Anciennes familles de Provence
     

 

d'Orgon


 

 

La famille d’Orgon de Puimichel appartient à la noblesse de la ville de Pertuis. Issue d'un marchand juif tarasconnais, agrégée à la noblesse par son alliance en 1482 avec l’héritière de la co-seigneurie de Puimichel au sud de Digne, elle a formé plusieurs branches dont, seules, celles de Puimichel ont été reconnues nobles par ordonnance du 18 septembre 1697, révoquant une ordonnance de condamnation rendue quatre mois plus tôt.

Son auteur est Pierre d’Orgon, marchand néophyte de Tarascon, dont on ignore le passé juif mais qui, d’après le baron du Roure, serait l’oncle du néophyte Jean de Lamanon, identifié depuis comme étant un fils du juif Vitalis de Melgueil, de Tarascon. Converti probablement en raison des émeutes survenues en 1484, Pierre d’Orgon apparaît à la même époque que son fils René d’Orgon, lequel est cité dans plusieurs actes de vente, d’arrentement ou de prêt avec des juifs provençaux à partir du mois de mars 1485. Selon certains documents, René d’Orgon se serait appelé, avant sa conversion, Boniac de Tournon. Imposé en 1512 comme nouveau chrétien, René d’Orgon avait épousé en 1482 l’héritière du seigneur de Puimichel, dont il a deux fils, Antoine d’Orgon, l’aîné, à la fois co-seigneur de Puimichel et praticien en médecine, et Fouques d’Orgon, docteur en droit en 1503 et juriste. D’Antoine sont nés deux fils, et peut-être trois, qui ont fait chacun une branche : l’aîné, Jean d’Orgon, co-seigneur de Puimichel et médecin comme son père, marié dans le milieu néophyte, est père d’Antoine d’Orgon écuyer de Pertuis, dont les deux fils Melchior et Hugues d’Orgon, sont les auteurs des deux branches, dites de Puimichel, maintenues en 1697 et éteintes, la première avec les enfants de Jean-Pierre d’Orgon de Puimichel (1625-1697) conseiller d’Etat en 1666, la seconde avec Melchior d’Orgon du Rousset (1703-1801), décédé à Pertuis, sans alliance.

De Claude d’Orgon, second fils d’Antoine, capitaine, mort à la défense de Jouques, dont il avait en charge le commandement, contre les Ligueurs, en novembre 1588, est sortie une branche installée honorablement à Aix et éteinte à la fin du XVIIIe siècle.

De François d’Orgon, fils puiné, est sortie la branche des Dorgon, notaires à Céreste, encore représentée en cette ville au XIXe siècle.

*

Armes : d’azur au chevron d’or et trois étoiles de même, et trois branches de palme d’or en pointe, selon la description faite par l’historien Pitton (1666). Ce sont les armes enregistrées à l’Armorial de 1696 par noble Hugues d’Orgon de Puimichel, et par Simon d’Orgon procureur au siège d’Aix, les étoiles étant représentées mal ordonnées.

Le supplément armorial de l’ouvrage d’Artefeuil blasonne : d’azur à un chevron d’or vidé de gueules accompagné en chef de trois étoiles d’or et en pointe d’une cyprès du même (alias de trois palmes partant d’une seule tige). Jean d‘Orgon, bourgeois de la Tour d’Aigues, porte en variante : de gueules au chevron d’argent accompagné de trois étoiles d’or.

Figurent ensuite, parmi les armes attribuées d’office par d’Hozier et de conception « systématique », celles de Jean d’Orgon de Puimichel, avocat de Pertuis (d’azur à l’aigle éployée d’or, coupé d’argent à la barre de sinople), et celles d’Antoine d’Orgon de Puimichel, bourgeois (d’azur au chevron d’argent, coupé d’or au griffon de gueules).

