Guillaume Philippe d’ESCALIS de SABRAN chevalier, seigneur et baron d’Ansouis, de Bras, etc., né en 1657, décédé à Aix le 13 décembre 1729, inhumé le lendemain en la paroisse de la Madeleine, à l’âge de 75 ans, il laisse un livre de raison ; épouse le 1er avril 1702 en l’église Saint-Martin de Marseille, Jeanne de MAZENOD fille de Charles Joseph, écuyer, seigneur de Beaupré, et de Marie de GRIMALDI. Elle se remarie le 26 décembre 1731 à Ignace de LOMBARD de MONTAUROUX, seigneur de Malignon, second consul d’Aix et procureur du pays de Provence, et meurt à Aix le 23 février 1744, âgée d’environ 64 ans, inhumée le même jour en l’église des Récollets.

 

 

 
contact