Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Beaumont


 

Il a existé à Aix au moins deux familles de ce nom : les Beaumont Suavis, et les Beaumont de Saint-Maurin.

La première famille, dont il s'agit ici, non provençale d'origine, a été attirée dans la capitale provençale par la nomination de noble Gervais de Beaumont, écuyer de la ville de Vendôme, à la tête du parlement de Provence en 1508 . Elle acquiert les seigneuries de Fonscolombe et Montdésir en Auvergne, et s’épuise, apparemment, dans de nombreuses branches qui ne pourront toutes maintenir leur rang. Maintenue à Aix et à Beaumont en 1669, une branche est condamnée en 1668 puis 1698.

 

Armes : d’or à la bande d’azur
accompagnée de trois molettes d’éperon de gueules,
deux en chef, une en pointe.

 

blason réalisé par J.F. Binon
pour le site FranceGenWeb
avec nos remerciements


I - Gilles de BEAUMONT écuyer de la ville de Vendôme, père de :

  1. Gervais de BEAUMONT né en 1429 en Auvergne, docteur en droits, conseiller du roi, pourvu de la charge de premier président au parlement de Provence par lettres données à Gaillon le 24 septembre 1508 en suite de la démission d’Accurse Maynier d’Oppède, reçu le 30 janvier 1509, seigneur de Montdésir au diocèse de Clermont en Auvergne, teste le 24 janvier 1529 en faveur de son neveu Jean de Beaumont, et décède six jours plus tard à sa campagne de Fonscolombe, paroisse du Puy-Sainte-Réparade, âgé de cent ans, il est inhumé à Aix, dans la chapelle des âmes du purgatoire de la paroisse Sainte-Madeleine. Epouse 1) Claire de GLANDEVES veuve d’Antoine de VILLEMUS, chevalier, seigneur de Villemurs, Viens et Montjustin (qui avait testé le 1er mars 1497 devant Me Jean de Crose notaire de Manosque) ; elle vend la seigneurie de Montjustin en 1523 au marchand Aymeric de Malespine. 2) Anne d’ORGEVAL fille de noble Antoine, et de Jeanne MAGE, du lieu de Rolhes diocèse de Clermont; elle ratifie la donation qu’elle a faite à sa fille Jacqueline de Beaumont, le 1er août 1513 et trois jours plus tard, 4 août 1513, fait son testament devant Imbert Borrili, notaire à Aix, par lequel elle institue ses héritiers Jean de Beaumont alias Guillepin fils d'Eloi, et Jean et François de Beaumont, étudiants en droit à Avignon. D’où :

    1. Jacqueline de BEAUMONT

  2. Eloy qui suit,

II – Eloi de BEAUMONT bourgeois de Vendôme, père de :

  1. Jean de BEAUMONT né en 1493 à Vendôme, d’abord chanoine de l’église métropolitaine Saint-Sauveur d’Aix, il est relevé de ses voeux pour se marier, est reçu lieutenant particulier au siège d’Aix, puis conseiller au parlement le 21 juin 1543 en une charge nouvellement créée, n’ayant pas d’enfant, il teste le 3 avril 1557 en faveur de son neveu Béraud de Beaumont et meurt peu après; épouse Françoise de GOULT alias Agoult.
  2. Denis qui suit,
  3. Gaspard de BEAUMONT auteur d'une branche qui s'installe à Brignoles et exerce le commerce de chaussetier, malgré deux avocats au parlement d'Aix, elle est condamnée pour dérogeance en 1668 et 1698.

III – Denis de BEAUMONT écuyer d'Aix, natif de Vendôme, épouse vers 1530 à Aix, Marguerite de GEOFFROY alias Gaufridy, d’où :

  1. Béraud qui suit,

IV - Béraud de BEAUMONT écuyer d'Aix, seigneur de Fonscolombe, lieutenant des galères du roi, tiers consul d’Aix en 1576, décédé avant 1598, épouse par contrat du 16 juillet 1557 à Aix (Borrilli notaire), Jehanne du PUY de Châtellerault, fille de Louis, seigneur de Souffray, et de Martine GOURY, d’où :