 

I – Pierre d’ORGON néophyte de Tarascon, passe quittance le 28 septembre 1486 à Guillaume Foulque, marchand de ladite ville (Honoré Maymbert notaire à Arles). D’où :

II – René d’ORGON marchand néophyte, jadis nommé Boniac de Tournon, installé à Pertuis, qualifié noble homme dans son contrat de mariage en 1482 (ce qui ne constitue pas une preuve de noblesse, rappelleront les Enquêteurs en 1697, au contraire), taxé de 150 florins par ordonnance royale du 22 décembre 1512 en tant que nouveau chrétien d’origine judaïque, somme qu’il tarde à payer mais dont il s’acquitte finalement en avril et juillet 1513, teste le 13 mars 1518, meurt avant 1521 ; épouse par contrat du 4 février 1482, Magdeleine BERENGUIER d’Arles, fille et héritière de Pierre, co-seigneur de Puimichel, dans la viguerie de Digne et le diocèse de Riez. D’où :

  1. Antoine qui suit,
  2. Pierre d’ORGON notaire royal de Pertuis et de Céreste de 1503 à 1508.
  3. Foulques d’ORGON bachelier en 1501, puis docteur en droits en 1503, juriste à Pertuis, taxé 40 florins comme nouveau chrétien en 1512, épouse en 1515 Catherine DOMINIQUE, fille du néophyte Jean Dominique, médecin, et de son épouse Jeanne. (Foulques d'Orgon épouse également Anthonette EYGUESIER fille de Philippe nourriguier d’Aix).

III – Antoine d’ORGON médecin de Pertuis, qualifié noble, co-seigneur de Puimichel, taxé en même temps que son père et pour les mêmes raisons mais de 50 florins seulement, il fonde le 4 mars 1521 une messe dans l’église de Pertuis pour le repos de l’âme de son père. Epouse Cérisse GRANIER. D’où :

  1. Jean qui suit,
  2. Claude qui a fait la branche d'Aix,
  3. ? p-ê. François qui a fait la branche de Céreste.

IV – Jean d’ORGON médecin et écuyer de Pertuis, co-seigneur de Puimichel, épouse à Pertuis suivant contrat du 26 juillet 1540, Bitrone ARNAUD fille de Jacques et de Marguerite du MAYNE, d’où :

  1. Magdeleine d’ORGON baptisée le 2 mars 1544 en l’église de Pertuis (parrain Arnaud Arnaud, marraine Magdeleine d’Orgon).
  2. Antoine qui suit,
  3. Eustache d’ORGON baptisé le 22 mars 1553 en l’église de Pertuis (parrain Eustachius Carbonnel, marraine Françoise Rey).
  4. Jean d’ORGON baptisé le 26 avril 1553 en l’église de Pertuis (parrain François d’Orgon ou Rogon, marraine Marguerite Ravel).
  5. Diane d’ORGON inhumée le 2 juillet 1606, épouse par contrat du 12 juin 1580 à Pertuis (Lieure notaire), Antoine d’ANJOU écuyer de Pertuis, fils de Jacques et de Catherine de VAUGIER. Remarié en 1607 à Isabeau AMOUREUX.
  6. ? Pierre d'ORGON prêtre, religieux de l’abbaye bénédictine de Montmajour, inhumé le 26 mars 1645 à Pertuis.
  7. ? Capitaine René alias Reynier d’ORGON épouse Claudette ARNAUD qui teste le 8 septembre 1615 et est inhumée le 25 janvier 1618 à Pertuis. D’où :

    1. Jean Antoine d’ORGON baptisé le 19 juillet 1566 en l’église de Pertuis (parrain Florimond Albette, marraine Honorade de Saint-Martin).
    2. Jeanne d’ORGON baptisée le 16 janvier 1568 en l’église de Pertuis (parrain Arnaud Lambert, marraine Alione Estienne).
    3. Hélène d’ORGON baptisée le 15 septembre 1569 en l’église de Pertuis (parrain Jean d’Orgon, marraine Hélène Bouchard).
    4. Suzanne d’ORGON inhumée le 22 octobre 1644 en la sépulture de Notre-Dame du Saint-Rosaire ; épouse 1) le 1er juillet 1595 en l’église de Pertuis, Jean ROUX fils d’Antoine. 2) le 16 mai 1615 en l’église de Pertuis, Jean-Baptiste MILLE fils d’Elzéar et de Gabrielle ESCARYE ?
    5. Magdeleine d’ORGON célibataire, baptisée le 22 février 1580 en l’église de Pertuis (parrain Jacques Arnaud, marraine Diane d’Orgon), décédée à l’âge de 73 ans, inhumée le 30 octobre 1653 à Pertuis.
    6. François d’ORGON baptisé le 20 janvier 1590 en l’église de Pertuis (parrain Annibal de Beau, marraine Honorade d’André).
    7. prob. Lucrèce d’ORGON épouse vers 1593 Jean de BOMPUIS, bourgeois de Pertuis.

