Anciennes familles de Provence

 

1ère branche

seigneurs de Bouc


 

VI – Henri de SEGUIRAN seigneur de Bouc, avocat (fils de Guillaume avocat, et de Magdeleine Bompar), décédé avant 1604, épouse le 13 janvier 1552, Anthorone de MALESPINE fille de Laurent, contrôleur des deniers de la ville d'Aix, tiers-consul d’Aix en 1556 et 1562, et d’Honorade d'AGUILLENQUI ; d’où :

  1. Françoise SEGUIRAN baptisée le 22 décembre 1555 à Saint-Sauveur (parrain Jean d’Arcussia).
  2. Marchionne SEGUIRAN baptisée le 9 novembre 1557 à Saint-Sauveur (parrain Merchion de Castellane).
  3. Jehanne de SEGUIRAN épouse le 22 avril 1575 à Aix, Honoré FERRIER bourgeois, né le 21 juillet 1550 à Istres, décédé le 27 novembre 1604 à Istres, fils de Guillaume, bourgeois d’Istres et d’Antoinette DEDONS. Dont postérité.
  4. Anne de SEGUIRAN épouse par contrat du 12 novembre 1579 à Aix, Lazarin NEGREL bourgeois d'Aix, fils d’Antoine Negrel dit Coutron, et de Jeanne SIMEON. D'où postérité.
  5. Louis SEGUIRAN baptisé le 28 août 1560 à Saint-Sauveur (parrain Louis Coriolis conseiller du roi, marraine Magdeleine Bompar).
  6. Antoine qui suit,
  7. André auteur du rameau de Gardanne.
  8. Gaspard SEGUIRAN baptisé le 13 octobre 1567 à Saint-Sauveur (parrain Gaspard Séguiran avocat, marraine Marguerite Séguiran).

VII - Antoine de SEGUIRAN seigneur de Bouc, né le 24 janvier 1562 à Aix paroisse Saint-Sauveur, d’abord au parlement de Pertuis, conseiller au parlement de Provence par lettres datées à Saint-Germain du 15 novembre 1586 et reçu le 20 février 1587 (en la charge de feu Jean Renaud), pourvu par lettres données au camp de Saint-Antoine le 22 juin 1622 et reçu le 14.7 dans une charge de président à mortier au Parlement de Provence créée à cause de ses services et ceux de ses ancêtres, premier président de la chambre des comptes d'Aix le 1 août 1623 en remplacement de Jean de la Cépède, meurt en 1625 à Aix, âgé de 63 ans, son corps est inhumé le 27 juin 1625 aux Grands-Carmes, funérailles solennelles le 30. Il avait épousé par contrat du 23 février 1587 (Hugoleny not.) Marie GAUFRIDY alias Gaufroy ou Geoffroy, fille de Guillaume, sieur de la Galinière, et de Marie de BOURDON. D’où :

