Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Fabri

de Rians, Calas et Peiresc
résidants à Aix


 

 

Branche cadette des Fabry, famille chevaleresque connue en la ville d’Hyères depuis le XIVe siècle, et dont la branche aînée posséda la seigneurie de Saint-Julien d’Asse, eut moins d'éclat et fut maintenue noble par jugement rendu en juillet 1668 en la personne de Cosme de Fabry, écuyer résidant à la Cadière.

Certains mémoires ont prétendu les Fabry issus des Fabrici de Pise, en Toscane, dont deux branches seraient venues en France aux XIIIe et XIVe siècles : l’une donnant les Fabry de Moncault en Languedoc et l’autre en Provence. Se reporter en particulier à l'ouvrage de Jules de Bourrousse, Généalogies des maisons de Fabri et d'Ayrenx, 1884 (en ligne).

Installés à Aix dès 1515, les Fabri, furent seigneurs barons (puis marquis en 1657) de Rians, seigneurs de Valavez (ou Valavoire), Callas et Peiresc, et se sont illustrés par le célèbre humaniste Nicolas Fabri de Peiresc (1580-1637).


Les armes de la maison de Fabry sont : d’or au lion de sable, armé et lampassé de gueules. Mais l’historien Gassendi, auteur de la Vie de Peiresc, écrit qu’Amédée de Fabri, en sa qualité de puîné, ajouta à ses armes un lambel de gueules.

 

 

I - Amédée FABRI alias Amiel, gouverneur du château d’Hyères, épouse par contrat du 21 janvier 1463 épouse Louise de GOMBERT dame de Terrelongue, qui décède le 30 juin 1494, d’où :

  1. Fouquet qui suit,
  2. Guillaume de FABRI qui a postérité.
  3. Etienne de FABRI

II - Fouquet FABRI natif de la ville d’Hyères, seigneur de la Verne puis de Calas, patron de l’hôpital d’Hyères en 1508, installé à Aix, licencié en droit (brevet du 18 octobre 1510), élu assesseur d'Aix le lendemain 19 octobre 1510, puis à nouveau en 1515, reçu avocat des pauvres en février 1531, puis conseiller au parlement de Provence le 24 décembre 1532 en la charge d’Amédée Imbert, est nommé lieutenant du roi par lettres du comte de Tende datées du 15 janvier 1534, jusqu’en 1536 ; en 1536, on lui doit d’avoir sauvé les archives d’Aix en la faisant transporter dans le château des Baux ; il est trois fois député aux Etats de la province ; né à Hyères vers 1574, il meurt au cours du mois de mai 1546, âgé d’environ 70 ans. Il avait passé quittance à Aix le 6 novembre 1503 au sujet des droits de sa femme. Il épouse en 1494 Sylvestre L'EVESQUE fille de Jean, écuyer, secrétaire du roi Charles d'Anjou, et de Delphine GASTINEL, d’où :

  1. Nicolas qui suit,
  2. Louis FABRI
  3. Charles FABRI
  4. Balthasar qui a postérité.
  5. Catherine FABRI
  6. p.-ê. Pierre FABRI d’où :

    1. Fouquet FABRE baptisé le 1er janvier 1539 à la Madeleine (parrain Fouquet Fabry conseiller du roi au parlement, marraine noble demoiselle Louise fille de M. de Rosiers).

III – Nicolas FABRI baron de Rians, seigneur de Callas, docteur en droit, conseiller du roi en ses conseils, lieutenant au siège d’Hyères, conseiller au parlement, pourvu par lettres du 3 septembre 1545, reçu le 23 octobre en la charge de Fouquet son père, conseiller en la cour des Comptes, Aides et Finances de Provence, reçoit du roi la seigneurie de Brégançon; décédé à Aix et inhumé peu avant le 18 mars 1572 ; épouse par contrat du 14 mars 1543 à Aix (Honoré Dedons not.), Catherine de CHIAVARI fille de Jacques, conseiller bourgeois puis consul d'Arles, anobli par le roi en 1514, et de Françoise de SEVE, elle a en dot 1200 écus et un trousseau de 200 écus. Elle se remarie à Pierre de LA LANDE écuyer d'Aix, lequel décède deux jours après son mariage. D’où :

