Anciennes familles de Provence
     

 

Fort &
Fort de Saint-Maurin


 

Famille ancienne de la bourgeoisie de Riez, qui a fait deux branches : l’une, assimilée à la noblesse, prit le nom d’une terre appelée Saint-Maurin et s’installa vers l’année 1670 en la cité d’Orange où elle exerça les plus importantes charges judiciaires et municipales, puis servit dans les armes. Balthasar Fort de Saint-Maurin était, sous Louis XV, capitaine de dragons au service d’Espagne, père de Joseph Fort de Saint-Maurin officier d’infanterie, et de Marie Fort de Saint-Maurin, épouse en 1750 du capitaine Pierre-Louis de Chansiergues du Bord, entré également au service du roi d’Espagne.

Pierre Fort de Saint-Maurin, officier dans les gardes wallonnes au service de la couronne d’Espagne – mais que l’on ne sait pas rattacher au reste de la famille - vivait durant la seconde moitié du XVIIIe siècle à Majorque : sa descendance subsiste aujourd’hui par les femmes dans la famille de Desvalls des marquis d’Alfarras.

L’autre branche, installée à Senez, a donné plusieurs générations de maîtres chirurgiens, jusqu’à Henry Fort (1747-1823), élu maire de Senez, père de Jean-Baptiste Fort (1789-1871) greffier de la justice de paix, dont le fils cadet François Fort, fossoyeur, mourra sans enfants, et l’aîné Justin Fort, sera cultivateur à Blieux. Jacques Fort (1756-1827) frère cadet d’Henry, fut maître perruquier à Senez, père de Joseph Fort, officier d’infanterie, et ayeul de Casimir Fort (1819-1885), postier de Senez, qui n’eut de son mariage avec sa cousine Marie Fort, que des filles.

 

I - Antoine FORT apothicaire de Riez, inhumé le 11 septembre 1631 en l’église de Riez, épouse Honorade de PERIER d’où :

  1. Jeanne FORT décédée en 1647, épouse le 17 janvier 1616 en la cathédrale de Riez, Guillaume GIBAUDY marchand de Riez, en présence de Jean Périer, et du sieur Fauchier.
  2. Marthe FORT épouse le 3 janvier 1616 en l'église cathédrale de Riez, Balthasar BONNARDEL notaire royal de Riez, fils d'Antoine, écuyer, bourgeois et consul de Riez, et de Marguerite de POITEVIN.
  3. Sébastien FORT religieux capucin, prêtre, revêt l’habit le 21 juillet 1621 sous le nom de Père Maxime de Riez, se fait calviniste, et meurt apostat à Orange.
  4. Suzanne FORT baptisée le 11 octobre 1615 en l’église cathédrale de Riez (parrain capitaine Jean Giraud, Suzanne d’Audiffret).
  5. Prob. Marc-Antoine qui suit.
  6. Prob. Esprit FORT inhumé le 23 septembre 1646 au couvent des Pères cordeliers de Riez ; épouse le 26 mai 1619 en la cathédrale de Riez, Suzanne BERARD en présence de messire Matheron bénéficier de l’église de Riez, et Etienne Arnaud. D’où :

    1. Jacques maître en chirurgie, installé à Senez.
    2. Françoise FORT baptisée le 24 octobre 1638 en la cathédrale de Riez (parrain Vincent Chailan, marraine Françoise Bonardel sa femme).
    3. Marc Antoine FORT marchand de Riez, baptisé le 14 avril 1641 en la cathédrale de Riez (parrain Marc Antoine Bérard, marraine Claire Bérard), inhumé le 19 janvier 1709 aux cordeliers de Riez ; épouse Marguerite BONAFOUX fille de François marchand, d’où :

      1. Suzanne FORT baptisée le 18 décembre 1665 en la cathédrale de Riez (parrain François Bonnafoux marchand ayeul, marraine Jeanne Bérard femme de Thomas Fauchier, bourgeois, sa tante germaine).
      2. Marguerite FORT baptisée le 5 novembre 1667 en la cathédrale de Riez (parrain Claude Bérard maître chirurgien, marraine Marguerite Carluec).
      3. Marie FORT baptisée le 26 janvier 1670 en la cathédrale de Riez (parrain Honoré Fauchier, marraine Jeanne Bonafoux).
      4. Thérèse FORT née le 28 mars 1672, baptisée le même jour en la cathédrale de Riez (parrain Melchion Berle, marraine Marguerite Carluec).
      5. Marc Antoine FORT né le 3 septembre 1674, baptisé le même jour en la cathédrale de Riez (parrain Marc-Antoine Chaix bourgeois, marraine Renée Bérard).
      6. Anne FORT baptisée le 1er juin 1677 née le même jour en la cathédrale de Riez (parrain Jean-Baptiste Bartel, marraine Gabrielle Bérard).
      7. Catherine FORT née le 29 mai 1680, baptisée le 30 en la cathédrale de Riez (parrain Jean Salette maître chirrurgien, marraine Catherine Daumas) ; épouse le 22 février 1700 en la cathédrale de Riez, Jean FABRE boulanger fils de Raymond et d’Anne PAPET.

