Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Roquebrune


 

Famille de la bourgeoisie d’Aix, issue du marchand juif Josse de Lunel, natif de Tarascon, dont le destin a pu sortir de l’ombre grâce aux travaux de Mme Iancu-Agou, spécialiste de l’histoire des Juifs de Provence : installé à Aix, négociant très actif sous le règne du roi René dont il approvisionne la cour en textiles et autres denrées, il se convertit au christianisme durant l'été 1501 sous le nom de Guillaume de Roquebrune (de Rocabruna) et meurt en 1515.

Michel, Amédée et Guillaume le Jeune, ses fils, furent tous les trois marchands. De Michel de Roquebrune sont issus quatre enfants, dont une fille mariée en 1549 au fils du défunt président au parlement Garçonnet, et un fils Jean de Roquebrune qui épouse en secondes noces en 1564 Anne Estienne, fille d’un contrôleur général des Finances. La génération suivante entre pleinement dans le monde du droit, avec Michel de Roquebrune, greffier civil au parlement, mais surtout son frère cadet Jean de Roquebrune (1591-1674) qui acquiert en 1644 une charge de secrétaire du roi aux enquêtes du parlement, et laissera deux filles, mariées à un secrétaire du roi et un avocat du roi. L’absence de fils pour succéder à l'un et l'autre frère, et malgré deux autres frères mariés, mettra fin au lignage.

 

 

I – Jacob de LUNEL médecin juif de Tarascon, d’où :

  1. Josse qui suit,
  2. Bonafilia de LUNEL épouse Crescas Salomon de CASTEL, juif de la ville de Sisteron.

II – Josse de LUNEL riche marchand de tissus, draps et laine d’Aix, fournisseur de la cour du roi René, propriétaire et prêteur, élu plusieurs fois baylon de la communauté juive d’Aix (1478, 1483, 1487 et 1493), converti durant l’été 1501 sous le nom de Guillaume de ROQUEBRUNE, il compte en 1503 parmi les marchands néophytes les plus fortement imposés de la ville (498 florins), meurt en 1515 ; épouse Andrieue d’OLLIERES d’où :

  1. Magdeleine de ROQUEBRUNE épouse suivant contrat d’assignation de dot passé le 22 mai 1509 à Aix, Raymond ARNAUD marchand de Pertuis, fils de Louis médecin néophyte de Pertuis; l’épouse reçoit en dot de son père 1000 florins, en plus de son trousseau (robes et bijoux, dont une robe nuptiale fourrée jusqu’à valeur de 10 écus) et d’un augment de 200 florins constitué par son beau-père Louis Arnaud.
  2. Michel qui suit,
  3. Sanche de ROQUEBRUNE née en 1500, épouse suivant contrat d’assignation de dot du 5 octobre 1515 passé devant Me Antoine Borrilli notaire à Aix, Charles de SAINT-BAUZILLE riche marchand néophyte de Marseille (ex Vidal Aurelhuti), l’épouse est dotée par sa mère et par ses frères Michel et Guillaume de Roquebrune, d’une somme de 1000 florins que leur avait laissée leur père dans son dernier testament.
  4. Amédée de ROQUEBRUNE marchand d’Aix, néophyte, né en 1500, épouse en 1516, Antonette de SILVACANE, fille de Jean, marchand néophyte, et d'Honorade son épouse. D’où :

    1. Jeanne de ROQUEBRUNE épouse Jean de MANOSQUE le Jeune, marchand chaussetier d’Aix, fils de Jean.

  5. Guillaume de ROQUEBRUNE le Jeune, marchand bourgeois d’Aix, épouse Magdeleine PESON laquelle, veuve, transige avec son beau-frère Michel de Roquebrune le 10 août 1532. D’où :

    1. Hugues de ROQUEBRUNE meunier à Marseille, épouse Batrone PETIT fille d'André.
    2. Peyrone de ROQUEBRUNE
    3. Andrieue de ROQUEBRUNE

