Anciennes familles de Provence
   

 

(de) Silvecane


 

 

Famille importante d’Aix, issue de marchands néophytes. Vidal Cohen marchand juif, converti sous le nom de Jehan de Silvecane, et Léa de Costat, son épouse, baptisée sous le nom d’Honorade, vivants à la fin du XVe siècle, sont les auteurs de cette famille. Leur postérité assez nombreuse, se répartit entre les villes d’Aix, Marseille, Pertuis et la Tour d’Aigues, et Avignon, sous le nom de Silvecane ou Sauvecane (avec nombreuses variantes Salvacane, Sauvacane, Sauvecane, Saulvecane, Silvacane, Silvecanne etc.) qui est le nom de l’une des grandes abbayes cisterciennes de Provence, située à la Roque d’Anthéron, et dépendante de la collégiale Saint-Sauveur d’Aix.

Avinion de Silvacane, fils de Jean et d'Honorade, épousa en 1504 une fille du médecin néophyte Elzéar Louis et en eut cinq fils, auteurs des cinq principales branches aixoises de la famille. Trois disparaîtront au cours du XVIIe siècle, deux subsisteront jusqu’à la Révolution : l’une représentée par noble Joseph Michel Louis de Silvecane marié sur le tard en 1789, l’autre est celle de Camaret au Comtat dont la dernière représentante est Thérèse de Silvecane de Camaret, mariée en 1767 dans la famille de L’Eglise de Ferrier de Félix, à Courthezon.

Les Silvecane aixois n’ayant jamais acquis de charges importantes, sont restés roturiers, malgré certaines qualifications employées. Ils furent principalement dans le négoce du drap et la passementerie, certains médecins ou apothicaires, d’autres greffiers, procureurs ou avocats.

Les Silvecane de Marseille sont très possiblement une branche de ceux d’Aix, ainsi que, très certainement, la famille lyonnaise de Silvecane, qui a fourni des conseillers au parlement des Dombes et à la cour des Monnaies, et dont on trouve une généalogie sur le site de J. Le Marois.

*

Les armes des Silvecane, enregistrées à l’Armorial général de France par Jean Antoine Silvecane, bourgeois d’Aix, sont : d’or à trois palmes de sinople au chef d’azur chargé de trois étoiles du champ. Louis Silvecane, avocat au parlement, portait en variante : d’or à trois palmes desséchées de sinople, au chef d’azur chargé de trois étoiles d’argent.

Etienne Silvecane, chanoine de l’église primatiale Saint-Trophime d’Arles, portait : d’azur à trois palmes d’or au chef d’argent chargé de trois étoiles de sable.


I - Vidal COHEN marchand juif d’Aix, se convertit vers 1495 sous le nom de Sauveur de SILVACANE, teste en son domicile d’Aix, alors malade, le 16 juillet 1505 (Louis de Marolles notaire à Aix), meurt avant 1517 ; épouse Honorate SILVACANE anciennement juive du nom de Léa de Costat, fille de Vidon et de Rachel ; elle teste le 10 septembre 1517 à Aix (Montéty, notaire) ; d’où :

  1. Vidon Vidal COHEN marchand d'Aix habitant de Pertuis, devenu chrétien peu avant 1498 sous le nom de Jean de SILVECANE et qualifié de discret homme, taxé 100 florins comme nouveau chrétien de race hébraïque à Aix en application d'une ordonnance royale de décembre 1512, teste le 14 mai 1521 (Ricolsi, notaire royal) et le 21 octobre 1538, épouse en 1497, Venguessete du PONT, de Tarascon, devenue Honorate d’où :

    1. Antonette de SILVACANE épouse en 1516, Amédée de ROQUEBRUNE marchand d’Aix, fils de Guillaume marchand néophyte, et d'Andrieue d'OLLIERES.
    2. Marguerite SAUVECANE épouse Antoine de PEYRUIS d’une famille de néophytes.
    3. Jeannette SAUVECANE épouse Jean de LA ROQUETTE d’une famille de néophytes.
    4. Laurence SAUVECANE épouse Balthasar CONSTANT d’une famille de néophytes.
    5. Etienne SAUVECANE docteur en médecine à Marseille, épouse Marguerite du ROURE, d’Avignon. D’où :

      1. Diane SAUVECANE inhumée le 11 avril 1621 au couvent des Observantins à Aix; épouse suivant contrat du 4 mars 1572 à Marseille (Ollioules notaire), André ESTIENNE bourgeois d’Aix, fils de Monet, marchand bourgeois d’Aix, d'origine néophyte, et de Jaumette FRESQUIERE, de Saint-Maximin.

    6. Dominique SAUVECANE
    7. François SILVACANE

  2. Avinion qui suit,
  3. François de SILVACANE légataire de son père (1505) et de sa mère (1517), fait partie des onze nouveaux chrétiens de Pertuis imposés par ordonnance du roi Louis XII en décembre 1512 (24 florins); épouse Jeanne de CUCURON, fille de Foulques, néophyte de la ville de Pertuis.
  4. Françoise SAUVECANE décédée avant 1505 inhumée dans le cimetière de Saint-Sauveur.
  5. Marguerite SAUVECANE épouse suivant promesse écrite du 26 janvier 1510 à Aix, Etienne NICOLAI, marchand revendeur de la ville d’Avignon, âgé de 22 ans ; l’épouse est âgée de moins de 20 ans et dotée de 200 florins (100 en argent, et 100 en vêtements, bijoux et autres biens meubles et ustensiles).