V – Antoine d’ORGON écuyer de Pertuis, co-seigneur de Puimichel, teste le 14 décembre 1597, et est inhumé trois jours plus tard, le 17 décembre, épouse à Pertuis vers 1579, Gabrielle de MOUTTE inhumée le 21 avril 1647 en l’église de Pertuis. D’où :

  1. Melchior qui suit,
  2. Hugues qui a postérité,
  3. Jeanne d’ORGON baptisée le 27 octobre 1591 en l’église de Pertuis (parrain noble Théophile Arnaud, marraine Jeanne de Moutte), épouse le 25 juin 1607 en l’église de Pertuis, Honorat de CROZE fils de Sebastien, consul de Pertuis, et de Jeanne d’ARNAUD.
  4. Pierre d’ORGON baptisé le 14 septembre 1596 en l’église de Pertuis (parrain Révérend Pierre d’Orgon religieux de Montmajour, marraine Suzanne du Mayne).
  5. P-ê. André d’ORGON maître apothicaire à Pertuis, épouse Véronique de LANGE, d’où :

    1. André d’ORGON baptisé le 14 juin 1639 en l’église de Pertuis (parrain André Moutte, marraine Anne Lange), inhumé en l’église de Pertuis le 21 juin 1644, âgé d’environ 5 ans.
    2. Claire d’ORGON baptisée le 18 mai 1642 en l’église de Pertuis (parrain Huguet de Targon, marraine Marguerite d’Archimbaud).
    3. Jean Honorat d’ORGON baptisé le 21 février 1644 en l’église de Pertuis (parrain Jean Honorat de Crose, marraine Claire Ravelly).
    4. Anne d’ORGON baptisée le 2 février 1648 en l’église de Pertuis (parrain Melchion Molle, marraine Anne de Bérard).
    5. Louise d’ORGON baptisée le 26 août 1650 en l’église de Pertuis (parrain Dominique Bernard, marraine Claire de Ravel), inhumée le 28 septembre 1651.
    6. Anne Claire d’ORGON baptisée le 6 juillet 1652 en l’église de Pertuis (parrain Jean d’Orgon, marraine Claire Ravely), inhumée le 29 novembre 1659.
    7. Claire d’ORGON baptisée le 5 septembre 1653 en l’église de Pertuis (parrain Claude Cornarel, marraine Claire Ravel).
    8. Anne d’ORGON née le 29 mai 1655, baptisée le même jour en l’église de Pertuis (parrain Dominique Audric, marraine Anne Ravel).

VI – Melchior d’ORGON de PUIMICHEL écuyer de Pertuis, co-seigneur de Puimichel, baptisé le 27 mars 1580 en l’église de Pertuis (parrain Melchion Forbin seigneur de Janson, marraine Anne du Bois), teste en faveur de son fils aîné Jean-Pierre d’Orgon, meurt avant 1664 ; épouse à Pertuis par contrat du 10 septembre 1623, Honorade d’ARCHIMBAUD née à Pertuis en mars 1606, fille de Pierre, capitaine, et de Suzanne de PIGNOLY dame de Grandmaison. Elle est inhumée le 22 mars 1687 en l’église Saint-Nicolas. D’où :