  1. Françoise de BEAUMONT baptisée le 25 mai 1559 à Saint-Sauveur (parrain l’évêque de Sisteron, marraine Françoise Crolle).
  2. Jehanne de BEAUMONT baptisée le 25 décembre 1564 à Saint-Sauveur (parrain Christophe Bonfils, marraine Jeanne Saumat), épouse 1) par contrat du 17 octobre 1579 à Aix, Barthélémy DOLMET écuyer d'Aix, fils d’Antoine, et de Guillelma LOBON. Elle teste le 7 septembre 1590 et épouse 2) en 1592 Jacques de PELLICOT. Elle teste à nouveau le 30 avril 1595.
  3. Gaspard qui suit,
  4. Marguerite de BEAUMONT baptisée le 20 septembre 1567 à Saint-Sauveur (parrain Jean Albert marraine Marguerite de Boniface).
  5. Honorate de BEAUMONT baptisée le 16 février 1573 à Saint-Sauveur (parrain Claude Filhioli chanoine de Saint-Sauveur, marraine Honorate de Matharon).
  6. François de BEAUMONT écuyer d'Aix, épouse en juin 1604 à Saint-Sauveur, Magdeleine de BOMPAR fille de Vincent, avocat et conseiller maître rational à la cour des Comptes, et de Marguerite BONIFACE.
  7. Nicolas auteur de la seconde branche,
  8. Honoré de BEAUMONT avocat au parlement d'Aix, baptisé le 1er février 1579 à Saint-Sauveur (parrain Honoré de Meyranic, marraine Anne de Lévesque) épouse en 1612 à Aix, Marguerite de GIRAUDY. D’où :

    1. Catherine de BEAUMONT baptisée le 15 novembre 1612 à Saint-Sauveur (parrain Gaspard de Beaumont, conseiller référendaire, marraine Françoise de Motet).
    2. Marie de BEAUMONT baptisée le 16 novembre 1617 à la Madeleine (parrain Me Paul de Cheylan sieur de Moriez conseiller du roi en la cour, marraine Anne de Pellicot).
    3. André de BEAUMONT baptisé le 18 janvier 1620 à Saint-Sauveur (parrain André Ballon, conseiller du roi, marraine Diane de Suavis).
    4. Françoise de BEAUMONT baptisée le 17 février 1626 à la Madeleine (parrain François de Beaumond écuyer d’Aix, marraine Magdeleine Bastet) épouse le 15 février 1662 à Saint-Sauveur Charles de MINGAUD, de Salon, fils de feu Pierre et de Laudune GIRAUD, témoins Vincent Gautier et François de Guin.

V - Gaspard de BEAUMONT docteur en droit, monsieur maître, avocat au parlement, pourvu par lettres du 12 mars 1605 d'un office de conseiller du roi référendaire en la chancellerie, reçu le 12 août 1607, baptisé en janvier 1564 à Saint-Sauveur d’Aix (parrain Gaspard Guiran maître rational, marrraine Anne d’Albis), épouse par contrat du 30 novembre 1598 à Aix, Diane de SUAVIS fille d’Antoine, docteur en droits et avocat au parlement, conseiller du roi référendaire en la chancellerie, et d’Honorade ROUSSEL ; d’où :

  1. Jeanne de BEAUMONT baptisée le 24 octobre 1599 à Saint-Sauveur (parrain Antoine Suavis conseiller référendaire, marraine Jeanne du Puy).
  2. François qui suit,
  3. Joseph de BEAUMONT écuyer d'Aix, maintenu noble par jugement de la commission du 3 avril 1669 ; baptisé le 17 octobre 1604 à Saint-Sauveur (parrain Joseph Pellicot prévôt de Saint-Sauveur, marraine Lucrèce de Suavis) épouse 1) le 3 juin 1640 en la cathédrale Saint-Sauveur d'Aix, Marguerite de DURAND FUVEAU fille de feu Pierre, seigneur de Fuveau, et de Marguerite de CASTELLANE, présents François Régis, conseiller du roi référendaire, ainsi que les mères des époux. 2) le 17 avril 1651 en l'église Saint-Sauveur d’Aix, Marguerite de FAGOU fille de Luc, avocat, secrétaire du roi en la chancellerie de Provence, et d’Angélique de GANTELMY, sa seconde épouse, présents Pierre Rippert, Melchior de Beaumont, et Pierre de Pitton de Cadenet, sieur de Tournefort, d’où :