  1. Rainaud qui suit,
  2. Claude de FABRI seigneur de Calas, conseiller en la sénéchaussée au siège d’Aix, reçu conseiller-clerc au parlement de Provence au mois d’octobre 1572, en la charge de son père, embrasse l’état ecclésiastique, se démet de sa charge en faveur de son neveu Nicolas-Claude Fabri de Peiresc en 1607, mort à Belgentier en janvier 1608, son coeur et ses entrailles sont inhumés à Belgentier, et le reste de son corps à Aix dans le tombeau de ses ancêtres.
  3. Marie-Madeleine de FABRI épouse par contrat du 8 juillet 1565 à Aix, Pierre de PONTEVES sieur d’Amirat et de la Forest, fils d'Antoine, sieur des mêmes lieux, bayle de la ville de Barjols, et de Marcelline de BONIFACE.
  4. Victoire de FABRI baptisée le 27 mars 1561 à la Madeleine (parrain Louis Fabri, son oncle, marraine Françoise de Corel).
  5. Françoise de FABRI épouse en 1577 à Aix, Ferréol de FLOTTE seigneur de Meaux.
  6. Catherine de FABRI épouse en 1584 à Aix, Guillaume CAMBE d’ORVES seigneur d'Orves, viguier d'Hyères; d'où postérité.
  7. Charlotte de FABRI baptisé le 22 mars 1567 à la Madeleine (parrain Me Barthélémy Thomas, sieur de Milaud, conseiller du roi, marraine Charlotte de Chiavari, de la ville d’Arles).

IV – Rainaud FABRI de CALAS baron de Rians, seigneur de Calas, élevé près de Renée de France, étudie le droit, est recu conseiller à la cour des Comptes, Aides et Finances le 24 septembre 1574, mort doyen le 24 septembre 1625 à Aix, inhumé le 6 novembre à Rians, épouse 1) en 1577 à Aix, Marguerite de BOMPAR dame de Peiresc et de Valavez, née à Marseille, décédée à l’âge de 22 ans en 1582, fille de Jean Gaspard seigneur de Peiresc, et de Lucrèce de VALAVOIRE. 2) en 1596 à Aix, (Madeleine) Catherine de CARADET-VASSAL dite de BOURGOGNE, veuve d’Olivier de TULLES seigneur de Trébillane, conseiller au parlement (1574) dont elle avait eu une fille qu’elle mariera 8 ans plus tard à son beau-fils Palamède Fabri, d’où :

  1. du premier mariage : Nicolas-Claude FABRI de PEIRESC seigneur de Calas et de Peiresc (1604), baron de Rians, né le 1er décembre 1580 à Belgentier, baptisé le 25 du même mois, étudiant à l’Université d‘Avignon, ami du président du parlement Guillaume du Vair, reçu conseiller en la cour du parlement de Provence le 26 juin 1607 en la charge de Claude Fabry son oncle, nommé abbé et seigneur de Guîtres en Guyenne, diocèse de Bordeaux, en 1623 avec la faculté de continuer ses fonctions de conseiller au parlement, il teste en sa maison d’Aix le 22 juin 1637, meurt le 24 juin 1637, inhumé le lendemain dans le tombeau de ses ancêtres en l’église des R.P. Dominicains.
  2. Palamède qui suit,

  3. du second mariage : Suzanne FABRI de CALAS baptisée le 30 décembre 1596 à la Madeleine d’Aix (parrain Charles de Thomas sieur de Milant, marraine Suzanne des Arcs dame de Borme) épouse en 1615, Henri de SEGUIRAN dit le comte de Bouc, né à Aix en août 1594, lieutenant général des mers du levant, puis premier président de la cour des Comptes d’Aix (1625), décédé en septembre 1669 à Aix, fils d’Antoine, seigneur de Bouc, conseiller au parlement de Provence, et de Marie de GAUFRIDI.
  4. Louise FABRI de CALAS baptisée le 29 juin 1599 à la Madeleine (parrain Claude Fabry conseiller du roi au parlement, marraine Louise de Vento).
  5. Claire FABRI de CALAS baptisée le 15 février 1601 à la Madeleine (parrain Pierre de Cadaret seigneur de Bourgon, marraine Claire de Friesque).
  6. Gabriel FABRI de CALAS baptisé le 9 décembre 1602 à la Madeleine (parrain Jean Paul Nas, marraine Claire de Pontevès dame de Saint-Etienne).
  7. Marguerite FABRI de CALAS baptisée le 8 août 1604 à la Madeleine (parrain Antoine Emenjaud sieur de Barras, marraine Marguerite de Michaelis).

