Anciennes familles de Provence
   

 

branche de la Brillane


 

V – Jean GUIRAN seigneur du Castellet et de la Garde (fils de Jean maître rational, et de Marguerite Boche), élu second consul d’Aix en 1505 puis premier consul en 1516, 1522, 1523 et 1533, garde de la Monnaie d’Aix (office qu’il résigne en faveur de Barthélémy Guillot orfèvre à Aix, lequel en est pourvu en septembre 1520), teste le 3 juin 1526 puis le 30 juin 1528, vivant en 1537, épouse par contrat du 15 juillet 1513 (Borrilli, notaire à Aix) Louise GAUFRIDY dotée de 1200 florins, décédée avant 1528, fille de Louis, écuyer d’Aix, second consul d’Aix, et de Marguerite d’ESCALIS. D’où :

  1. Catherine GUIRAN citée dans le testament de 1528.
  2. Melchion qui suit,

VI – Melchion GUIRAN écuyer d’Aix, seigneur du Castellet et de Peyresc, élu second consul d’Aix en 1552 et premier consul en 1567, teste à Aix le 6 novembre 1577, épouse 1) par contrat du 29 avril 1534 à Aix (Antoine Borilli, not.) Marthe BOMPAR, fille d’Hugues, trésorier général des Etats de Provence, seigneur de Magnan, consul d’Aix, et de Delphine ROZIER dame de Peyresc. 2) en 1570 à Aix, Anthorone TRIBOLLE dite aussi de Greasque du nom de sa mère, fille de François, et de Louise de GREASQUE. D’où :

  1. du premier lit : Honorat qui suit,
  2. Delphine GUIRAN baptisée le 28 janvier 1540 à Saint-Sauveur.
  3. Bernard GUIRAN baptisé le 2 octobre 1541 à Saint-Sauveur (parrain Bernard N., marraine Françoise Guiran).
  4. Marguerite GUIRAN baptisée le 15 novembre 1542 à Saint-Sauveur (parrain Pierre Pini, marraine Marguerite de Pontevès).
  5. Anne GUIRAN baptisée le 16 juin 1544 à Saint-Sauveur (parrain Vincent Bompar, marraine Elisabeth Bompar) épouse par contrat du 18 février 1578 à Aix, Hugues BRUNET conseiller du roi, fils d’Antoine et de Jeannette PREPAUD.
  6. Antoine GUIRAN baptisé le 6 septembre 1545 à Saint-Sauveur (parrain Antoine Gaufridi conseiller du roi au parlement, marraine Anthonie Montbel femme du second président au parlement).
  7. Melchionne GUIRAN baptisée le 13 février 1547 à Saint-Sauveur (parrain Melchion Gérente seigneur de Varages, marraine Lucie de Glandevès) épouse par contrat du 18 août 1576 à Aix, Marcellin GRAS directeur de la Monnaie d’Aix, fils de Benoît, de Marseille, et de Marguerite PERRIN. Elle teste à Aix le 15 janvier 1592.
  8. Marthe GUIRAN épouse par contrat du 27 octobre 1566 à Aix, Joseph CROSE fils d’Antoine et de Brancaisse BARDON.
  9. Françoise GUIRAN dame de Peyresc, inhumée le 28 mai 1576 à Aix paroisse Saint-Sauveur, épouse Christol BONFILS seigneur de Peyresc, consul d'Aix, fils cadet de Jean notaire royal, d’Aix, marchand, et de Philippa CAUDIER sa seconde épouse.
  10. Madeleine GUIRAN baptisée le 12 mars 1550 à Saint-Sauveur (parrain Jacques Clément, marraine Françoise Cauda) épouse en 1572 Jean THIBAUD TISATI auditeur archivaire en la cour des Comptes (1568) seigneur de Sannes, veuf de Pétrone GRANET, fils de Bertrand bourgeois d’Aix, et d’Anthonette TISATI sa première épouse.
  11. Violande GUIRAN baptisée le 8 octobre 1553 à Saint-Sauveur d’Aix (parrain noble François de Pérussis, marraine Violande Cavalier).
  12. Jean GUIRAN chevalier de l’ordre de Malte suivant preuves le 20 octobre 1571, devient capitaine, lieutenant mestre de camp au régiment de Picardie, installé en Normandie, baptisé le 25 mai 1559 à Saint-Sauveur, épouse par contrat du 20 mai 1586 à Rouen (Lieur et Deschamps notaires), Louise de SAINT-OUEN dame de Tocqueville, Dampierre, Vicquemare, fille de Louis, seigneurs desdits lieux, et de Louise de BUSSY. Tige des seigneurs de Dampierre et Tocqueville en Normandie.
  13. Gaspard GUIRAN écuyer d’Aix, épouse par contrat du 9 avril 1587 à Aix (Antoine Borilli, not.), Bernardine BASTET fille d’Honoré, bourgeois, consul d’Aix et procureur du pays, et de Claire SABATIER, d’où :

