Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Pitton de Tournefort


 

 

Roux-Alpheran dit cette famille « originaire de Tours en Touraine, d’où Jean Mesnagier dit Pitton, avait été attiré à Aix par un Martin Pitton son oncle maternel, aussi natif de Tours, pourvu en 1557, d’un canonicat au chapitre Saint-Sauveur. L’aîné fut l’aïeul du botaniste [...] et le cadet fut le père du médecin Jean-Scholastique Pitton, né à Aix le 18 décembre 1621, morte le 21 février 1689, auteur : 1° d’une Histoire de la ville d’Aix, in-f°, imprimée en 1666 ; 2° des Annales de la sainte église d’Aix, in-4°, 1668 ; et quelques autres ouvrages, tous assez peu estimés ».

Les Pitton forment deux branches, celle de Tournefort à laquelle appartient le célèbre botaniste, et celle de l’historien d’Aix Scholastique Pitton ; toutes deux s’éteignent à la fin du XVIIIe siècle.

Armes : d'azur, à la tour donjonnée d'or maçonnée de sable et ajourée de gueules, soutenue par deux lions affrontés d'or, armés et lampassés de gueules. Toutefois Luc de Pithon écuyer, seigneur de Tournefort, et Jean-François Pithon, bourgeois d’Aix, de la branche cadette, variaient avec une tour d’argent.

 

 

I - Martin MESNAGER épouse vers l'an 1550 Louise PITTON soeur de Martin Pitton, chanoine de Saint-Sauveur en 1557 ; d’où :

II - Jean MESNAGER dit PITTON marchand drapier à Aix, natif de la ville de Tours en Touraine, décédé avant 1620, épouse par contrat du 26 février 1576 devant Pierre Blanc notaire à Marseille, Yolande RAPELIN ou Repelin, fille de Jean, conseiller du roi receveur général du taillon de Provence, et de Renée CORDIER ; elle est tutrice de leurs enfants mineurs et rend un compte de tutelle le 25 août 1613. D’où :

  1. Louis qui suit,
  2. Jean Martin auteur de la branche cadette.
  3. Philippe PITON baptisé le 10 décembre 1585 à la Madeleine (parrain Philippe Repelin, marraine Sybille Rolland).

III – Louis PITTON écuyer et bourgeois d'Aix, seigneur de Tournefort, né en 1577, épouse 1) le 8 février 1605 à la Madeleine, et par contrat du 16 février reçu Louis Darbès notaire, Magdeleine de GAL fille de feu noble Louis, greffier des soumissions de Provence, et de Marguerite de CADENET. 2) par contrat du 7 mai 1621 reçu Charles Frégier notaire à Aix, Marguerite de DURANTI fille de feu Paul Emile, écuyer d'Aix, et de Lucrèce de LEYDET; Marguerite de Duranti décède veuve, et est inhumée le 21 décembre 1657 à Saint-Sauveur. D’où :

  1. du premier mariage : Jean de PITTON baptisé le 30 novembre 1608 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean de Rogery conseiller du roi trésorier général des Finances, marraine Marguerite de Cadenet).
  2. Louise de PITTON baptisée le 1er décembre 1609 à la Madeleine d’Aix, épouse par contrat du 20 février 1628 à Aix, Antoine de DURANTI, écuyer, fils de feu Antoine écuyer, et de Marguerite ISNARD.
  3. Jeanne de PITTON baptisée le 24 avril 1612 à la Madeleine (parrain Antoine Mérindol procureur au siège d’Aix, marraine Jeanne de Cadenet dame de Velaux).
  4. Marthe de PITTON baptisée le 8 octobre 1613 à la Madeleine (parrain Guillaume Allaud lieutenant en la comté de Grignan, marraine Marthe de Repelin), épouse le 12 janvier en l'église de Rognes, et par contrat du 17 janvier 1634 à Aix, Nicolas GIRAUD avocat des pauvres en la cour d'Aix, reçu le 4 juin 1640, fils du défunt sieur Pierre Giraud procureur à la cour, et de Guionne BONNET. Il est inhumé le 24 juillet 1680 au couvent des Augustins d'Aix.
  5. Anne de PITTON baptisée le 25 mars 1617 à la Madeleine.
  6. Pierre qui suit,

  7. du second mariage : Gabrielle de PITTON épouse le 5 mai 1642 à Saint-Sauveur, André de VITALIS écuyer, seigneur en partie de Fuveau et Beaumeilles, avocat à la cour, fils de Paul, co-seigneur de Fuveau, avocat à la cour, et d’Honorade de VITALIS.
  8. Thérèse de PITTON née à Aix, baptisée le 17 janvier 1637 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Antoine Albert, avocat en la cour, marraine Gabrielle d’Albert dame de Bagarris), décédée à l’âge de presque 74 ans le 7 janvier 1711 inhumée le même jour en l’église de Martigues, épouse le 30 janvier 1656 à Saint-Sauveur, Gaspard CHAUDI ou Chaude, écuyer, avocat, fils de Jean et de Marguerite COUTURE, présents François Duplan, Vincent Gautier et Antoine Dupuy.