    1. du premier mariage : François de BEAUMONT baptisé en 1644 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain François de Beaumont, marraine Marguerite de Castellane).
    2. François de BEAUMONT baptisé le 21 août 1646 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain François de Beaumont, marraine Diane de Suavis).
    3. François de BEAUMONT baptisé le 5 mars 1648 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain François de Beaumont, marraine Angélique Gantelme).
    4. Anne de BEAUMONT baptisée le 30 novembre 1649 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Jean-Baptiste Régis général, marraine Victoire de Galaup dame de Fuveau).
    5. du second mariage : Marthe de BEAUMONT baptisée le 22 novembre 1654 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Luc Fagou, marraine Marthe de Rougiers).
    6. Angélique de BEAUMONT baptisée le 27 décembre 1656 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Pierre Pithon de Tournefort, marraine Angélique de Gantelmy).
    7. Luc de BEAUMONT baptisé le 17 janvier 1658 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Luc Fagou, marraine Angélique de Gantelmy).
    8. Marguerite de BEAUMONT baptisée le 16 novembre 1659 à Saint-Sauveur (parrain Antoine de Beaumont, marraine Angélique de Fagou).
    9. Melchion de BEAUMONT baptisé le 22 octobre 1662 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Melchion de Beaumont, marraine Catherine Dupont).
    10. Joseph de BEAUMONT baptisé le 5 février 1664 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Pierre Rabillot, avocat en la cour, marraine Françoise de Fagou).
    11. Françoise de BEAUMONT née le 16 novembre 1668 à Aix, baptisée le lendemain en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Joseph de Beaumont, marraine Marie de Fagou) ; épouse le 12 juin 1693 en l'église cathédrale Saint-Sauveur d'Aix, Jean Antoine de BERMOND, de Sisteron, conseiller secrétaire du roi en la chancellerie, fils de feu Honoré et de Jeanne Magdeleine d’ARNAUD.

  4. Charles Antoine de BEAUMONT baptisé le 6 août 1607 à Saint-Sauveur (parrain Charles de Garçonnet maître des ports de la province, marraine Magdeleine de Bompar).
  5. Pierre de BEAUMONT baptisé le 11 mai 1611 à Saint-Sauveur.
  6. Magdeleine de BEAUMONT baptisée le 29 décembre 1612 à Saint-Sauveur.

VI - François de BEAUMONT SUAVIS conseiller du roi référendaire en la chancellerie, pourvu par lettres du 30 mai 1641 et reçu le 4 février 1642, office supprimé en 1648 avec la chambres des requêtes, il est pourvu ensuite de l'office de conseiller référendaire que tenait son père, né à Aix, paroisse Saint-Sauveur le 26 décembre 1601, inhumé le 25 février 1657 à la Madeleine, épouse 1) à Arles, Marie de CHARTROUX. 2) le 24 juin 1649 à Beaucaire, Marthe de ROUGIER d’où :

  1. du premier mariage : Diane de BEAUMONT baptisée le 19 septembre 1636 à Saint-Sauveur.
  2. Antoine qui suit,
  3. François de BEAUMONT baptisé le 6 août 1638 à Saint-Sauveur.
  4. Jeanne de BEAUMONT baptisée le 12 juillet 1641 à Saint-Sauveur.
  5. Gaspard de BEAUMONT écuyer d'Aix, baptisé le 18 octobre 1642 à Saint-Sauveur, épouse le 7 avril 1669 à Saint-Paul lès Durance, Elisabeth alias Isabeau ROCHE, fille de Jacques, et de Magdeleine MOUTTE, née à Jouques et habitante à Saint-Paul, d’où :

    1. Anne Magdeleine de BEAUMONT baptisée le 1er juillet 1671 à Jouques, y inhumée le 28 février 1672.
    2. Joseph de BEAUMONT né le 4 baptisé le 7 juin 1674 à Saint-Sauveur, décédé le 7 et inhumé le 8 octobre 1747 en la paroisse Sainte-Madeleine, épouse le 12 juillet 1695 à Saint-Sauveur Marguerite GREGOIRE, fille de feu Gaspard et de Suzanne GARGUIOLE, en présence des témoins Joseph Blanc, ecclésiastique, Toussaint Bedeau, maître tailleur, François Abel, tailleur d’habits, et Jean Antoine Revest vermiculaire.
    3. Jean Louis de BEAUMOND né le 3 baptisé le 4 septembre 1690 à Saint-Sauveur, décédé et inhumé en mars 1693 à la Madeleine.

