Anciennes familles de Provence
   

 

seigneurs de Vauvenargues


 

IV - Melchior SEGUIRAN fils puîné d'Isnard Séguiran notaire de Barjols et de Baude Lochon, natif de Barjols, licencié en droits, assesseur de la ville d’Aix en 1497, député des Etats de Provence au roi Louis XII en 1498, nommé dans un acte passé au nom de son frère Pierre Séguiran prêtre de Barjols en 1499, devient seigneur de Vauvenargues par donation que lui fait le 6 janvier 1504 Thomas de Jarente maître d’hôtel et chambellan du roi René, dont il était l’avocat (lui-même ayant reçu le fief du roi Charles VIII et lui avait rendu foi et hommage le 17.10.1485) également seigneur de Bouc, il est reçu le 18 novembre 1502 au nombre des douze conseillers laïques au parlement de Provence, de la première érection, il meurt en charge le 6 janvier 1509 à Vauvenargues. Epouse vers 1480-1485 Marguerite de CROSE, fille de noble Stéphane, alias Rodier, et de Jeanne ARNAUD, mariés de la ville de Pertuis, et frère de Jacques de Crose, tous nommés dans une transcation du 1er janvier 1507, d'où :

  1. Guillaume qui suit,
  2. Boniface de SEGUIRAN docteur en droit de l'université d'Aix et avocat, seigneur de Vauvenargues et de Claps, teste le 31 octobre 1521 devant Claude Maliverny not. à Aix puis le 11 janvier 1564 devant Guillaume Brueys not. à Aix, il prit le parti du Connétable de Bourbon contre le roi et fut condamné à mort, mais ayant pris la fuite, il fut décapité en effigie seulement puis grâcié par François 1er en 1529 et 1533, décédé après septembre 1560, épouse le 14 août 1514 à Aix, Jehanne MATHERON (alias Mataron), née vers 1495, décédée avant le 12.9.1560, fille de Jehan, chevalier, seigneur de Salignac, Entrepierres, Peynier, comte palatin, conseiller du roi et maître rational, juge-bailli et capitaine de la ville d'Apt, grand président de la cour des Comptes de Provence, conservateur des juifs de France, chambellan du roi, conseiller de la reine Anne de Bretagne etc., et de Louise d’ORTIGUES. D'où :

    1. Marguerite de SEGUIRAN dame de Vauvenargues, teste le 22 juillet 1570 à Aix devant Me Blaise Brueys notaire, épouse 1) par contrat en 1545, dotée de 3000 florins, Anthoine LOCHON homme de loi, licencié en droit, de Barjols, fils de Pons, notaire royal, et de Peyrone GRAFFEL. Il teste à Barjols en sa maison rue Saint-Augustin, élisant sépulture en l’église collégiale auprès du tombeau de Bérenger Lochon ecclésiatsique, son oncle, fait divers legs à ses proches, à sa soeur, à sa femme, et nomme pour héritier universel Guillaume Lochon son fils naturel, né avant son mariage. 2) par contrat du 29 novembre 1548 à Aix (Hugues Martelly notaire), François de CLAPIERS, sieur de Sambuc, reçu conseiller à la Cour des Comptes le 16.8.1555, lieutenant particulier au siège d’Aix, avocat des pauvres, premier conseiller au parlement par brevet du 17 octobre 1571, seigneur de Vauvenargues, né en 1524 à Aix, décédé le 25 avril 1588 à Aix, âgé de 64 ans, inhumé le 27 aux Observantins, fils de Jean seigneur de Pierrefeu, premier écuyer du roi Robert, et de Marguerite d’AGOULT d’OLLIERES. Savant juriste, il fit un Recueil d’arrêts de la Cour des Comptes imprimé en 1588 et en 1616 in 4°, et une Généalogie des comtes de Provence.
    2. Jeanne de SEGUIRAN dame de Claps, épouse en 1549 à Aix, Jean de FORTIS, né en 1522 à Avignon, fils de Bertrand, juge de la cour temporelle du Pape en Avignon, et de Marguerite de GERARD.

    3. née d'une liaison illégitime : Marie SEGUIRAN qui teste le 1.5.1625, inhumée le 6 octobre 1632 à Vauvenargues, épouse en 1574 à Aix, Alexis BOISSON, ménager, inhumé le 23 août 1621 à Vauvenargues, fils de Louis, bourgeois d'Aix, et d’Andrieve GAUTIER. D'où postérité.