  1. Jean-Pierre qui suit,
  2. Gabrielle d’ORGON de PUIMICHEL baptisée le 10 février 1627 en l’église de Pertuis (parrain Pierre Archimbaud, marraine Gabrielle de Puimichel), épouse le 30 janvier 1646 à Aix, Alexandre d’ANTELMY avocat au parlement de Provence, écuyer d'Aix, fils de Jean, avocat au parlement, et de Claire de MAZARGUES.
  3. Melchior d’ORGON de PUIMICHEL baptisé le 30 juin 1628 en l’église de Pertuis (parrain Pierre d’Orgon religieux de l’ordre de saint Benoît, marraine Marguerite d’Archimbaud).
  4. Catherine d’ORGON de PUIMICHEL baptisée le 15 janvier 1630 en l’église de Pertuis (parrain Pompée de Bernardy, marraine Catherine de Thomassin femme du conseiller d’Andon).
  5. Antoine d’ORGON de PUIMICHEL religieux bénédictin, prieur de villelaure, baptisé le 16 juillet 1633 en l’église de Pertuis (parrain Jean Pierre d’Orgon, marraine Gabrielle d’Orgon), décédé le 27 septembre 1717, inhumé le lendemain en la paroisse Saint-Nicolas de Pertuis.
  6. Claire d’ORGON de PUIMICHEL baptisée le 5 octobre 1636 en l’église de Pertuis (parrain Huguet d’Orgon, marraine Hélène d’Orgon).
  7. Anne Marie d’ORGON de PUIMICHEL née le 2 mars 1639, légataire de 7000 livres par le testament de son père, épouse le 21 janvier 1664 en l’église Sainte-Marie-Madeleine d’Aix, suivant contrat du 31 janvier, Jean de GABET, seigneur de la Baume, intendant général des affaires de Mgr de Vendôme, grand prieur de France, fils de Claude et de Marie REGNARD, en présence de la mère de l’épouse, de Pascal Fournier, Louis Autheman, Jean Isnard et Pierre d’Arnaud. Trésorier général de France, office qu’il vend 33840 livres à Antoine Maurel de Pontevès. D’où postérité.

VII – Jean-Pierre d’ORGON de PUIMICHEL écuyer de Pertuis, co-seigneur de Puimichel, avocat du roi, nommé conseiller d’Etat par lettres du 30 juillet 1666, est astreint à payer la taxe de francs-fiefs en 1672, d’abord condamné comme faux-noble par ordonnance de défaut du 17 mai 1697, il est maintenu noble par autre ordonnance du 18 septembre 1697 ; inscrit à l’Armorial général de 1696 ; baptisé le 19 août 1625 en l’église de Pertuis (parrain Pierre d’Orgon, marraine Suzanne de Pignoli), décédé à l’âge de 71 ans, enseveli le 4 mai 1697 en l’église paroissiale de Pertuis. Epouse Marie Magdeleine de BALTHASAR décédée à l’âge d’environ 27 ans, inhumée le 6 décembre 1659 en l’église paroissiale de Pertuis. D’où :

  1. Antoine Jean Pierre d’ORGON de PUIMICHEL né le 28 septembre 1654, baptisé le surlendemain en l’église de Pertuis (parrain Antoine d’Orgon prieur de Villelaure, marraine Honorade d’Archimbaud) = ?? Jean Antoine d’Orgon bénédictin (prieur de Villelaure), décédé le 28 avril 1714 inhumé le lendemain en l’église Saint-Nicolas de Pertuis.
  2. Melchion d’ORGON de PUIMICHEL né le 10 mars 1656, baptisé le 13 en l’église de Pertuis (parrain Huguet d’Orgon sieur de Puymichel, marraine Gabrielle d’Orgon).
  3. Anne Marie d’ORGON de PUIMICHEL née le 26 décembre 1657, baptisée le même jour en l’église de Pertuis (parrain Esprit de Ravely, marraine Anne Marie d’Orgon), épouse le 22 juin 1676 à Pertuis, son cousin, Jean Pierre d’ORGON de PUIMICHEL co-seigneur de Puimichel, veuf de Jeanne d’ANDRE, fils d’Hugues co-seigneur de Puimichel, et de Claire de MARTELLY.
  4. Gabrielle d’ORGON de PUIMICHEL baptisée le 5 décembre 1659 en l’église de Pertuis (parrain Pierre Jean d’Orgon conseiller trésorier général de Provence, marraine Anne d’Orgon), décédée 5 jours plus tard, inhumée le 10 décembre 1659.

 

 
contact