III - Michel de ROQUEBRUNE marchand bourgeois d’Aix, néophyte, né en 1495, mort après 1542 ; épouse Marguerite de SAINT-MARTIN, de Pertuis, elle teste à Aix le 9 février 1565, puis le 23 mai 1568 ; d’où :

  1. Andrieve de ROQUEBRUNE épouse en 1549 à Aix, Pierre GARÇONNET bourgeois, écuyer d’Aix, fils de Guillaume, premier président du parlement de Provence, et de Marie de GARNIER sa première épouse.
  2. Catherine de ROQUEBRUNE épouse Honorat de RIANS marchand d’Aix, fermier du prieur de Rosset.
  3. Françoise de ROQUEBRUNE épouse Balthasar ARBAUD procureur du roi au siège d’Aix (1578) fils de Gombaud, notaire royal de Saint-Maximin, et de Léonie FABRI. Il meurt en avril 1587.
  4. Jean qui suit,

IV - Jean de ROQUEBRUNE bourgeois, qualifié écuyer d’Aix, teste à Aix le 9 août 1568, baptisé le 6 février 1537 en l’église Saint-Sauveur (parrain Jean de Manosque, marraine Delphine Roverie), décédé après 1591; épouse 1) par contrat du 30 novembre 1557 à Aix, Baptistine de CIPIERES âgée de 17 ans, née à Aix en août 1540, fille de Benoît, marchand d’Aix, et d’Isabeau de PEYRUIS. 2) en 1564, Anne ESTIENNE fille d’Etienne, marchand, puis conseiller du roi contrôleur général ancien des Finances en la généralité d’Aix, seigneur de Villemus, et de Marguerite de SAINT-JACQUES sa première épouse. D’où :

  1. du premier lit : Elisabeth de ROQUEBRUNE baptisée le 29 octobre 1559 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix (parrain Simon de Ylasar ? médecin, marraine Françoise de Bachis).
  2. Anne de ROQUEBRUNE baptisée le 1er juin 1562 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Pierre Garçonnet, marraine Jeanne Roux).

  3. du second lit : Françoise de ROQUEBRUNE baptisée le 25 octobre 1568 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Etienne Estienne chanoine de Saint-Sauveur, marraine Anne de Panisse).
  4. Marguerite de ROQUEBRUNE baptisée le dernier jour de février 1571 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Claude Fillioli seigneur de Cisi, chanoine de Saint-Sauveur, marraine Anthonone de Matharon), épouse par contrat du 19 février 1591 à Aix, Jean Barthélémy de BOMPUIS, bourgeois de Pertuis, âgé de 20 ans, né à Pertuis en novembre 1570, fils de Louis et d’Anthorone SAMBUC.
  5. Diane de ROQUEBRUNE baptisée le 26 mai 1572 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Joseph Estienne, marraine Marguerite de Bouliers dame de Saint-Etienne), épouse par contrat du 23 décembre 1613 à Aix, François BORRILLI bourgeois d’Aix, fils de Joseph, notaire royal et greffier d’Aix, et de Françoise REY sa première épouse.
  6. Bernardine de ROQUEBRUNE épouse par contrat du 2 décembre 1592 à Aix, Barthélémy BOURDON procureur au siège d’Aix, âgé de 23 ans, né à Aix en mars 1569, fils de Jacques, et de Béatrix VINCENT.
  7. Etienne de ROQUEBRUNE maître apothicaire à Aix, baptisé le 7 novembre 1579 à Saint-Sauveur d’Aix (parrain Etienne Estienne, marraine Batrone de Saint-Jacques), épouse suivant contrat passé le 13 octobre 1610 à Aix, Catherine BLANC fille de feu Pierre, bourgeois d’Aix, et de feue Françoise THIBAUD.
  8. Barthélémy de ROQUEBRUNE qualifié écuyer d’Aix, inhumé le 14 août 1633 au couvent des Pères Observantins, épouse par contrat du 29 mars 1623 à Aix, Lucrèce SICARD de la Tour d’Aigues, fille de feu Honoré, bourgeois de la Tour d’Aigues, et de Sibille ISNARD.
  9. Jeanne de ROQUEBRUNE baptisée le 10 juillet 1586 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Jean Bonfils, marraine Jeanne Porchier) ; épouse Jacques BLANC.
  10. Anthorone de ROQUEBRUNE baptisée le 22 février 1589 en l’église cathédrale Saint-Sauveur (parrain Michel Roquebrune, marraine Anthorone Estienne), épouse par contrat du 22 janvier 1625 à Aix, Jean MILLARD bourgeois de Velaux.
  11. Jean de ROQUEBRUNE qualifié écuyer, procureur du roi au siège général d’Aix, nommé par lettres patentes du 21 novembre 1644 en l'office de conseiller du roi secrétaire adjoint aux enquêtes du parlement de Provence, baptisé le 14 août 1591 à Saint-Sauveur (parrain Jean Barthélémy de Bompuis, marraine Bernardine Roquebrune), décédé de maladie, inhumé le 7 octobre 1674 au couvent des religieux Observantins ; épouse par contrat du 14 mai 1622 à Aix, Marie PASCAL fille de feu Jean, marchand d’Aix, et de Marguerite AUBERT. D’où :

