Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Bompar

seigneurs de Magnan


 

 

Illustre famille d’Aix, originaire de Vinon, et rattachée suivant la tradition aux Bompar de Grasse présents en la cité comtale dès la fin du XIVe siècle. L’ascension des Bompar, seigneurs d'un quartier de la ville d'Istres auquel il donneront le nom de Magnan, fut rapide : elle repose principalement sur la carrière de Vincent Bompar, fils d’un éleveur propriétaire de Vinon, reçu procureur général puis maître rational en la cour des Comptes, dont les descendants exercèrent des charges au parlement et à la cour des Comptes, et firent de bonnes alliances.

Ils portaient pour armes : d'azur à deux colombes d'argent, perchées sur un tronc écoté d'or, posé en fasce.

Une deuxième branche des Bompar de Vinon apparaît également à Aix au commencement du XVIe siècle.

 

 

I - Pierre BOMPAR riche nourriguier (éleveur de bétail) à Vinon-sur-Verdon, épouse Briande, d’où :

  1. Vincent qui suit,
  2. Barthélémy BOMPAR
  3. Michel BOMPAR nourriguier de Vinon, père de :

    1. Claude BOMPAR destiné à l'Eglise, mercier alias blanchier à Vinon, habitant à Aix, transige avec ses oncles Louis et Honoré en 1493 et donne quittance à son oncle Vincent Bompar en 1503.

  4. Jacques BOMPAR nourriguier de Vinon.
  5. Honoré BOMPAR nourriguier de Vinon.
  6. Louis BOMPAR nourriguier de Vinon, transige avec son neveu Claude le 27 janvier 1493 ; épouse Jacoba d’où :

    1. Marguerite BOMPAR de Vinon, épouse par contrat du 18 juillet 1503 à Aix (Bertrand Borrili, notaire), Jacques de PONTEVES docteur en droits et avocat à Aix en 1503, natif de Saint-Maximin, tige des Pontevès d’Aix.

II - Vincent BOMPAR sieur de Magnan (quartier d'Istres), natif de la ville de Vinon, licencié en droits, nommé juge de la cour royale de Barjols, citoyen et habitant d’Aix, il est reçu procureur général à la chambre des Comptes de Provence le 20 septembre 1487, conseiller maître rational en la cour et juge des appellations, teste le 6 septembre 1503 (Imbert Borrili, notaire à Aix) veut être inhumé en la chapelle Saint-Pierre des Frères Mineurs au tombeau de sa belle-mère Mitrone Roubaud et de sa fille Honorate Bompar, fait des legs à ses filles Madeleine et Andrinette et nomme pour héritiers chacun en égale portion ses fils Jean, Honoré et Hugues Bompar. Il épouse Alayone GIRARD fille de feu Jean, marchand d’Aix, et de Mitrone ROUBAUD, d’où :

  1. Jean BOMPAR décédé sans postérité, épouse Douce GAYBIER fille de N. et de Firmine GUION.
  2. Honoré BOMPAR écuyer d'Aix, seigneur de Magnan, élu consul d’Aix en 1528, 1546, 1553 et 1560, change la portion de la juridiction de Vinon qu’il avait avec le commandeur de Ginasservis co-seigneur dudit lieu (et son oncle de sa femme) pour la bastide de Boutre, avec réserve de pouvoir aller à la chasse sans en être empêché ; teste le 9 décembre 1554 à Aix en faveur de son neveu Vincent Bompar, meurt sans enfant le 11 février 1566, épouse Françoise BONIFACE fille de Louis docteur, et de Marguerite TRESSEMANES.
  3. Hugues qui suit,
  4. Honorate BOMPAR décédée avant 1503 et inhumée aux Frères Mineurs d’Aix, épouse par contrat du 7 mai 1500 à Aix, Honoré PINCHINAT marchand d‘Aix, fils de Jean, marchand, et d’Andrieue REBUFELLE.
  5. Andrivete BOMPAR épouse Laurent CASTELLANE licencié en droits d’Aix, conseiller du roi et avocat des pauvres.
  6. Magdeleine BOMPAR légataire de son père pour 1000 florins en 1503, épouse par contrat du 20 janvier 1512 à Aix, Guillaume SEGUIRAN co-seigneur de Vauvenargues, fils de Melchior seigneur de Vauvenargues et Bouc, assesseur d’Aix, conseiller au parlement de Provence (1502) ; et de Marguerite CROSE.