II - Marc Antoine FORT écuyer de Riez, sieur de Saint-Maurin, décédé le 5 février 1692 (âgé de « 80 ans ») inhumé en l’église cathédrale de Riez ; épouse 1) Françoise de CASTELLANE. 2) Claire de FABRE MAZAN décédée le 22 juillet 1692 et inhumée en l’église des cordeliers de Riez, d’où :

  1. du premier lit : Magdeleine FORT baptisée le 4 mars 1625 en la cathédrale de Riez (parrain le sieur de Castellane, marraine Magdeleine de Castellane).

  2. du second lit : Guillaume FORT baptisé le 28 juillet 1637 en la cathédrale de Riez (parrain Guillaume de Gibaudi, marraine Jeanne Fort).
  3. Anne de FORT baptisée le 6 février 1639 en la cathédrale de Riez (parrain Balthasar Bonardel notaire royal, marraine Anne de Gibaud), décédée à l’âge de 61 ans en l’église des Cordeliers de Riez le 5 juillet 1700; épouse le 14 août 1661 en la cathédrale de Riez, François des comtes de VINTIMILLE, écuyer, co-seigneur de Montpezat, maintenu noble en 1668, veuf de Catherine de BONARDY, fils de Gaspard, écuyer, seigneur de Montpezat, et de Marguerite de PONTEVES BARGEME. Il est inhumé en l’église des Cordeliers de Riez le 2 mai 1697.
  4. Balthasar qui suit,
  5. Angélique FORT née vers 1648 inhumée le 28 mai 1728 à l’âge de « 80 ans », épouse le 11 septembre 1667, Jean AUGIER, de Bargemon.
  6. Marc Antoine FORT baptisé le 26 novembre 1651 en la cathédrale de Riez (parrain Antoine Giraud bourgeois, marraine Marthe Fort).

III - Balthasar FORT sieur de Saint-Maurin docteur en droits, installé à Orange, avocat en la cour souveraine du parlement d’Orange, procureur général du roi, juge ordinaire de la ville et principauté d’Orange, puis juge ordinaire de Courthézon en 1696, né à Riez, épouse le 4 décembre 1670 en l’église de Saint-Tronquet au terroir de Camaret (acte notarié du 25 février 1671 devant Me Jean Martin, notaire, contrat de mariage signé le 15 août 1676 devant Me Brousset notaire à Orange), Marguerite de RUAT fille de noble Guillaume, citoyen d’Orange, colonel d’un régiment d’infanterie, et de Judith de LAPISE, en présence d’Antoine Moutier prêtre et secondaire de Camaret, Pierre Gabillon curé dudit lieu, et Alexandre Icart, d’Orange. Décédée avant 1694. D’où :

  1. Louis FORT de SAINT-MAURIN né le 12 septembre 1671, baptisé le 31 octobre 1671 en l’église cathédrale de Riez (parrain Jean Colomb, marraine Melchionne Alezard).
  2. François qui suit,
  3. Zacharie FORT de SAINT-MAURIN sieur de Jonquières, officier dans le 3e régiment de bataillon de la Marine, est accusé de l’assassinat de noble Annibal de Bimard en 1698 ; baptisé le 11 octobre 1674 en la cathédrale d’Orange (parrain Zacharie Borthon, seigneur de Pujol, marraine Louise de Monteynard de la Vergne de Tressan).
  4. Alexandre FORT de SAINT-MAURIN baptisé le 8 mars 1676 en la cathédrale d’Orange (parrain André d’Estinguier, marraine Mlle Laure de Ruat).
  5. Blandine FORT de SAINT-MAURIN baptisée le 27 août 1679 en la cathédrale d’Orange (parrain noble Gédéon de Villeneuve, marraine Blandine de la Tour de Banne).
  6. Marie-Anne FORT de SAINT-MAURIN baptisée le 14 février 1681 en la cathédrale d’Orange (parrain Alexandre N., marraine Laure de Ruat).
  7. Claire Françoise FORT de SAINT-MAURIN ondoyée le 26 juin 1682 suppléments de baptême le 16 septembre 1694 en la cathédrale d’Orange (parrain Charles Jonc subdélégué de l’Intendant, marraine Ursule de Raveneau dame de Taradel).
  8. Louis FORT de SAINT-MAURIN ondoyé le 11 mars 1684, baptisé le 13 août suivant en la cathédrale d’Orange (parrain François Fort de Saint-Maurin, marraine Blandine de Fort, ses frère et soeur).
  9. Charles FORT de SAINT-MAURIN baptisé le 15 octobre 1687 en la cathédrale d’Orange (parrain Charles Jonc juge ordinaire, marraine Marguerite de Br... de Roussas).