  1. Anne de SEGUIRAN baptisée le 6 janvier 1588 à Saint-Sauveur, inhumée le 15 octobre 1650 aux Grands Carmes épouse par contrat du 27 décembre 1601 reçu Sébastien Granier notaire à Aix, et le 7 janvier 1602 à Saint-Sauveur d’Aix, Jean François de CLAPIERS SEGUIRAN seigneur de Vauvenargues, fils de Boniface et de Marguerite de BARTHELEMY de SAINTE-CROIX en présence d’Esprit de Clapiers seigneur de Caudelongue et d’Esprit Durant seigneur de Peynier, l'époux est assisté à son contrat de Jean de Clapiers seigneur de Sambuc, conseiller aux Comptes, et de Rolin de Barthélémy sieur de Sainte-Croix, ses oncles.
  2. Jeanne de SEGUIRAN baptisée le 14 février 1600 à la Madeleine (parrain Jacques Bourdon, viguier d’Aix, marraine Jeanne Bourdon dame de Sainte-Claire), épouse le 1er février 1623 à la Madeleine d’Aix, suivant contrat du même jour (Citrany notaire à Aix) et dotée de 15.000 livres (moitié de son père moitié de sa mère) Pierre de LAURENS écuyer de Draguignan, sieur de Tourtour puis marquis de Saint-Martin de Pallières, né vers 1598, conseiller au parlement de Provence, pourvu par lettres données à Béziers le 20 juillet 1622 et reçu le 7 mars 1623 en la charge de Jacques de Boniface de la Môle, fils de Pierre et de Magdeleine d’ALBERTAS-Villecroze. Elle teste teste le 26 juin 1637 et meurt avant 1648.
  3. Jean-François de SEGUIRAN baptisé le 3 mars 1602 à la Madeleine (parrain Jean François Séguiran de Clapiers, marraine Jeanne de Bourdon).
  4. Françoise de SEGUIRAN baptisée le 20 août 1603 à la Madeleine (parrain Arnaud Gaufridi, marraine Lucrèce d’Agoult).
  5. Guillaume de SEGUIRAN co-seigneur de Bouc, avocat à la cour du parlement, épouse 1) par contrat du 1er juillet 1618 reçu Robert Baudoin notaire à Aix, Magdelaine de MICHAELIS fille de Nicolas, écuyer et consul d'Aix, et de feue Diane de GAUFRIDY. 2) le 23 février 1656, Jeanne d’AUDIFFRED fille de Louis, consul de Marseille en 1634, et d’Anne de CORNIER. D’où, du premier mariage :

    1. Nicolas de SEGUIRAN baptisé le 23 mai 1622 à la Madeleine (parrain Antoine Séguiran conseiller et sieur de Bouc, marraine Jeanne de Michaelis).
    2. Marguerite de SEGUIRAN baptisée le 20 janvier 1624 à la Madeleine d’Aix (parrain Melchion de Bompar, marraine Louise de Garin).
    3. Suzanne de SEGUIRAN baptisée le 30 octobre 1625 à la Madeleine (parrain Pierre de Laurent conseiller du roi en la cour du parlement, marraine Suzanne de Fabri).
    4. Jeanne Gabrielle de SEGUIRAN baptisée le 2 mars 1627 à la Madeleine (parrain Alexandre de Michaelis, marraine Louise de Séguiran).
    5. Marie de SEGUIRAN baptisée le 28 septembre 1629 à Gardanne (parrain François gantès avocat en la cour, marraine Honorade de Badet).
    6. Thérèse de SEGUIRAN baptisée le 18 juin 1633 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Gaspard de Séguiran, marraine Catherine de Séguiran).
    7. François de SEGUIRAN écuyer d'Aix, maintenu noble par jugement du 30 mars 1669, baptisé le 10 novembre 1635 à la Madeleine d’Aix (parrain Henry de Séguiran, conseiller du roi en son conseil privé et président de la cour des Comptes, marraine Claire d’Escalis, dame de Barbentane), épouse le 23 janvier 1656 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix, Anne d’AUDIFFRED fille de Louis, écuyer de Marseille, et d’Anne de CORNIER.
    8. Diane de SEGUIRAN baptisée le 24 août 1637 à la Madeleine (parrain Jacques Gaufridy, marraine Anne de Séguiran), épouse le 8 septembre 1653 à la Madeleine d’Aix, et pc du 11 septembre 1653 à Aix, Charles de VOLAND de MATHERON seigneur d’Aubenas, Salignac et Entrepeires, consul en 1664, fils de Charles seigneur d’Aubenas, et Velaux, et de Jeanne de MATHERON dame de Salignac sa seconde épouse.

  6. Louis Henri qui suit,
  7. Antoine de SEGUIRAN de BOUC chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem dit de Malte en 1636.
  8. Gaspard de SEGUIRAN tué à la reprise des îles Sainte-Marguerite en 1637.
  9. Antoinette de SEGUIRAN prieure de la Celle.