III - Hugues alias Hugon BOMPAR marchand bourgeois, consul d’Aix en 1524, seigneur de Magnan et d'Ampus, obtient par lettres du roi François 1er données à Fontainebleau au mois d’avril 1533 que le nom de Magnan soit donné à la terre qu’il possède à Istres, acquise par lui de Michau Foissard seigneur du lieu (pour laquelle il avait déjà rendu hommage sans qu’un nom lui fût donné), et que celle-ci soit érigée en fief ; nommé trésorier général des Etats de Provence, teste le 31 mars 1530 à Aix (Antoine Borrili, notaire) puis le 23 mars 1542 à Hyères (Pierre Almeras, notaire) codicillé le 27 novembre 1549 (Sauveur Bérard notaire), et meurt peu après. Par lettres patentes de François 1er datées d’avril 1533, la terre de Magnan est érigée en fief. Epouse 1) Ne. 2) en 1514, Delphine ROZIER dame de Peiresc et autres biens, fille héritière de Jacques, marchand d’Aix, consul en 1498, et de Pierra GUIRAN dame de Peiresc. D’où :

  1. Pierre qui suit,
  2. Vincent BOMPAR écuyer d’Aix, seigneur de Magnan, Entressens, docteur en droits, avocat, assesseur d’Aix en 1554, reçu conseiller à la cour des Comptes le 19 août 1555, maître rational puis nommé second président de la cour des Comptes en 1568, épouse 1) par contrat du 7 juin 1544, Marguerite BONIFACE dont une reconnaissance de dot est faite le 10 janvier 1551 devant Sauveur Castol notaire, fille de Vivaud, seigneur de Cabanes, et de Catherine de RUSSAN dame de Rousset, sa première épouse. Par ce contrat, l’époux est donataire et à la fois fils adoptif de son oncle Honoré Bompar pour la moitié de ses biens, tant la terre de Magnan que des biens à Istres, Saint-Chamas, Miramas; l’épouse est la nièce de Françoise Boniface femme dudit Honoré. 2) par contrat du 14 janvier 1576 à Aix, Lucrèce JARENTE fille de Claude et de Marguerite de PONTEVES. D’où :

    1. du premier lit : Françoise de BOMPAR dame de Magnan et d’Entressens, baptisée le 21 août 1552 à Saint-Sauveur (parrain Honoré Bompar, marrain noble Françoise Caroda) épouse en 1572 Henri de CASTELLANE seigneur du Biosc, viguier de Marseille en 1576, fils de Gaspard, seigneur d’Esparron de Verdon, Saint-Julien et Régusse, et d’Honorade de LASCARIS.
    2. Melchionne de BOMPAR baptisée le 8 juillet 1555 à Saint-Sauveur (parrain N. Segur, marraine Bernardine Arbaud) marraine en 1575 d’une fille de Toussaint de Beaumont, épouse suivant contrat du 18 décembre 1575 à Aix, François d’AGOULT écuyer et sieur de Mouriès, fils d’Arnaud, chevalier, seigneur de Mouriès, Vergons, Saint-Auban, gouverneur d'Apt, chevalier de l'ordre du roi, et de Lucrèce de JARENTE.
    3. Honoré BOMPAR baptisé le 2 novembre 1559 à Saint-Sauveur (parrain Honoré Bompar, marraine Bernardine Bompar).
    4. Marthe de BOMPAR baptisée le 21 janvier 1564 à Saint-Sauveur d’Aix (parrain noble Claude Boniface, marraine Marthe Bompar), épouse en 1581, Pierre Jehan BOMPAR consul d’Aix (1582), lieutenant principal au siège de Grasse, seigneur en partie d’Antibes, fils de Louis, docteur en droits, juge royal de Grasse, et de Catherine de BERTATIS.
    5. Marguerite de BOMPAR baptisée le 15 juillet 1566 à Saint-Sauveur (parrain Melchior Girani, marraine Magdeleine Doria).
    6. Marguerite Diane de BOMPAR baptisée le 3 juin 1568 à Saint-Sauveur (parrain noble Jean Durand docteur en droit, marraine noble Marguerite de Bouliers) épouse André GUIRAN sieur de la Morée, conseiller à la cour des Comptes (1583), veuf de Ginebre ASTIER, né en décembre 1559 à Aix, y décédé en avril 1601, fils de Gaspard, sieur de la Morée, conseiller maître rational, et de Magdeleine de BOCHE.
    7. Honoré de BOMPAR seigneur de Magnan, baptisé le 21 septembre 1569 à Saint-Sauveur (parrain Pierre Séguiran conseiller à la cour, marraine Françoise Giraud).

    8. du second lit : Magdeleine de BOMPAR épouse 1) Michel BARDELIN dit NAUDON écuyer d’Aix, né en 1558, déshérité par son père, fils d’André, dit Naudon, écuyer, trois fois élu consul de la ville d’Aix, et de Françoise de BONFILS sa première épouse. 2) en juin 1604 à Saint-Sauveur François de BEAUMONT fils de Béraud, écuyer d’Aix, seigneur de Fonscolombe, lieutenant des galères du roi, et de Jeanne du PUY.