    1. Françoise de GUIRAN baptisée le 17 février 1588 à Saint-Sauveur (parrain Honorat Guiran docteur en droits, seigneur de la Brillane, marraine Françoise Perret dite de Riqueti).
    2. Claire de GUIRAN baptisée le 25 septembre 1589 à Saint-Sauveur, inhumée le 7 mars 1634 aux Grands Carmes, épouse par contrat du 18 octobre 1608 à Aix et en l’église Saint-Sauveur, Jean Joseph du MAYNE conseiller du roi, visiteurs des greniers et gabelles à sel, fils de Philippe, gardien de la Monnaie, et de Jeanne AGUILHENQUI.
    3. Magdeleine de GUIRAN baptisée le 21 mai 1591 à Saint-Sauveur (parrain Antoine Honorat seigneur de Pourcieux, marraine Magdeleine Guiran).
    4. Marguerite de GUIRAN baptisée le 31 août 1592 à Saint-Sauveur épouse par contrat du 17 mai 1615 (Valeri Boulle notaire à Aix) Antoine de CROSE PEYRONNET sieur de Saint-Martin de Renacas, avocat au parlement d’Aix, âgé de 31 ans, fils d’Esprit, sieur de Saint-Martin, conseiller au parlement de Provence, et de Jeanne de JOANNIS de la Brillane.
    5. Polixène de GUIRAN baptisée le 3 mars 1596 à Saint-Sauveur, épouse le 16 mai 1621 à Saint-Sauveur, Frédéric de CASTILLON de Marseille, fils cadet de Marc Honoré, seigneur du Castellet, chevalier des ordres du roi, gentilhomme ordinaire de sa chambre, viguier de Marseille (1585), et de Ne, en présence des témoins Gabriel Guigon et Antoine de Crose.
    6. Marthe de GUIRAN baptisée le 9 mai 1600 à Saint-Sauveur (parrain Jean Garron conseiller du roi auditeur en la cour des Comptes, marraine Marthe de Guiran), épouse en 1624, Louis de FORTIS écuyer d’Aix, seigneur de Claps, second consul d’Aix (1647) né à Aix en 1597, fils de Boniface écuyer, seigneur de Claps, et de Magdeleine de SPINOLA.

  14. du second lit : Sybille GUIRAN baptisée le 28 janvier 1571 à Saint-Sauveur (sa mère est nommée Anthonone de Griasque, parrain Jean Durant docteur en droits maître rational en la chambre des Comptes de Provence, marraine Sybille de Senas).
  15. Louise GUIRAN épouse par contrat du 1er septembre 1601 à Aix (Jean Julloux, notaire), Pierre d’ESCALIS seigneur de Saint-Louis, conseiller du roi à la cour des Comptes (1595) fils cadet d’Artus seigneur de Bras, Estoublon, Saint-Julien, Bellegarde, conseiller du roi maître rational en la cour des Comptes, et de Magdeleine DORIA.

VII - Honoré GUIRAN docteur en droits et avocat en la cour du parlement de Provence, seigneur du Castellet et de la Brillane (acquisition par acte du 8 mai 1586 de Jean Raphaelis, qui en avait rendu hommage au roi le 30 janvier 1586) docteur en droits et avocat au parlement, élu assesseur d’Aix en 1580, 1589 et 1606, teste le 12 février 1580, 10 février 1592 et 5 avril 1616, baptisé en octobre 1538 à Saint-Sauveur (parrain Honorat Bompar, marraine Magdeleine Bompar). Epouse 1) Louise MOTET. 2) suivant contrat du 26 avril 1583 à Aix (Blaise Brueys notaire), Polixène BLANCARD fille de Christophe, conseiller puis président aux Enquêtes du parlement (1579), et de Françoise PERELLE alias RIQUETY. D’où :

  1. du premier lit : Joseph GUIRAN
  2. Jean Honoré GUIRAN baptisé le 12 avril 1578 à Saint-Sauveur d’Aix (parrain Gaspard Guiran, marraine Anthonette Michaelis).

