Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Gaufridy


 

 

Plusieurs familles nobles de Provence ont porté le nom de Gaufridy ou Geoffroy. Celle qui suit, installée à Aix, est d’extraction chevaleresque et atteste sa filiation depuis le XIVe siècle, époque où elle possédait les terres de Gardanne et de Collongue. Cette ancienneté autorisera du reste les Gaufridy, et l’abbé Robert de Briançon, à rechercher une ascendance plus ancienne encore, les rattachant aux vicomtes de Marseille.

Les Gaufridy acquièrent plus tard la terre de la Galinière, la baronnie de Trets et les seigneuries de Saint-Estève et Auriac. Ils fournissent de nombreuses personnalités, au parlement de Provence, à l'Eglise et à l'armée, et sont maintenus dans leur noblesse en 1669, avant de s'étéindre au siècle suivant dans la famille d'Estienne du Bourguet qui relève le nom.

 

Armes : tranché de gueules sur argent. Supports : deux licornes d'argent; cimier : une licorne naissante du mesme. Cri : Gaufrid


 

I - Pierre GAUFRIDI damoiseau, co-seigneur de Pourrières, et de Collongue, Venelles et Gardanne par son mariage contraté le 25 mars 1363 (et 1374 par Me Venaissin, notaire) avec Alamane alias Alemanette de COLLONGUE (Caudalonga), qui se constitue en dot, avec l’accord de sa mère, le château de Collongue, dépendances et droits, et tout ce qu’elle a aussi à Gardanne et Venelles avec leur juridiction; elle est fille de feu Hugues, co-seigneur de Collongue et d’Alemane BONIFACE; Pierre Gaufridi prête hommage pour cette terre en 1379. D’où :

  1. Urbain GAUFRIDI damoiseau, seigneur en partie de Collongue et de Venelles, vend à noble Guillaume Aymeric, d’Aix, un pré et des fourrages au terroir de Collongue, le 27 septembre 1411. Il épouse Billette BONIFACE d'où :

    1. Catherine GAUFRIDI épouse Jean de VACHERES, co-seigneur de Vachères, qui teste le 17 avril 1492, fils de Pierre, co-seigneur de Vachères.
    2. Marguerite alias Margotte GAUFRIDI épouse Jean ELZIAR juriste de Marseille ; elle teste le 12 juillet 1442 à Marseille (Jean d’Escalis, notaire).
    3. Hugon GAUFRIDI seigneur de Collongue et de Venel pour lesquels il rend hommage en 1442. Père de :

      1. Ne GAUFRIDI épouse Jean de LAMANON, de Lambesc, qui passe une reconnaissance le 21 avril 1484.
      2. Massilie GAUFRIDI épouse suivant assignation de dot du 23 juillet 1438 (Durand Jacques, notaire à Marseille), Jean ELZIAR, juriste de Marseille.

  2. Louis qui suit,
  3. Ne GAUFRIDY épouse Barthélémy de MONTEILS, de Marseille.
  4. Bertrande GAUFRIDI fille de Pierre, teste le 4 décembre 1404 devant Pierre Loque, notaire à Aix, en faveur de Mitron et Jacques Fabri ses fils. Epouse Jean FABRY.

II - Louis GAUFRIDI qualifié noble et circonspect seigneur dans l’acte d’augment de dot qu’il fait le 14 mai 1408 (François Borrili, notaire à Aix) à son épouse Honorade, épouse Honorade de ROSSETO fille de Guillaume ; elle est soeur de Bertrand de Rosseto seigneur de Gardanne et de Velaux, reçu maître rational et archivaire de la cour des Comptes en 1412, qui teste le 4 juin 1448 et meurt la même année à Aix, laissant sa charge à son fils Guillaume de Rosseto. D’où :

