Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Garnier
à Manosque
sieurs de la Javie


 

 

Plusieurs familles portent le nom de Garnier ou Granier en Provence. Celle de Manosque, dont l’importance, en nombre et en position, est attestée dans les registres paroissiaux des XVIe et XVIIe siècles, l’est sans doute aussi en ancienneté. Elle pourrait se rattacher à Raymond Garnier, qui figure dans la liste des viguiers de Forcalquier pour l’année 1415.

Elle appartient principalement à la bourgeoisie marchande de la ville, mais certains membres occuperont des fonctions de judicature (notaire, greffier) et municipales, avant d’acquérir une portion du fief de la Javie, près de Digne.

Les branches les plus importantes sont issues, d’une part, d’Antoine Garnier marié à Marguerite Bouffier, d’où Roland Garnier, premier consul de Manosque en 1606, père de Melchion Garnier avocat, et de Balthasar, qualifié sieur de la Javie. D’autre part, du couple formé par Huguet Garnier, bourgeois, marié vers 1575 à Catherine Boisson, et père de plusieurs enfants.

Joseph Garnier, l’un d’eux, est notaire royal de Manosque, père de Jean Antoine Garnier (1615-1657), avocat au parlement, père lui-même de Joseph de Garnier également avocat, et de plusieurs filles noblement mariées, l’une au seigneur de Lespeau, l’autre au sieur Magnan des Mées.

D’autres branches sont restées de condition plus modeste, artisane ou paysanne, qui ont probablement pu se poursuivre jusqu’à nos jours. Enfin, on ignore s’il existe un lien avec les Garnier de Montfuron, présents à Manosque de 1580 à 1635, à qui les ouvrages donnent une origine bien différente.

Balthasar Garnier, et Joseph Garnier, avocat de Manosque, portaient pour armes : d’azur au chevron d’or accompagné de trois papillons du même, ainsi qu’elles figurent à l’armorial d’Hozier.

*

 

I - Antoine GARNIER épouse Marguerite BOUFFIER d’où :

  1. Jeanne GARNIER décédée en 1636, épouse vers 1597 Honoré REBUT bourgeois de Manosque, décédé en 1632, fils de Jacques, bourgeois, et de Françoise du MAYNE.
  2. Jean GARNIER décédé le 13 décembre 1612 inhumé à Saint-Sauveur.
  3. André de GARNIER religieux bénédictin, prieur de l’église paroissiale Notre-Dame de Romigiers de Manosque, décédé le 16 octobre 1618 inhumé à Notre-Dame.
  4. Roland GARNIER bourgeois, premier consul de Manosque (1606), décédé le 8 octobre 1642 inhumé le lendemain, épouse vers 1600, Michelle du MAYNE décédée le 28 avril 1662 inhumée le lendemain à Notre-Dame ; d’où :

    1. Catherine GARNIER épouse par contrat du 1er novembre 1614 Jean-Baptiste SIGOIN avocat en la cour, fils de François, bourgeois de Sisteron, et de feue Jeanne LAIDET.
    2. Jeanne GARNIER décédée le 31 mars 1642, épouse vers 1622, Jean Antoine BURLE marchand bourgeois de Manosque, veuf de Marthe de GUICHARD et auparavant de Catherine PAYAN.
    3. Melchion GARNIER avocat, baptisé le 2 janvier 1605 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Honoré Rebut bourgeois, marraine Jeannette de Bouchery femme Pierre de Thomassin avocat en la cour), décédé le 23 mars 1648, épouse Catherine MAUREL.
    4. Marguerite GARNIER baptisée le 12 janvier 1609 à Notre-Dame de Manosque (parrain André Garnier prieur de Noyers et gouverneur de Valensole, marraine Marguerite du Mayne).
    5. Jean Baptiste GARNIER baptisé le 17 novembre 1610 à Notre-Dame de Manosque (parrain Toussaint de Glandevès, marraine Catherine Pons).
    6. ? Gaspard GARNIER docteur en théologie infirmier de Ganagobie.
    7. Balthasar GARNIER seigneur de la Javie, bourgeois de Manosque, baptisé le 8 avril 1608 à Notre-Dame de Manosque (parrain Balthasar Rebut docteur en lois, avocat au siège de Forcalquier, marraine Marguerite Bouffière mère dudit Garnier) décédé le 29 décembre 1693 âgé de 85 ans, inhumé le lendemain à Notre-Dame, épouse en 1645, Françoise GOUGON fille de Jean-Baptiste bourgeois, et d’Anne DECORIO. Elle fait enregistrer les armes de son mari à l’armorial : d’azur au chevron d’or accompagné de trois papillons du même.

*

I – Huguet GARNIER bourgeois, épouse Catherine BOISSON marraine en 1580, prob. soeur de Jean-Antoine Boisson bourgeois de Manosque, et de Françoise Boisson femme de Claude Chave. D’où :
  1. Anne GARNIER baptisée le 27 octobre 1577 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Claude Chave, marraine Catherine Taxi femme de Me Bernard de Lurs), décédée à l'âge de 63 ans le 29 avril 1631, épouse noble Raymond REDORTIER bourgeois, décédé en 1623.
  2. Jacques GARNIER baptisé le 22 mars 1579 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Jacques Rouet, marraine Espérite Gontard).
  3. Marguerite GARNIER baptisée le 5 mars 1581 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Bernard Rasclet, marraine Marguerite Royt) (i178), décédée à l’âge de 57 ans le 5 mars 1638 ; épouse suivant contrat du 29 juin 1597, Toussaint de GLANDEVES écuyer, fils naturel d’Artus, chevalier de l’ordre de Malte.
  4. Joseph né en 1582, qui a postérité.
  5. Diane GARNIER épouse François BENOIT maître chirurgien et bourgeois de Manosque. D’où postérité.
  6. ? Jean Antoine qui a postérité.
  7. ? Michel qui a postérité.
  8. ? Magdeleine GARNIER épouse Jean BOUTEILLE bourgeois de Manosque, fils de Jean, bourgeois, et d’Honorade LARDEYRET.
  9. ? Louise GARNIER épouse Balthasar EYMIEU potier d’étain.

 


 
contact