  3. Claude BOMPAR teste à Aix le 6 mars 1555 puis le 5 mars 1559, 18 avril 1561, 27 juin 1562 et 8 mars 1567; avait été accordée à Gaspard d’Arcussia sieur d’Esparron, mais épouse en 1547 Jean-Baptiste de LA CEPEDE d’une famille originaire de Tolède, transplantée à Marseille vers le milieu du XIVe siècle, fils de Pierre et de Dauphine de CASSIN.
  4. Marthe BOMPAR épouse par contrat du 29 avril 1534 Melchion de GUIRAN écuyer d’Aix, seigneur du Castellet et de Peyresc, premier consul d’Aix, fils de Jean, seigneur du Castellet, premier consul d’Aix, et de Louise GAUFRIDY. Remarié après 1560.
  5. Delphine BOMPAR épouse 1) Pierre AMBRUN, d’Hyères, podestat pour le roi en Corse. 2) Gaspard CLERICI, de Trets, avocat au parlement.
  6. Isabeau BOMPAR épouse par contrat du 21 novembre 1545 devant Bérard notaire à Aix, Gaspard de MONIER seigneur de Châteauvieux et du Castellet des Sausses, docteur en droits, lieutenant aux soumissions du siège d’Hyères, teste le 23 septembre 1591 ; remarié deux fois.
  7. Melchionne BOMPAR baptisée le 22 décembre 1536 à Saint-Sauveur (parrain Pierre Séguiran, docteur en droits, marraine Marie Bompar).
  8. prob. Jeanne BOMPAR épouse par contrat du 18 octobre 1555 à Aix, Honoré ARBAUD, avocat général à la cour des Comptes de Provence en 1554, seigneur en partie de Gardanne, fils puîné de Pierre, co-seigneur de Porchères et de Callas, et d’Honorade de BOURGAREL, sa seconde épouse. Elle teste à Aix (Catrebard, notaire) le 2 avril 1608 et demande à être inhumée dans l’église du couvent de l’Observance auprès de son mari. Tige de la maison d’Arbaud-Jouques.
  9. Jean Gaspard BOMPAR seigneur de Peiresc et Valavez, et autres biens à Rians, passe un compromis avec ses frères Pierre et Vincent Bompar au sujet de la succession de leur père Hugues Bompar, le 10 janvier 1550 devant Bérard notaire, il est assassiné à Aix en 1562. Epouse Lucrèce de VALAVOIRE, elle teste à Aix le 27 janvier 1571 remariée à Honoré SOMATI conseiller au parlement ; d’où une fille :

    1. Marguerite de BOMPAR dame de Peiresc et Valavez, née à Marseille, décédée à l’âge de 22 ans en 1582, après avoir testé le 3 août 1582, épouse par contrat du 2 juin 1577 à Aix, Reynaud FABRI seigneur de Calas, baron de Rians, conseiller à la cour des Comptes (1574) mort doyen de ce collège le 24 septembre 1625 à Aix, fils de Nicolas, baron de Rians, seigneur de Calas, conseiller du roi au parlement (1545) et en la cour des Comptes, et de Catherine de CHIAVARI.

IV - Pierre BOMPAR seigneur de Magnan, originaire de Vinon, docteur en droits, pourvu d’un office de conseiller au parlement créé en 1543 par lettres données à Marchais le 1er août de la même année, reçu le 14 janvier 1544, se démet de sa charge en 1578 et devient simple conseiller honoraire tout en jouissant des droits du décanat, inhumé aux cordeliers le 27 novembre 1583. Epouse vers 1542, Jeanne de SOMATI fille de François, conseiller au parlement de Provence, seigneur du Castellar, et d’Andrieue ARBAUD des sieurs du Baron. D’où :