III – Antoine GAUFRIDI écuyer, docteur en droits, exécuteur testamentaire en 1448 de son oncle Bertrand de Rosseto ; il achète un terrain d’Abraham de Carcassonne, juif d’Aix, le 19 juillet 1458 et un autre terrain de Bernard Textoris, archidiacre d’Aix, le 5 avril 1470 ; il est fait, selon Artefeuil, maître d’hôtel du roi René par lettres du 19 décembre 1458. Il teste le 4 janvier 1471 devant Bertrand Borrili notaire à Aix, fait un codicille le 21 février 1471, par lequel il lègue à son oncle Jean de Rosset juriste d’Aix, 15 florins à condition de renoncer à la succession de Béatrix de Rosset, sa soeur, épouse de Jean Gavaudan, et dont il est héritier. Il épouse 1) Sancie BERTRAND fille de Lazare, secrétaire du roi, et de Marguerite CETRONE. 2) en 1475 à Marseille (ou 4 janvier 1446 devant Durand notaire à Marseille, selon Artefeuil), Bérengue de LA CEPEDE fille de Pierre et de Guitelme RICANE. Elle se remarie à Ferriol BOISSON, juriste, et teste le 6 mai 1496 (Guillaume Fabri, notaire d’Hyères habitant maintenant d’Aix) ; par ce testament, elle veut être inhumée en l’église des Augustins auprès de son premier mari Antoine Gaufridi, fait un legs à sa fille, épouse de Raymond de Mari, et institue pour hériter son fils Louis Gaufridi, et pour gadiateur Jacques d’Escalis beau-frère de ce dernier, professeur de droit à Aix. D’où :

  1. du premier lit : Jean GAUFRIDY encore sous administration de son père le 10 mars 1462, date à laquelle son père passe en son nom une reconnaissance de bail à noble Hugues de Pigono, juriste d’Aix.

  2. du second lit : Louis qui suit,
  3. Jaumette GAUFRIDY épouse par contrat du 7 septembre 1492 à Aix (Jean Borrili, notaire) Raymond de MARI, d’Aix. l’épouse à défaut de ses parents, est assistée de Louis son frère. Raymond meurt avant 1508 ; sans doute fils d’Honoré, reçu maître rational secrétaire et archivaire en 1477, et de Catherine de CLAPIER, et tige des notaires aixois dont le nom francisé est de la Mer.

IV - Louis de GAUFRIDY écuyer d’Aix, vend à Benoit Albe la maison qu’il possède en la rue de la Frenaire alias de Belveser, achète le 5 novembre 1498 un verger au bourg des Anglais moyennant 13 sols 12 deniers de Pierre Boissoni (Honoré Féraud, notaire). Il fait un testament à Aix devant Me Imbert Borrili, le 20 mai 1508, par lequel il nomme pour héritiers Antoine, Fouquet et Alexis Gaufridy, ses fils. Il est élu second consul d’Aix en 1511, teste à nouveau devant Manni notaire, le 19 août 1518 et meurt dans le mois. Il avait épousé en 1484, Marguerite d’ESCALIS fille de Michel, marchand de Marseille, et d’Antoinette MARIN sa première épouse. Le 14 juin 1486, il reconnait avoir reçu de son beau-père la somme de cent florins. Il teste le 19 août 1518. D’où :

  1. Antoine qui suit,
  2. Fouquet GAUFRIDY
  3. Pierre GAUFRIDY élu second consul d’Aix en 1546, est l’un des députés de la Provence pour aller prêter hommage au roi Henri II en 1547, épouse Alayone PINELLI d’où :

    1. Guillaume GAUFRIDY ou Geoffroy écuyer d’Aix, seigneur de la Galinière, épouse par contrat du 6 mars 1559 Jeanne de BOURDON fille de Jacques, bourgeois et viguier d’Aix, et de Louise d’EYGUESIER. D’où :

      1. Diane GAUFRIDI épouse par contrat du 13 juin 1583 Nicolas MICHAELIS, écuyer d’Aix, fils de feu Claude, conseiller au parlement de Provence, et de Magdeleine MARTIN de PUYLOUBIER.
      2. Marguerite GAUFRIDY baptisée le 21 juillet 1562 à la Madeleine (parrain François Pinelli, marraine Marguerite Boniface femme de Mr de Flassans).
      3. Marie de GAUFRIDY épouse par contrat du 23 février 1587 à Aix, Abel Hugoleni notaire, Antoine SEGUIRAN, seigneur de Bouc, conseiller au parlement de Provence, fils de feu Henri, docteur en droits et avocat à la cour, sieur de Bouc, et d’Anthorone de MALESPINE. Il deviendra président du parlement puis de la cour des Comptes.

    2. Magdeleine GAUFRIDI baptisée le 3 février 1538 à la Madeleine (parrain Me Milan Rici secrétaire du roi, marraine Magdeleine Salvator).
    • Arnaud GAUFRIDI baptisé le 3 février 1538 à Saint-Sauveur (parrain Guillerme Piscii, bastier, marraine Catherine Rostaing).