  3. du second lit : François GUIRAN
  4. Pierre qui suit,
  5. Jean GUIRAN né le 21 octobre 1593 à Saint-Sauveur, mort au berceau.
  6. Jean auteur de la branche de la Molle,
  7. Magdeleine de GUIRAN baptisée le 21 février 1598 à Saint-Sauveur (parrain Michel Albert, marraine Magdeleine Guiran).
  8. Henri de GUIRAN baptisé le 20 octobre 1599 à Saint-Sauveur (parrain Henri de Blancard, marraine Sibille de Gras).
  9. Polixène de GUIRAN baptisée le 12 avril 1601 à Saint-Sauveur, épouse par contrat du 1er mars 1620 devant Me Gilles, notaire à Aix, Esprit d’ARNAUD conseiller du roi à la cour des Comptes en 1625, fils de Claude conseiller au parlement, et d’Anne d’AGOULT. Inhumé le 1er février 1663 aux Dominicains.

VIII – Pierre de GUIRAN BLANCARD écuyer, seigneur de la Brillane et du Castellet, conseiller-maître en la cour des comptes de Provence reçu le 13 avril 1632 en l’office de Cosme de Barcillon, né à Aix le 28 octobre 1591 à la Madeleine, teste le 24 juillet 1646 et meurt en charge, inhumé le 26 juillet 1646 aux Cordeliers, épouse le 28 septembre 1628 à Saint-Sauveur et suivant contrat passé le 8 octobre suivant, Claudie de GAILLARD fille de Jean, receveur général des décimes de Provence, et de Louise d’ARBAUD. D’où :

  1. Louise de GUIRAN LA BRILLANE baptisée le 20 février 1635 à la Madeleine d’Aix.
  2. François qui suit,
  3. Esprit de GUIRAN LA BRILLANE écuyer d’Aix, seigneur de la Brillane, maintenu noble par jugement de la commission du 9 février 1669.
  4. Polixène de GUIRAN LA BRILLANE épouse suivant contrat du 16 août 1648 passé à Aix (Beausin notaire), Louis de SUFFREN d’AUBES premier consul de Salon (1648), conseiller du roi au parlement de Provence (1650), fils de Jean-Baptiste, docteur-ès-droits et avocat à la cour, juge de la ville de Salon, et de Marguerite d’ARNAUD ; inhumé à Saint-Laurent de Salon le 28 mai 1695.
  5. Louise de GUIRAN LA BRILLANE ondoyée à la maison, baptisée le 5 mai 1643 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Melchin de Brunet, marraine Louise de Guiran).
  6. Jean Esprit de GUIRAN LA BRILLANE baptisé le 9 juin 1645 à la Madeleine d’Aix.

IX - François de GUIRAN écuyer, sieur de la Brillane et du Castellet, conseiller du roi en la cour des Comptes de Provence, reçu le 9 aout 1659 en l’office de Jean-François d’Estienne, né à Aix et baptisé le 4 novembre 1637 à la Madeleine, décédé le 10 octobre 1709 à l’âge de 71 ans, inhumé le lendemain en la cathédrale d'Aix ; épouse 1) par contrat du 10 juillet 1659 devant Ouvière, notaire à Pourrières, Catherine de GLANDEVES POURRIERES fille de Jean-Antoine comte de Pourrières, et de Françoise de GRIMALDI REGUSSE. 2) le 17 avril 1681 à Notre-Dame des Accoules, à Marseille, Catherine d'ARVIEUX fille de feu Louis, écuyer, et de Marguerite de LAMBERT. D’où, du premier lit :