  1. Hercule de BOMPAR écuyer, destiné avec trois de ses frères à l’Eglise, obtient plusieurs chapellenies en 1554 et 1556, conseiller au parlement de Provence, provisions royales datées à Paris du 14 juin 1578, reçu le 5 octobre suivant en la charge de son père, baptisé le 31 mai 1543 à Saint-Sauveur (parrain Arnaud Somati, marraine Anne Meynier) inhumé aux cordeliers d’Aix le 17 mars 1587, épouse par contrat du 11 septembre 1586 reçu Lambert, notaire à Aix, Claire de MAZARGUES fille de Melchion, trésorier de France, et de Magdeleine d’ESTIENNE. Remariée à Jean-Baptiste de DURANTI sieur de Bonrecueil.
  2. Honoré BOMPAR baptisé le 4 novembre 1544 à Saint-Sauveur (parrain Honoré Bompar, marraine Honorade de Pontevès dame de Vins).
  3. Bernardine de BOMPAR épouse 1) sieur de SAINT-VINCENT, de Digne. 2) le sieur FAUCHIER, lieutenant particulier au siège d’Arles.
  4. Louise BOMPAR baptisée le 16 mars 1548 à Saint-Sauveur (parrain Louis Amauric, marraine Honorade Somate).
  5. Marguerite BOMPAR baptisée le 15 mars 1549 à Saint-Sauveur.
  6. Françoise BOMPAR baptisée le 19 mai 1550 à Saint-Sauveur (parrain François Somati, conseiller du roi, marraine Françoise Boniface).
  7. Philippe BOMPAR baptisé le 9 août 1551 à Saint-Sauveur (parrain Philippe de la Granane, marraine Honorate Somati).
  8. Marguerite BOMPAR baptisée le 26 décembre 1552 à Saint-Sauveur (parrain Etienne Estienne chanoine d’Aix, marraine Marguerite Boniface).
  9. Marie BOMPAR baptisée le 4 mars 1554 à Saint-Sauveur (parrain Honoré Somati, marraine noble Marie Damians).
  10. Honoré BOMPAR baptisé le 15 août 1555 à Saint-Sauveur (parrain Gaspard Honorat, marraine Louise Risse).
  11. Gaspard qui suit,
  12. Honorade BOMPAR célibataire.
  13. Anne de BOMPAR baptisée le 3 novembre 1559 à Saint-Sauveur (parrain Jean Puget avocat du roi, marraine Anne de Tributiis) épouse en 1586 Marc Antoine HONORAT seigneur de Pourcieux, fils de Gaspard, receveur général de Provence. Leur postérité prend le nom d’Honorat de Bompar.
  14. Ardouin de BOMPAR écuyer d’Aix, curateur aux biens des enfants de Joseph et Henri, enfants du conseiller Claude de Gaufridy (dont compte rendu de tutelle le 4 juillet 1601) élu deuxième consul d’Aix en 1630, baptisé le 13 mars 1562 à Saint-Sauveur (parrain Honoré Bernard, marraine Catherine de Chiavari) épouse par contrat du 1er juin 1599 à Aix, Diane de MICHAELIS, fille de feu Honoré, écuyer d’Aix, et de Catherine de BOURDON. D’où :

    1. Anne de BOMPAR baptisée le 19 avril 1600 à Saint-Sauveur (parrain Philippe Bompar).

V - Gaspard de BOMPAR écuyer d’Aix, baptisé le 30 décembre 1557 à Saint-Sauveur (parrain Gaspard Bompar, marraine Françoise Guiran) épouse par contrat du 13 février 1586 devant Barthélémy Catrebard notaire à Aix, Marguerite d’ANTELMY fille de Louis, conseiller du roi au parlement de Provence, et de Catherine de BONNE, d’où :

  1. Louis qui suit,
  2. Anne de BOMPAR baptisée le 10 juin 1589 à Saint-Sauveur (parrain Ardouin Bompar, marraine Marguerite Guiran).

VI - Louis de BOMPAR écuyer d'Aix, avocat en la cour du parlement de Provence, assesseur d’Aix, baptisé le 11 mars 1587 à Saint-Sauveur (parrain Louis Antelmy conseiller du roi, marraine Jeanne de Somati) décédé avant 1632, épouse 1) le 4 novembre 1609 à Aix, Louise d’ALBIS fille de Joseph, écuyer d’Aix, et d’Anne de CASTELLANE. 2) par contrat du 11 mai 1626 à Aix, Louise de BOURDON fille de Jean Honoré, écuyer d’Aix, seigneur de Bouc, et de Catherine de PONTEVES. D’où, du premier lit :

  1. Marguerite de BOMPAR épouse 1) par contrat du 14 novembre 1632 à Aix, Marc-Antoine de RIANS avocat en la cour, fils de feu Joseph, avocat en la cour, et de Sybille d’ESTIENNE de VILLENEUVE. 2) le 4 mars 1642 à la Madeleine, Léon de TRIMOND sieur d’Aiglun, Tartonne, la Penne et la Tour, monsieur-maître, avocat au parlement de Provence, puis conseiller du roi aux requêtes dudit parlement (1642), veuf d’Isabeau de VILLENEUVE, né aux Mées le 11 mars 1605, décédé à Aix et enseveli le 6 octobre 1671 aux Cordeliers, fils d’Honoré, seigneur de Tartonne, la Penne, Clumans, Lambruisse et en partie d’Aiglun, et de Françoise d’ERIGI.

 

 
contact