  4. Alexis qui a postérité,
  5. Magdeleine GAUFRIDY épouse 1) par contrat du 24 avril 1499 à Aix, Georges HONORAT marchand, fils de Pierre, apothicaire de la ville de Sedan diocèse d’Evreux et habitant et hôte du château de Porcillis (Pourcieux) diocèse d’Aix ; le père de l’épouse lui constitue en dot 600 florins.) 2) par contrat du 29 septembre 1523 à Marseille (Pierre d’Escalis, notaire), Antoine GONTARD licencié en droits.
  6. Honorade GAUFRIDY épouse par contrat du 26 janvier 1507 aux écritures de Borrili notaire, Jean de GAYETA seigneur de Bouc, fils de Fabrice, premier fruitier du roi René, seigneur de Bouc, et de Nove GUIRAN.
  7. Delphine GAUFRIDY moniale de Sainte-Claire de Marseille, puis abbesse de Saint-Sauveur en la même ville.
  8. Louise GAUFRIDY
  9. Marguerite GAUFRIDY décédée avant 1530, épouse par contrat du 15 juillet 1513 passé devant Imbert Borrilli, à Aix, Jean GUIRAN seigneur du Castellet des Sausses, fils de Jean, docteur en droits, conseiller du roi à la cour des Comptes et maître rational des archives du roi, seigneur du Castellet, et de Madeleine BOCHE, elle est dotée par son père de 1.200 florins. Jean Guiran est élu premier consul d’Aix en 1516, 1522 et 1523.

V - Antoine GAUFRIDY docteur en droits, assesseur d’Aix en 1523 et 1524, sieur de la Galinière par sa femme, reçoit une quittance de son beau-frère Jean Guiran le 18 janvier 1530, pour partie de la dot de sa soeur Louise. Procureur au siège de Forcalquier, lieutenant en chef en 1535, il résigne au début de 1543 pour revenir à Aix où il est reçu conseiller au parlement le 21 juin 1543, en une charge de conseiller-clerc de nouvelle crue, charge supprimée, puis conseiller-laïque en la charge de Jean Beaumont, le 16 mai 1558. Cependant, ayant un lien de parenté avec deux autres conseillers par les d’Escalis, il dut, en conséquence, demander une dispense : une soeur de sa femme est mère du conseiller Corriolis qui épouse une fille d’un de ses cousins germains (François d’Escalis), Me Hugues Dedons a épousé une soeur de la femme dudit Corriolis aussi nièce dudit Geoffroy et Honoré Laugier est cousin remué de germain dudit Geoffroy descendant de deux grands pères frères utérins. Il fut également lieutenant à l’amirauté de Marseille, et député des Etats auprès de François 1er pour les affaires de la province. Il meurt en 1577. Epouse 1) avant 1509, Catherine MERINDOL. 2) par contrat du 6 juin 1521 à Aix, Jeanne DELPHIN veuve de Nicolas UPAYS notaire d'Aix, épousé en 1510 (dont elle a eu deux enfants) fille de Pierre dit Relhon, et de Catherine de ROCA. 3) par contrat du 11 juin 1530 à Aix, Catherine PINELLI dame de la Galinière, fille de Barnabé, sieur de la Galinière, et de Catherine CANDOLLE. D’où :

  1. du deuxième mariage : Honorade GAUFRIDI épouse par contrat du 30 octobre 1541 à Aix, Jean MORELLI.

  2. du troisième mariage : Bernardine GAUFRIDY dame de la Galinière, épouse par contrat du 2 octobre 1547, Jean GARNIER seigneur de Montfuron et de Thorenc, conseiller du roi et son président à la cour des Comptes, Aides et Finances de Provence (reçu en cette charge le 12 mai 1552), né à Digne, fils de Louis, conseiller au parlement de Provence, et de Marguerite de CLAPIERS, dame de Châteaudouble. Il se remarie en 1561 à Ne POITEVIN et teste le 19 décembre 1565.
  3. Françoise GAUFFRIDY épouse par contrat du 14 octobre 1552 à Aix, Charles de VENTO sieur des Pennes, fils de Louis, et d’Isabeau MEILLORY.

 

 

 
contact