IV - Pierre de PITTON CADENET écuyer, seigneur de Tournefort, conseiller secrétaire du roi en la chancellerie de Provence en 1642, avocat en la cour du parlement, né vers 1620, décédé à l’âge de 56 ans le 20 novembre 1676, inhumé le lendemain en la basilique Saint-Sauveur d’Aix, épouse le 19 juin 1646 à Saint-Sauveur, Aymare de FAGOU, née à Aix, fille aînée de Luc, avocat natif de Reims et installé à Aix, secrétaire du président de Forbin, anobli par office de secrétaire du roi en la chancellerie, présent au mariage, et de feue Claire du MAS, témoins Jacques Jaubert prêtre, Joseph Rippert prêtre d’Aix, Antoine Serre. Luc de Fagou était, semble-t-il, parent du premier médecin de Louis XIV Fagon, il faut en déduire que l’orthographe finale du nom aura évolué. Elle meurt à l’âge de 76 ans, le 21 février 1703, et est inhumée le lendemain en l’église Saint-Sauveur d’Aix. D’où :

  1. Marguerite de PITTON de TOURNEFORT baptisée le 22 mars 1647 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Luc de Fagou, conseiller et audiencier en la chancellerie de Provence, marraine Marguerite de Durand).
  2. Victoire de PITTON de TOURNEFORT baptisée le 24 mai 1648 en l’église cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Melchion du Fort, avocat en la cour, marraine Victoire de Galaup).
  3. Luc qui suit,
  4. Angélique de PITTON de TOURNEFORT baptisée le 12 février 1653 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Joseph de Beaumont, marraine Angélique de Gantelme).
  5. Anne de PITTON de TOURNEFORT baptisée le 19 avril 1654 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain François du Mas conseiller trésorier de France, marraine Anne de Montolieu).
  6. Joseph de PITTON de TOURNEFORT botaniste et voyageur, considéré par certains comme le père de botanique française, baptisé le 3 juin 1656 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain Guillaume Ferrier, marraine Marie Thérèse de Pontevès), décédé le 28 décembre 1708 à Paris. Voir l’éloge de M. de Tournefort par Fontenelle.
  7. Thérèse PITTON de TOURNEFORT baptisée le 21 août 1657 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Simon Lenfant, marraine Thérèse de Fagou).
  8. Magdeleine PITTON de TOURNEFORT baptisée le 19 février 1659 à Saint-Sauveur (parrain Marc Antoine Duranti sieur de Saint-Antonin, marraine Marguerite du Mas).
  9. Louise de PITTON de TOURNEFORT baptisée le 1er mai 1660 en l’église cathédrale Saint-Sauveur (parrain André Félix, marraine Louise de Sigonier), décédée à l’âge de 14 ans le 18 septembre 1684 et inhumée à Saint-Sauveur.
  10. Aymare (Thérèse) de PITTON de TOURNEFORT célibataire, baptisée le 23 mars 1666 en l’église cathédrale d’Aix (parrain Jean-Baptiste de Meynier de Forbin, marraine Anne Thérèse de Forbin d’Oppède).

Tournefort (1656-1708)

V - Luc de PITHON de TOURNEFORT écuyer, seigneur de Tournefort, conseiller et secrétaire du roi contrôleur en la chancellerie du parlement de Provence, élu second consul d’Aix en 1690 et 1710, né à Aix, baptisé le 3 septembre 1651 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Luc de Fagou, marraine Jeanne de Pitton), décédé à Aix, âgé de 61 ans, inhumé le 2 décembre 1712 ; épouse à l’âge d’environ 23 ans, le 3 octobre 1674 en l’église Sainte-Madeleine à Aix, Thérèse de GEDES fille de Me Etienne, avocat au parlement de Provence, et de feue Thérèse de DOL, d’Aix, en présence des témoins Melchion de Rissy, Pierre Espérandieu, Toussaint Bernard, Jean Mathieu ; Thérèse décède en lendemain de couches le 15 juillet 1692, et est inhumée le 16 en l’église cathédrale Saint-Sauveur. D’où :