IV – François FORT de SAINT-MAURIN sieur de Saint-Maurin, avocat en la cour du parlement d’Orange, baptisé le 24 mars 1673 en la cathédrale d’Orange (parrain François des comtes de Vintimille, marraine Laure de Ruat) ; épouse le 12 septembre 1695 en la cathédrale d’Orange, Marie PELET fille d’André, docteur en droit et avocat au parlement d’Orange, protestant, et de Jeanne GIRBE. D’où:

  1. Balthasar qui suit,
  2. François FORT de SAINT-MAURIN baptisé le 13 février 1705 en la cathédrale d’Orange (parrain Claude Plantat, marraine Françoise de Saint-Maurin).

V - Balthasar FORT de SAINT-MAURIN sieur de Saint-Maurin, capitaine de dragons au service du roi d’Espagne, consul d’Orange, baptisé le 27 janvier 1701 en la cathédrale d’Orange (parrain Balthasar Fort de Saint-Maurin, marraine Laure de Ruat), épouse le 20 juin 1724 en l’église cathédrale d’Orange, Thérèse d’OLIVIER de Mondragon, fille d’Antoine Honoré, et d’Anne de MARTIN, en présence de Godefroy de Jonc, avocat en la cour, et Louis Prévost capiscol et vicaire général et official de l’évêque d’Orange, l’époux signe St-Maurin fils et l’épouse Thérèse d’Olivier. D’où :

  1. Antoine Balthasar François qui suit,
  2. Joseph FORT de SAINT-MAURIN officier d’infanterie, né le 17 novembre 1726, baptisé le 20 en la cathédrale d’Orange (parrain Aymé Joseph d’Olivier, marraine Claire Françoise de Saint-Maurin ; habite Roquemaure en 1770 ; épouse 1) Jeanne de CORRENSON de Roquemaure. 2) le 3 avril 1770 à Courthézon, Alexandrine de SARPILLON du ROURE née le 15 août 1730 à Courthézon, fille de feu noble Henri (1681-1753) et de feue Marie Honorade de PHILIP. D’où, du second mariage :

    1. Marie Marguerite Françoise FORT de SAINT-MAURIN née le 7 mars 1771, ondoyée le 11 et baptisée le 18 en l’église de Courthézon (parrain Balthasar Fort de Saint-Maurin, marraine Marie de Sarpillon épouse de noble Constantin de Roussière).
    2. Henry Barthélémy FORT de SAINT-MAURIN né le 25 janvier 1772, baptisé le lendemain à Courthézon (parrain Barthélémy Durand, marraine Marguerite Barbier).

  3. N. FORT de SAINT-MAURIN né le 22 février 1728 à Orange, ondoyé le même jour.
  4. Marie (Thérèse Louise) de FORT de SAINT-MAURIN née à Orange le 13 juillet 1729, baptisée le lendemain en l’église cathédrale (parrain noble François de Fort de Saint-Maurin, marraine Marie Suzanne Louise de Drevon), épouse le 14 juillet 1750 en la cathédrale d’Orange, Pierre-Louis de CHANSIERGUES du BORD capitaine au service de l’Espagne avec la permission du roi Louis XV, né au Pont-Saint-Esprit le 28 juin 1712, fils de feu Antoine, seigneur du Bord, capitaine au régiment d’infanterie de Limousin, et de Marguerite de BRIGNAN, en présence de Daniel Bernard chanoine de l’église cathédrale d’Orange, Louis Limoge négociant, Pierre Noël Limoge négociant, et noble François Ruat, habitants d’Orange, l’épouse signe Marie de Saint-Maurin.

VI - Antoine Balthasar de FORT de SAINT-MAURIN écuyer d’Orange, né le 10 mai 1725 ondoyé le lendemain à la maison, baptisé le 13 juin suivant en la cathédrale d’Orange (parrain Antoine d’Olivier conseiller du roi et receveur des fermes, marraine Marie de Pelet épouse de noble François de Saint-Maurin), épouse 1) Marie Magdeleine de FABRI. 2) le 2 mars 1756 en l’église collégiale et paroissiale Notre-Dame de la Major à Arles, (Anne Louise) Thérèse de PORTES âgée de 30 ans, née à Sarnac diocèse de Nîmes, fille de François, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, et de feue Thérèse Marguerite de BERNARD, l’époux signe Saint-Maurin l’épouse Thérèse de Portes. D’où, du second lit :

  1. Thérèse Françoise de FORT de SAINT-MAURIN née et ondoyée à la maison le 23 janvier 1757, baptisée le 24 février suivant en la cathédrale d’Orange (parrain François de Portes, marraine Thérèse d’Olivier épouse de Balthasar de Saint-Maurin ses ayeuls maternel et paternels).
  2. Anne Marie Bernardine Victoire de FORT de SAINT-MAURIN née le 7 février 1758 ondoyée le 10 et baptisée le 10 avril suivant en la cathédrale d’Orange (parrain Daniel Bernard chanoine de l’église d’Orange, marraine Marie Louise Thérèse de Saint-Maurin épouse de Mr du Bord, au nom d’Anne Catherine de Bernard).

 

 

 
contact