  1. Claude de GUIRAN LA BRILLANE baptisé le 3 février 1660 à la Madeleine.
  2. Polixène de GUIRAN LA BRILLANE baptisée le 19 janvier 1662 à la Madeleine (parrain Louis de Suffren conseiller au parlement, marraine Polixène de Guiran).
  3. Pierre de GUIRAN LA BRILLANE baptisé le 3 septembre 1664 à la Madeleine (parrain Pierre de Laidet sieur de Calissanne, marraine Polixène de Guiran).
  4. Jean Antoine qui suit,
  5. Charles de GUIRAN LA BRILLANE baptisé le 17 février 1667 à la Madeleine d’Aix (parrain Charles de Grimaldy président au parlement, sieur de Régusse, marraine Désirée de Cauvin).
  6. Jérôme de GUIRAN LA BRILLANE chevalier de Malte en 1687, baptisé le 1er mars 1669 à la Madeleine, né le même jour (parrain Jérôme de Durant sieur de Saint-Louis et de Saint-Antonin, conseiller du roi et doyen en la cour des Comptes, marraine Anne du Chaine).
  7. Marguerite de GUIRAN LA BRILLANE née le 3 juillet 1670 baptisée le lendemain à la Madeleine.
  8. Joseph de GUIRAN LA BRILLANE chevalier de Malte en 1692, commandeur de la commanderie de Gap, né vers 1671, décédé à l’âge d’environ 70 ans et inhumé le 9 avril 1741 en la paroisse Saint-Sauveur de Manosque.
  9. Marguerite de GUIRAN LA BRILLANE née le 7 août 1674 baptisée le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Antoine Agnelier huissier en la cour des Comptes, marraine Marguerite Rive), décédée à 6 ans inhumée le 18 mars 1681 au monastère de la Visitation.
  10. Catherine de GUIRAN LA BRILLANE célibataire, née vers 1676, décédée à l’âge d’environ 72 ans le 10 février 1749, inhumée le lendemain en la paroisse de la Brillanne.
  11. Louis de GUIRAN LA BRILLANE chevalier de Malte en 1692, né vers 1683, décédé le 5 juin 1723 au château de la « Belle Brillane » à Venelles, âgé d’environ 40 ans, inhumé le lendemain en l’église paroissiale de Venelles « dans le tombeau des Laurins avec le consentement délivré et à cause que son illustre et noble famille est si aimée et a toujours été si bienfaisante en cette paroisse de Venelles », le rédacteur de l’acte est le P. d’Authier de Sisgaud, bachelier en théologie, vicaire de la paroisse et prieur du prieur de Saint-Ambroise, qui ajoute « qu’à son convoi et à son enterrement ont assisté presque tous mes paroissiens et mes paroissiennes ».

X – Jean Antoine de GUIRAN LA BRILLANE chevalier, sieur de la Brillane et du Castellet-des-Sausses, conseiller du roi à la cour des Comptes de Provence, reçu le 24 mai 1694 en l’office de son père, né à Aix et baptisé le 16 septembre 1665 à la Madeleine (parrain Jean Antoine de Glandevès comte de Pourrières, marraine Anne de Gaillard), inhumé le 28 décembre 1732 aux Cordeliers, épouse 1) le 7 novembre 1695 à la Madeleine d’Aix, avec dispense de 4e degré de consanguinité, Claire de BONIFACE LEYDET âgée de 28 ans, née en 1667 à Aix, fille de Louis, seigneur de Peynier et Fombeton, et d’Anne de LEYDET MONTFORT. Décédée le 14 mars 1714 inhumée le lendemain paroisse du Saint-Esprit à Aix. 2) mariage clandestin célébré à Sisteron vers 1697, Catherine ROUBAUD née en 1673 à la Brillane, fille de François bourgeois du lieu, et d’Anne BASSET; mariage dissous par l’official de Sisteron. 3) le 22 mai 1717 en l'église cathédrale de Carpentras, Jeanne Marie des ISNARDS, de ladite ville, fille de François, écuyer, marquis du Martinet, officier, et de Françoise de SEGUINS de SAINT-JEAN. Elle meurt à l’âge d’environ 70 ans le 11 et est inhumée le 12 juillet 1756 au cimetière de la Madeleine. D’où :