  1. Jeanne Marie de PITHON de TOURNEFORT baptisée le 8 novembre 1675 à Saint-Sauveur (parrain Etienne Gèdes avocat, marraine Aymare de Fagou), inhumée le 16 décembre suivant en la basilique.
  2. Etienne de PITHON de TOURNEFORT né le 19 décembre 1679, baptisé le même jour en la cathédrale d’Aix (parrain Etienne Gèdes, avocat, marraine Aymare de Fagou).
  3. Jean de PITHON de TOURNEFORT baptisé le 20 décembre 1680 à Saint-Sauveur (parrain Jean Sibert illettré, marraine Françoise de Bourrilli).
  4. Aymare Thérèse de PITHON de TOURNEFORT née et baptisée le 29 juin 1682 en la cathédrale d’Aix (parrain Luc de Beaumont, marraine de Louise de Pitton de Tournefort).
  5. Thérèse de PITHON de TOURNEFORT née le 26 août 1683 à Aix, baptisée le même jour en l’église cathédrale (parrain François Berne conseiller du roi au siège, marraine Renée de Gedes).
  6. Marie Scholastique de PITHON de TOURNEFORT née le 14 août 1685 baptisée le même jour en la cathédrale d’Aix (parrain Jules Rissy, Aymare de Fagou).
  7. Gabrielle de PITHON de TOURNEFORT née le 14 janvier 1688, baptisée le même jour à la cathédrale d’Aix (parrain François Roux bourgeois, marraine Aymar de Fagou).
  8. Jeanne Marie de PITHON de TOURNEFORT née le 19 septembre 1689 baptisée le lendemain à Saint-Sauveur (parrain Simon Lenfant trésorier général de France conseiller et intendant du roi en la garnison de Monaco, marraine Marie d’Argens), décédée âgée de 15 jours et inhumée le 4 octobre 1689.
  9. Jean-Baptiste Benoît qui suit,

VI - Jean-Baptiste de PITHON de TOURNEFORT écuyer, seigneur de Tournefort, conseiller du roi en ses Conseils, avocat général à la cour des Comptes de Provence (reçu le 17 mars 1714 en l’office de Claude de Flours), se démet en 1742 et obtient des lettres de conseiller honoraire, né le 14 juillet 1692 à Aix baptisé le même jour à Saint-Sauveur (parrain Jean-Baptiste de Boyer seigneur d’Eguilles, conseiller du roi au parlement, marraine Aymare de Fagou), décédé à l’âge de 70 ans le 13 août 1762 et inhumé le lendemain dans le tombeau de Monsieur de Rognes en ladite église. Il épouse le 26 avril 1714 à la Madeleine d’Aix, Marguerite Marie Charlotte d’AGUT fille de Joseph Scipion, co-seigneur de Pourcieux, président à la cour des comptes de Provence, et d’Elisabeth de VIANY. Elle meurt le 1er mars 1761 et est inhumée en l’église Saint-Sauveur d’Aix. D’où :

  1. Thérèse de PITHON de TOURNEFORT née le 1er mars 1715, baptisée le lendemain à la cathédrale d’Aix (parrain Joseph Scipion d’Agut conseiller du roi en ses conseils, président en la cour, marraine Renée de Gèdes de Rissy).
  2. Elisabeth Pauline de PITHON de TOURNEFORT baptisée le 27 février 1716 à la cathédrale d’Aix (parrain Luc de Beaumont écuyer, marraine Elisabeth de Viany d’Agut).
  3. Joseph Scipion qui suit,
  4. Marie Zymar de PITHON de TOURNEFORT née au château de Tournefort le 24 août 1720, baptisée deux jours plus tard en l’église de Rognes (parrain Jean-Baptiste Isidore de Raphaelis d’Agoult seigneur de Rognes, marraine Renée de Gède veuve du sieur Rissy).
  5. Jean Joseph François de PITHON de TOURNEFORT baptisé le 27 décembre 1723 à la Madeleine, né le même jour (parrain Joseph de Monier, marraine Thérèse de Pitton de Tournefort).
  6. (Louis) Gaspard de PITHON de TOURNEFORT écuyer d’Aix, officier de marine, entré comme garde-marine à Toulon le 1er janvier 1741, chef de brigade cinq ans plus tard, enseigne des gardes-marine le 23 mai 1754, lieutenant de vaisseau à Brest le 11 février 1756, puis capitaine d’une compagnie franche à Toulon, meurt au combat le 29 avril 1758 entre Lorient et Brest contre le Dorsetshire ; était né le 6 janvier 1725 à Aix, baptisé le même jour en l’église de la Madeleine (parrain Louis de Lenfant chevalier de Saint-Louis, commissaire principal ordonnateur en Provence, marraine Marie Marguerite d’Agut).
  7. Rose Madeleine Eugénie de PITHON de TOURNEFORT baptisée le 24 octobre 1728 à la Madeleine, née le même jour (parrain Pierre de Viany, marraine Madeleine d’Agut de Creisset).
  8. Madeleine de PITHON de TOURNEFORT décédée à un mois inhumée le 23 juillet 1730 à Saint-Sauveur.
  9. Renée Théodore de PITHON de TOURNEFORT née le 30 août 1732 baptisée le même jour à la Madeleine d’Aix (parrain Joseph Scipion de Pithon de Tournefort, marraine Théodore de Camelin).