VIII – Henri de SEGUIRAN appelé le comte de Bouc, co-seigneur de Bouc, docteur en droits et avocat, fut d’abord capitaine de galères, se signale comme major général au combat naval livré en 1622 contre les Rochelois, devient lieutenant général des mers du levant, puis succède, à la mort de son père, en l’office de premier président de la cour des Comptes d’Aix, dans lequel il est reçu le 4 juillet 1625 ; il s’en démet en 1644 en faveur de son fils Raynaud; il est l’auteur d’une Description des côtes de Provence en 1633 restée manuscrite ; né à Aix et baptisé le 21 août 1594 à la Madeleine d’Aix (parrain Claude Chave, marraine Jeanne de Bourdon), est inhumé le 17 septembre 1669 aux Grands Carmes d’Aix. Henri de Séguiran et son parent Gaspard Séguiran (d’Auribeau) eurent gain de cause dans un procès d’héritage avec leurs cousins de Draguignan, par arrêt de la cour du 17 décembre 1637 et furent condamnés à rentrer dans les biens d’Antoine Séguiran mentionnés dans un arrêt du 18 mai 1616. Epouse par contrat du 1er février 1615 reçu Louis Darbès notaire à Aix, Suzanne de FABRI de CALLAS fille de Reynaud, seigneur de Callas et Peiresc, conseiller doyen des conseillers à la cour des Comptes, et de Catherine VASSAL de CARADET de BOURGOGNE, et demi-soeur du célèbre historien et humaniste Nicolas Claude FABRI de PEIRESC né du premier mariage de Reynaud de Fabri avec Marguerite Bompar de Magnan. Elle teste à Aix le 2 janvier 1675 (Darbès notaire).

Henri de Séguiran et Suzanne de Fabri ont eu pour enfants :

  1. Catherine dite Madeleine de SEGUIRAN baptisée le 25 mars 1617 à la Madeleine (parrain Jean Martin Piton bourgeois d’Aix, marraine Marguerite Piton), décédée le 29 avril 1695, inhumée le lendemain dans le tombeau de la chapelle de sa famille aux Observantins, âgée de 78 ans, épouse le 23 avril 1634 à Sainte-Madeleine d’Aix, son parent, André Anne de FORBIN de SAINTE-CROIX seigneur de la Fare et Sainte-Croix, conseiller à la cour des Comptes et Aides de Provence (reçu le 20 septembre 1633 en l’office de son père), décédé à Aix, inhumé le 6 décembre 1669 à Sainte-Croix ; fils de François, seigneur de la Fare, conseiller à la cour des Comptes, et de Lucrèce de BARTHELEMY de Sainte-Croix (fille de Rolin et de Madeleine de Clapiers Séguiran).
  2. Raynaud qui suit,
  3. Marie de SEGUIRAN baptisée le 5 novembre 1620 à la Madeleine (parrain Palamède Fabri sieur de Valavez, marraine Anne de Séguiran).
  4. Gabrielle de SEGUIRAN baptisée le 5 décembre 1623 à la Madeleine (parrain Nicolas de Fabri sieur de Peyresc conseiller du roi au parlement, marraine Anthonette de Séguiran).
  5. Anne de SEGUIRAN baptisée le 12 janvier 1625 à la Madeleine (parrain Jean François Eymar d’Albi, marraine Catherine Séguiran).
  6. Antoine de SEGUIRAN né à Aix et baptisé le 19 mai 1631 à la Madeleine, seigneur abbé de Guitre en Guienne (après son oncle Peiresc), est reçu le 6 novembre 1678 en l’office de premier président à la cour des Comptes de Rainaud de Séguiran, son frère, en attendant que Joseph de Séguiran, son neveu, fils de ce dernier, puisse en être pourvu. Inhumé en 1712 à Paris.

IX – Raynaud de SEGUIRAN seigneur de Bouc, capitaine de la galère La Séguirane de 1636 à 1640, est blessé d’un coup de mousquet dans un combat naval livré contre les Espagnols devant Gênes en 1638, quitte le service pour prendre une charge de conseiller au parlement en 1640, puis est reçu le 24 août 1644 en la charge de premier président en la Cour des Comptes de son père; né à Aix et baptisé le 19 juin 1618 en l'église de la Madeleine, décédé à l'âge de 60 ans, inhumé le 19 août 1678 aux Grands Carmes d’Aix, dans la chapelle de la Victoire qu’il avait fait construire en souvenir de la victoire qu’il avait remportée sur les Espagnols ; épouse Sylvie de GIANIS de LA ROCHE des comtes de Rispe, à Beaucaire, fille d'Emmanuel, seigneur de la Roche et de Dions, capitaine de chevau-légers, et de Madeleine de PALANDAN; elle teste à Aix le 16 avril 1681, d’où :