  1. Du second lit : p-ê. Jean de GUIRAN employé aux fermes du roi, épouse Renée PRIEUR d’où :

    1. Agathe de GUIRAN née le 9 baptisée le 13 mars 1726 à la Brillane (parrain Honoré Sauveur, marraine Catherine Roubaud).
    2. Magdeleine de GUIRAN née et baptisée le 11 août 1728 à la Brillanne (parrain Joseph André, marraine Françoise Royere).
    3. Joseph François de GUIRAN né et baptisé le 1 août 1742 à la Brillanne (parrain Marc Raout, marraine Marie Gervais travailleurs illettrés).
    4. Victoire de GUIRAN épouse le 6 février 1769 à la Brillanne Pierre BONARD de Villeneuve, fils de feu Nicolas.

  2. Joseph de GUIRAN baptisé le 3 janvier 1701 à la Brillanne (parrain Guillaume Depieds, marraine Jeanne Estienne), y inhumé le 25 mai 1702.
  3. Antoine de GUIRAN baptisé le 5 novembre 1703 à la Brillanne (parrain Germain André, marraine Honorade Vachier).
  4. François de GUIRAN baptisé le 13 mars 1706 à la Brillanne (parrain Antoine André rentier de Mr de la Brillanne, marraine Marguerite Laugier).

  5. Du troisième lit : Jean-François qui suit,
  6. Anne Henrique de GUIRAN LA BRILLANE née le 22 juillet 1720 baptisée le 27 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Henri des Isnards chevalier, marraine Anne de Perrin de Varion de Rabasse).
  7. Françoise de GUIRAN LA BRILLANE née le 10 août 1722, baptisée le surlendemain en l’église de la Madeleine (parrain Jean de Tressemanes, chevalier non profès de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, marraine Françoise de Tressemanes), décédée le 2 août 1723 à Venelles, âgée d’un an, chez sa nourrice, la femme de Jean Latil, et inhumée le lendemain au tombeau de la famille Laurin à Venelles.
  8. Chrisostome de GUIRAN LA BRILLANE né le 31 octobre 1723 baptisé le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Vincent Sauveur de Gaillard commandeur de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, marraine Anne de Gaillard).
  9. Antoine de GUIRAN LA BRILLANE dit le chevalier de la Brillane, entré comme garde-marine à Toulon le 18 juillet 1741, fut successivement enseigne de vaisseau le 1er avril 1748, lieutenant de vaisseau le 15 mai 1756, commandant d’une compagnie d’infanterie le 25 juillet 1758, capitaine de frégate le 1er octobre 1764, capitaine au second bataillon du régiment de Marseille le 1er mai 1772, nommé commandant et gouverneur général des îles Mascareignes, île de France et Bourbon le 23 décembre 1775, jusqu’en 1779, brigadier des armées navales le 9 novembre 1776, chef d’escadre le 26 décembre 1778 ; né le 12 septembre 1725 à Aix, baptisé le lendemain en l’église Sainte-Madeleine (parrain Joseph Julien, conseiller du roi, professeur en l’université d’Aix, marraine Anne de Gaillard d’Agout), meurt après une maladie de 15 jours le 28 avril 1779 au Réduit, à l’île de France, âgé de 53 ans, inhumé en l’église Saint-Louis.
  10. Henri-François de GUIRAN LA BRILLANE reçu chevalier de Malte en 1743, bailli de la Capelle en 1759, bailli et grand croix de Malte, ambasseur de la Religion à Rome en 1787-1789 puis à Paris ; né à Aix le 11 septembre 1727 baptisé le 14 à la Madeleine (parrain François de Boniface Leydet de Fombeton conseiller en parlement, marraine Elisabeth de Lombard), mort d’apoplexie en 1790 ou 1791.

XI – Jean-François de GUIRAN LA BRILLANE écuyer, sieur de la Brillanne, conseiller du roi en la cour des Comptes de Provence, reçu le 30 avril 1739 en l’office de Gaspard d’Antoine-Venel, né à Aix le 13 et baptisé le 19 juillet 1718 à la Madeleine, inhumé le 7 mars 1779 au cimetière de la Madeleine, épouse Marie-Thérèse WATT, irlandaise, dont il vécut longtemps séparé et ne laisse pas d’enfant, fille d’Olivier et de Geneviève de REQUISTON.

 
contact