VII - Joseph Benoît René Scipion de PITHON de TOURNEFORT écuyer, seigneur de Tournefort, capitaine au régiment d’Enghien Infanterie, puis conseiller à la cour des Comptes, reçu le 15 décembre 1742 en l’office de Jacques de Clapiers-Collongue, né à Aix et baptisé le 21 janvier 1719 à Saint-Sauveur, inhumé le 13 mai 1763 à Saint-Sauveur, épouse le 21 mars 1737 à la Madeleine d’Aix, Marie Françoise Catherine de BERARD, âgée de 17 ans, native de Jouques où elle a été baptisée le 6 novembre 1719 (parrain Esprit Bourgeois, consul de Jouques, marraine Magdeleine Thérèse Roux de Beaumont), fille de Michel, bourgeois, et de Claire de BEAUMONT. Elle meurt à l’âge d’environ 40 ans le 4 décembre 1749 à Aix, et est inhumée le lendemain. D’où :

  1. Joseph Scipion Bacchy qui suit,
  2. Françoise Suzanne Constance de PITHON de TOURNEFORT née le 12 mars 1739 baptisée le 13 à la Madeleine (parrain Jean-Baptiste de Pithon de Tournefort conseiller du roi et son avocat général à la cour des Comptes, marraine Françoise Rivier de Beaumont).
  3. (Marie Laure) Dauphine de PITHON de TOURNEFORT née le 9 août 1740, baptisée le même jour à la Madeleine (parrain messire Elzéar Boeuf prêtre, docteur agrégé en théologie, marraine Charlotte d’Agut de Tournefort), épouse à l’âge de 24 ans, suivant le consentement de M. d’Agut son curateur, le 18 février 1765 à la Madeleine d’Aix, (Balthasar) Joseph de SERMET écuyer, maire et consul du Val, âgé d’environ 35 ans, fils de Jean, conseiller du roi, lieutenant particulier civil des soumissions au siège de Brignoles, et de Claire de GEOFFROY, les témoins sont Jean-Baptiste de Viany de la Tour d’Aigues, Jean-Baptiste Nicolas de Romegat co-seigneur du Bourguet, écuyer de Brignoles, Etienne Le Noir cordonnier, et Jean-Baptiste Lantoin. D'où les Sermet de Tournefort.
  4. Magdeleine Clothilde de PITHON de TOURNEFORT née le 26 janvier 1743 baptisée le lendemain à la Madeleine (parrain Luc de Beaumont, marraine Magdelene d’Agut de Creisset).
  5. Gabrielle Sophie de PITHON de TOURNEFORT baptisée le 19 octobre 1745 à la Madeleine, née la veille (parrain Jean-Baptiste de Piton sieur de Tournefort ancien avocat général en la cour conseiller honoraire, marraine Françoise Gabrielle d’Orcin veuve de Joseph de Rippert procureur général en la cour du parlement de Provence).
  6. Angélique de PITHON de TOURNEFORT décédée le 21 inhumée le 23 août 1747 à Jouques, âgée d’environ 2 ans.
  7. Ne de PITHON de TOURNEFORT ondoyée et inhumée le 19 septembre 1748 à Jouques.

VIII - Joseph Bacchy Scipion de PITHON de TOURNEFORT écuyer, seigneur de Tournefort, conseiller à la Cour des Comptes, reçu le 17 octobre 1763 en l’office de son père, né à Aix et baptisé le 22 avril 1738 à la Madeleine (parrain Joseph Scipion d’Agut président honoraire en la cour des Comptes, marraine Claire de Beaumont ayeule), inhumé le 17 juin 1785 à Paris ; épouse le 22 novembre 1763 à la Madeleine d’Aix, (Thérèse) Catherine Elisabeth de VIANY, née à la Tour d’Aigues en novembre 1737, fille de noble Sauveur, écuyer de la Tour d'Aigues, et d’Elisabeth de SICARD; les témoins sont messire Claude Jean-Baptiste de Duranty de la Calade, conseiller à la Cour des comptes, Jean-Baptiste Maximin Le Gros, écuyer d'Aix, Louis Cabasse, bourgeois, Jean Alexandre Cabasse, sont présents également la mère de l'épouse et César François de Reynaud, écuyer de Salon, représentant le père de l'épouse absent. D’où :

  1. Marie Julie Delphine de PITHON de TOURNEFORT épouse le 24 février 1789 à la Madeleine d’Aix, Joseph Jean Paul de MENC fils de Jean-François et d’Ursule JAUFFRET.
  2. Jean-Baptiste Scipion Hippolyte de PITHON de TOURNEFORT né en 1764, décédé à l’âge de 10 ans le 28 avril 1774 inhumé le lendemain en l'église métropolitaine Saint-Sauveur.

 

 

 

 

 
contact