  6. Léon de BEAUMONT baptisé le 6 novembre 1644 à Saint-Sauveur.
  7. Joseph de BEAUMONT baptisé vers le 22 avril 1646 à Saint-Sauveur (parrain Antoine de Beaumont, marraine Diane de Suavis son ayeule).
  8. Charles de BEAUMONT baptisé le 21 septembre 1647 à Saint-Sauveur .
  9. du second mariage : Honoré de BEAUMONT baptisé le 20 novembre 1650 au Puy Sainte-Réparade (parrain Joseph de Beaumont, marraine Anne Palanque).
  10. Honoré de BEAUMONT baptisé le 17 février 1652 à Saint-Sauveur.
  11. Louise de BEAUMONT baptisée le 23 avril 1653 à Saint-Sauveur (parrain Charles de Trets conseiller, marraine Louise de Bourdon), épouse le 2.12.1673 en l’église Saint-Sauveur, Rolus d’AYMAR fils de Gaspard et de Gabrielle de VETERIS.
  12. Joseph Gervais de BEAUMONT baptisé le 15 mars 1654 à Saint-Sauveur.
  13. Anne de BEAUMONT baptisée le 14 février 1655 à Saint-Sauveur.
  14. François de BEAUMONT écuyer, capitaine d’infanterie au régiment de Champagne, baptisé le 8 novembre 1656 à Saint-Sauveur (parrain François de Roux seigneur de Lamanon, marraine Marguerite de Fagou), inhumé en la chapelle de sa famille à la Madeleine le 26 mai 1683.

VII – Antoine de BEAUMONT SUAVIS écuyer d'Aix, avocat au parlement de Provence, maintenu noble par jugement du la commission du 3 avril 1669, épouse le 6 juin 1661 à Saint-Sauveur, Thérèse de BEAUMONT fille de Melchior et Claire d’ESTIENNE, avec dispense du 3e degré de consanguinité. D’où :

  1. Joseph qui suit,
  2. François de BEAUMONT baptisé le 24 avril 1665 en l’église du Puy Sainte-Réparade (parrain François de Beaumont, marraine Claire d’Estienne).
  3. Gabrielle de BEAUMONT baptisée le 19 juin 1669 en l’église du Puy Sainte-Réparade (parrain Pascal Fornier, maître d’hôtel du duc de Vendôme, marraine Melchionne de Capussy).
  4. François de BEAUMONT baptisé le 14 janvier 1672 en la cathédrale Saint-Sauveur d'Aix.
  5. Thérèse de BEAUMONT baptisée le 18 octobre 1674 en l’église du Puy Sainte-Réparade (parrain Melchion d’Estienne, écuyer d’Aix, marraine Honorade Bosse).

VIII – Joseph de BEAUMONT écuyer d’Aix, épouse le 29 avril 1687 à la Madeleine d’Aix, âgé d’environ 20 ans, Thérèse ROUX âgée aussi d’environ 20 ans, fille de Me Etienne, avocat en la cour, et de feue Silvestre de DILLE, témoins présents Pierre de Beaumont, écuyer d’Aix, Honoré d’Estienne, avocat en la cour, Michel Sault, garde sac au greffe civil de la cour, et Antoine Lombard diacre. D’où :

  1. Luc qui suit,
  2. Claire de BEAUMONT baptisée le 22 février 1691 en l’église du Puy Sainte-Réparade, inhumée le 3 août 1763 à Jouques, âgée de 72 ans ; épouse le 24 septembre 1715 à Jouques, alors habitante au lieu de Saint-Canadet, Michel BERARD, bourgeois de Jouques, veuf d’Elisabeth ABERT, fils de François et de Françoise de BERARD. D’où postérité.
  3. Jean Antoine de BEAUMONT baptisé le 23 décembre 1693 en l’église du Puy Sainte-Réparade (parrain Pierre Girard, marraine Marie de Roux), décédé à l’âge de 8 jours le 30 décembre.
  4. Antoine de BEAUMONT baptisé le 26 août 1695 en l’église de Saint-Canadet au Puy Sainte-Réparade (parrain Antoine d’Estienne, marraine Isabeau d’Aymar), décédé le 21 juillet 1698 au Puy, âgé de 3 ans.
  5. Anne de BEAUMONT baptisée le 16 juin 1701 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Charles Gay auditeur en la cour des Comptes, marraine Anne de Peysonnel veuve d’Estienne), décédée le 3 décembre suivant au Puy Sainte-Réparade.

IX – Luc de BEAUMONT écuyer, installé à Beaumont, décédé à l’âge d’environ 60 ans le 28 avril 1752 inhumé le 29 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix ; épouse le 16 avril 1727 à Saint-Paul lès Durance, Françoise RIVIER fille de Me Joseph, notaire royal, et de Suzanne RIVIER.

 

 
contact