V – Palamède FABRI de VALAVEZ sieur de Valavoire et de Callas, baron de Rians, Artigues et Admirat, plusieurs fois député de la province, viguier de Marseille en 1633, démembre les terres du Haut et Bas-Vacon dépendant de la baronnie de Rians et les érige en arrière-fief sous le titre de Barlemont, en faveur de Jean-Baptiste d’Estienne, viguier et premier capitaine d’Aix, par acte du 27 juin 1641 (Astier notaire à Aix) ; baptisé le 25 juin 1582 à la Madeleine d’Aix (parrain Palamède de Valavoire, marraine Magdeleine Antelme), décédé en 1638, épouse en 1604 à Aix, Marquise de TULLES dame de Trébillane à Cabriès près d’Aix, fille d’Olivier, seigneur de Trébillane, et de Madeleine Catherine de CARADET de BOURGOGNE, d’où :

  1. Catherine de FABRI baptisée le 1er janvier 1606 à la Madeleine (parrain Reynaud Fabri son grand père, sieur de Callas, marraine Marguerite d’Oraison).
  2. Claude qui suit,
  3. Claire de FABRI baptisée le 13 novembre 1608 à la Madeleine (parrain Ferréol Flotte de Meaux, marraine Claire Montaud de Montfuron).
  4. Suzanne de FABRI baptisée le 8 décembre 1618 à la Madeleine (parrain Me Ferréol Flotte lieutenant des soumissions au siège de Draguignan, marraine Suzanne de Fabry).
  5. Louise de FABRI baptisée le 7 septembre 1623 à la Madeleine d’Aix.

VI – Claude FABRI de RIANS baron puis marquis de Rians, baptisé le 6 août 1607 à la Madeleine d’Aix, reçu conseiller au parlement de Provence le 22 octobre 1632 en la charge de Claude-Nicolas Fabri de Peiresc son oncle, conseiller d’Etat, fait ériger sa baronnie de Rians en marquisat en décembre 1657, décédé en 1666 ; épouse par contrat du 5 avril 1631 à Aix (d’Astier not.) Marguerite des ALRICS de ROUSSET fille de Jacques, seigneur de Rousset en Dauphiné, et d’Isabeau de SIMIANE dame de Corneillon. D’où :

  1. Elisabeth de FABRI de RIANS baptisée le 29 novembre 1641 à la Madeleine d’Aix.
  2. Suzanne de FABRI marquise de RIANS baptisée le 3 mars 1643 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Claude de Pontevès sieur de la Forest, marraine Suzanne de Fabry présidente de Séguiran), décédée à l’âge de 52 ans le 26 mars 1695 inhumée le lendemain à Aix, épouse en 1661 François-Paul de VALBELLE de MEYRARGUES seigneur de Meyrargues et de Cadarache, conseiller au parlement de Provence, pourvu le 8 juin 1659 et reçu le 28 du même mois, en survivance de la charge de son père, fils de Léon, et d’Anne Sylvie de GALLIENS des ISSARTS.
  3. Gabrielle de FABRI de RIANS baptisée le 3 novembre 1644 à la Madeleine d’Aix (parrain Paul Aillaud, marraine Suzanne de Fabry), épouse en 1664 Scipion du PERIER conseiller au parlement, conseiller au parlement de Provence, reçu le 25 juin 1663, baptisé le 28 septembre 1639 à la Madeleine, fils de François, jurisconsulte célèbre, et de Marguerite de DURAND.

Nicolas-Claude
Fabri de Peiresc
(1580-1637)

 

 

 
contact