    1. N. de ROQUEBRUNE inhumé le 21 mai 1632 au couvent des Observantins d’Aix.
    2. Louis de ROQUEBRUNE inhumé le 26 janvier 1633 aux Observantins.
    3. Marguerite de ROQUEBRUNE épouse le 25 juillet 1654 en la cathédrale Saint-Sauveur, et suivant contrat signé le lendemain devant Me Gilles, notaire à Aix, Pierre BONNET conseiller secrétaire du roi au parlement de Provence, fils de Jean, commis au greffe d’Aix, et d’Anne de GILLY. D’où la famille Bonnet de Costefrède.
    4. Marie de ROQUEBRUNE épouse le 1er juin 1665 en l’église cathédrale d’Aix, François de RIANS avocat du roi au siège général d’Aix, fils de Boniface, également avocat audit siège, et Marie de BEAUFORT. Il meurt en octobre 1697. D’où postérité.
    5. Vincent ROQUEBRUNE inhumé le 7 septembre 1637 aux Observantins.
    6. Louis ROQUEBRUNE inhumé le 21 juillet 1640 aux Observantins.
    7. Joseph ROQUEBRUNE baptisé le 15 mai 1641 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Joseph de Trets avocat en la cour, marraine Anne Roquebrune).
    8. Jean Joseph ROQUEBRUNE baptisé le 6 mai 1643 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Joseph de Rians, marraine Anne Roquebrune).
    9. Michel ROQUEBRUNE baptisé le 29 juillet 1644 en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Antoine de Bompuis vicaire du Puy Sainte-Réparade, marraine Claire de Rians).
    10. Jean-François ROQUEBRUNE baptisé le 2 octobre 1648 en la cathédrale Saint-Sauveur.

V - Michel de ROQUEBRUNE commis puis greffier au greffe civil de la cour d’Aix, bourgeois, inhumé le 27 novembre 1666 aux Observantins ; épouse 1) par contrat du 30 avril 1605 à Aix, Sybille de MARIA âgée de 21 ans, née à Aix en 1583, fille de Guillaume, procureur au parlement de Provence, et d’Anne IMBERT sa première épouse. Elle meurt à l’âge de 41 ans, et est inhumée le 19 mars 1625 aux Observantins. 2) par contrat du 18 avril 1633 à Aix, Marguerite ICARD, veuve de N. D’où, du premier lit :

  1. Anne de ROQUEBRUNE épouse le 26 août 1628 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix, et suivant contrat passé le lendemain, François GILLES, en présence des témoins Joseph Aymar notaire, et Louis Codonel.
  2. Jean Michel de ROQUEBRUNE baptisé le 9 février 1618 en la cathédrale Saint-Sauveur, décédé à l’âge de 2 ans et demi, inhumé le 29 septembre 1620 aux Observantins.

 

 

 
contact