  1. Antoine Henry de SEGUIRAN baptisé le 8 janvier 1650 à la Madeleine (parrain Henry Séguiran, sieur de Bouc et conseiller du roi en ses Conseils, premier président au parlement, marraine Magdeleine de Paladan).
  2. Suzanne de SEGUIRAN baptisée le 31 juillet 1651 à la Madeleine.
  3. Magdeleine de SEGUIRAN dame de Bouc, décédée à l’âge d’environ 84 ans, inhumée le 18 janvier 1739 à Aix au couvent des Observantins, épouse le 3 août 1673 à Sainte-Madeleine, Marc Antoine d’ALBERTAS baron du Dauphin, seigneur de Saint-Maime, capitaine des vaisseaux du roi, grièvement blessé par un coup de canon en abordant les cotes de Sicile, meurt des suites de ses blessures le 18 mars 1684, âgé de 41 ans, né en 1643 à Marseille, fils d’Antoine (1606-1687), seigneur de Saint-Maime et de Jouques, et de Marquise de VENTO. Dont postérité.
  4. Gabrielle de SEGUIRAN baptisée le 30 septembre 1654 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Guillaume de Séguiran, marraine Marie de Forbin), épouse par contrat du 19 juillet 1676 reçu par Me Darbès à Aix, Louis de THOMASSIN de MAZAUGUES co-seigneur de Mazaugues, conseiller au parlement de Provence, né le 29 mai 1647 à Aix, paroisse Saint-Sauveur, mort à Aix et inhumé aux Capucins le 20 avril 1712 ; fils d’Alphonse et de Louise de CARADET de BOURGOGNE.
  5. Anne de SEGUIRAN baptisée le 29 août 1655 à la Madeleine d’Aix (parrain André de Forbin seigneur de Sainte-Croix conseiller du roi en la cour des Comptes, marraine Anne de la Roche).
  6. Joseph de SEGUIRAN dit le marquis de Bouc, écuyer, seigneur de Saint-Hilaire, vivant en 1694.
  7. Gabrielle de SEGUIRAN née vers 1657 décédée le 9 juin 1737 âgée de 80 ans inhumée le 10 en la paroisse du Saint-Esprit, épouse en 1681 Alexandre de GUERIN sieur du Castelet, né le 20.6.1629 à Aix, paroisse de la Madeleine, fils de Charles, conseiller au parlement, et de Marquise de FORESTA. D’abord substitut du procureur général (reçu le 7.11.1653), il est reçu conseiller au parlement de Provence en la charge de son père, en 1659, inhumé le 23.12.1697 aux Minimes. Il était veuf de Sybille de DAMIANS.
  8. Jean de SEGUIRAN inhumé le 1er octobre 1664 en la chapelle Notre-Dame de Victoire en l’église des Grands Carmes.
  9. Suzanne de SEGUIRAN baptisée le 22 septembre 1664 à la Madeleine d’Aix (parrain Henry de Séguiran président du parlement, marraine Suzanne de Fabri), décédée à Aix le 12 décembre 1750 inhumée le lendemain au couvent de l’Observance, épouse pc du 29.3.1683, assistée d'Antoine de Séguiran, seigneur abbé de Guitre, seigneur de Bouc et premier président à la cour des Comptes, son oncle, Antoine d’AYMAR de PIERRERUE sieur de Châteauredon, conseiller à la cour des Comptes (reçu le 29.1.1686 en l’office de son père) fils de Jean-Antoine, seigneur de Pierrerue, conseiller à la cour des comptes, et de feue Catherine d’AUDIFFRET.
  10. Henry de SEGUIRAN né le 12 baptisé le 14 janvier 1672 à la Madeleine (parrain Louis de Forbin seigneur de Sainte-Croix, conseiller du roi, marraine Jeanne d’Audiffret), décédé le 14 juillet suivant inhumé le même jour à Bouc.

 

 
contact