  3. Antoine SEGUIRAN
  4. Pierre SEGUIRAN clerc, chanoine de Barjols pourvu de la prébende de Notre-Dame de Villevieille à Fox-Amphoux dont bénéficiait son frère Boniface ; tous deux sont mentionnés dans une transaction comme seigneurs de Vauvenargues et dits laboureurs, du 26 août 1513 (Borrilli notaire).
  5. Louise SEGUIRAN épouse pc du 21 janvier 1519 à Aix, Bertrand d’ARPILLE.
  6. Jehanne SEGUIRAN épouse en 1517, Claude MONTAGNE.
  7. Honorade de SEGUIRAN née à Vauvenargues, épouse Jean d'ARCUSSIA, fils de François, chevalier, et de Madeleine d’ESCLAPON dame d’Esparron de Pallières.
  8. Petrone de SEGUIRAN épouse Pascal de COLONIA licencié, assesseur d’Aix en 1507, fils de Mathieu et d’Inafride de FALARDE.

V - Guillaume de SEGUIRAN co-seigneur de Vauvenargues pour lequel il prête hommage avec ses frères Pierre et Boniface le 23 février 1509, docteur en droit de l’université d’Aix et avocat au parlement de Provence, il teste le 21 décembre 1544 à Aix (not. Claude Maliverny), épouse le 20 janvier 1512 à Aix, Magdeleine BOMPAR, fille de Vincent procureur général aux Comptes et conseiller rational, sieur de Magnan, et d’Alayone GIRARD.

De ce mariage sont issues les trois branches principales :

  1. Henri auteur de la branche de Bouc,
  2. Pierre auteur de la branche d’Auribeau,
  3. Jehan auteur de la branche des sieurs de Limans,
  4. Honoré SEGUIRAN écuyer d'Aix, capitaine, teste à Barjols, dans la salle de la maison de noble Balthasar Leydet, en faveur de son frère François Séguiran, chanoine à Barjols, en considération des services qu'il lui a rendus, et lui fait donation de tous ses biens à charge de l'entretenir jusqu'à son dernier jour, il fait également un legs de 5 sous à chacun de ses autres frères Pierre, Gaspard, Henri et Jean, ainsi qu'à sa soeur Marie Séguiran, et à sa mère. Epouse Jaumette BRACQUET, de Draguignan.
  5. Gaspard SEGUIRAN clerc d'Aix, bénéficiaire de l'église de Barjols sur la résignation de son oncle à la mode de Bretagne Raymond Séguiran, et mis en possession en 1570.
  6. Antonette de SEGUIRAN épouse 1) en 1540, Jehan VIGUIER 2) en 1562, Barthélémy MICHEL ; elle teste le 11 janvier 1564 à Aix (not. Guillaume Brueys).
  7. Marie de SEGUIRAN épouse 1) en 1552 Jehan de VILLARIS. 2) en 1559 Jean GIRAUD, médecin d'Hyères, fils de Pons et d’Honorade de CAMBE.
  8. Marguerite SEGUIRAN
  9. p-ê. André SEGUIRAN né à Aix, ministre portestant, reçu bourgeois de Genève le 19 août 1557, envoyé peu de temps après comme pasteur à Dieppe, où il arrive le 1er janvier 1558 sous le nom de guerre de Du Mont ; « Les succès étonnants de son apostolat le décidèrent à se fixer dans cette ville. Il demanda donc un congé, au mois de juin 1558, pour aller à Genève mettre ordre à ses affaires et chercher sa femme ; mais à peine arrivé, il fut attaqué d’une fièvre qui le conduisit au tombeau au bout de trois semaines » (Haag, La France protestante).
  10. Christophe SEGUIRAN baptisé le 17 février 1537 à la Madeleine (parrain noble Christophe seigneur d’Alanson, marraine Jeanne Maupin femme de M. l’avocat du roi).
  11. Vincent SEGUIRAN baptisé le 8 juillet 1539 à la Madeleine (parrain Honorat Bompar, marraine Marguerite Séguiran).
  12. François SEGUIRAN chanoine à Barjols, prieur prébendé du prieuré de Notre-Dame de Ville-Vieille de Fox-Amphoux, baptisé le 15 août 1540 à la Madeleine (parrain François Forbin seigneur de Soliers, marraine Anne de Pontevès), cède ses droits à ses neveux, Antoine Séguiran conseiller au parlement fils d’Henri, et Claude Séguiran écuyer d’Aix, fils de Pierre.

 

 
contact