II – Avinion de SILVACANE marchand d’Aix, teste le 7 avril 1540 à Aix (Martelly, notaire royal), décédé avant 1568 ; épouse suivant assignation de dot du 15 septembre 1504 passée à Aix (Borrilli, notaire), Françoise LOUIS, fille d’Elzéar, médecin physicien d'Aix, anciennement juif du nom de Salomon de la Garde, et de Louise sa seconde épouse, anciennement juive du nom de Dulciète de CARCASSONNE ; l'épouse est dotée de 300 florins. Elle teste à Aix le 17 septembre 1558, puis le 11 novembre 1570, et avait fait une donation à sa belle-fille Gabrielle Marguerit, le 8 février 1568 (Guillen Brueys, notaire). D’où :

  1. Guillaume qui suit,
  2. Jean qui a postérité,
  3. Antoine qui a postérité,
  4. Louis qui a postérité,
  5. Laurent qui a postérité,
  6. prob. Ne SAUVECANE épouse Jean DOMENGE médecin d’Aix, d’où : Isabelle Domenge sous tutelle d’Avinion Sauvecane, Jean de Salvecane et Aventurin Louis.
  7. Bernardine SAUVECANE
  8. Jeanne SAUVECANE épouse François de MANOSQUE.
  9. Louise SAUVECANE épouse Honorat CONSTANTIN.
  10. Jean SAUVECANE est peut-être Jean SAULVECANE le Jeune marchand d’Aix, décédé avant 1612 épouse Anne ANDRE décédée avant 1612, fille de Charles, marchand d’Aix, et de Delphine de TRETS. D’où :

    1. Guillerme SAUVECANE baptisé le 28 aout 1558 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain Antoine Lambert greffier, marraine noble Françoise Fort).
    2. Baptistine SAUVECANE baptisée le 16 mai 1562 en l’église Saint-Sauveur (parrain Melchior Masargues, marraine Baptistine de Cipières), épouse par contrat du 27 février 1585 Honoré BONET.
    3. Anne SAUVECANE baptisée le 3 octobre 1566 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain Joseph André, marraine Anne Estienne fille d’Etienne).
    4. Magdeleine SAUVECANE baptisée le 6 juillet 1570 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain Guillerme de Guerre, marraine Magdeleine Revenesse).
    5. Guillerme SAUVECANE baptisé le 21 septembre 1574 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain Guilllermin Rossignol, marraine Madeleine Féraud), épouse par contrat du 9 décembre 1612 à Aix, Jeanne LAUGIER inhumée le 26 décembre 1620 aux Observantins, fille de feu Mathieu et d’Andrieue JOYNE ; d’où :

      1. Claude SAUVECANE baptisé en janvier 1616 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain Jean Queiras, marraine Elisabeth Bigard).
      2. Louise SAUVECANE baptisée le 26 octobre 1617 en l’église Saint-Sauveur (parrain Sauvaire Poulat, marraine Louise du Puy).
      3. André SAUVECANE baptisé le 27 juillet 1619 en l’église Saint-Sauveur (parrain André Estienne, marraine Marguerite de Castillon).

III - Guillaume SAUVECANE praticien d’Aix, solliciteur du pays, greffier aux Etats de Provence, mort en 1571, épouse Françoise de SAINT-BAUZILLE, fille de Charles, riche marchand néophyte de Marseille, et de Sanche de ROQUEBRUNE. Elle teste le 28 novembre 1593. D’où :

  1. François qui suit,
  2. Françoise SAUVECANE baptisée le 19 août 1542 à Saint-Sauveur, épouse par contrat du 11 décembre 1558 devant Me Lambert notaire à Aix, François BEAU, marchand de Marseille, d’une famille de néophytes, fils de Laurent et de Françoise ESTIENNE. Elle teste le 28 mai 1580 à Aix (Roman, notaire royal).
  3. Honoré qui a postérité,
  4. Marie SAUVECANE baptisée le 7 décembre 1547 à Saint-Sauveur (parrain Louis seigneur de Lincel, marraine Marie de Fonte), épouse par contrat du 21 novembre 1566 à Aix, Guillaume LHERAUD.
  5. Jean SAUVECANE baptisé le 1er décembre 1549 à Saint-Sauveur (parrain Jean Epi episcopi ?, marraine Marguerite d’Oraison).
  6. Bernardine SAUVECANE baptisée le 4 juin 1551 à Saint-Sauveur (parrain Gaspard Bompar, marraine Bernardine Arbaud), épouse avant 1587 et par contrat du 21 mai 1571 à Aix, dotée de 800 florins, Gautier VINCENS huissier à la cour du parlement, fils de Bertrand, et de Marguerite BOURGUES. Bernardine de Silvecane meurt pendant un accouchement et est inhumée le 9 octobre 1600 aux Observantins.
  7. Marguerite SAUVECANE baptisée le 11 juin 1555 à Saint-Sauveur (parrain Jean Tisati, marraine Marguerite N.), épouse par contrat du 12 juin 1576 à Aix, Honoré AILLAUD, cordonnier d’Aix natif de Marseille, fils de Gervais et d’Alayete OLLONE de Ginasservis.
  8. p-ê. Françoise SAUVECANE baptisée le dernier jour de février 1557 à Saint-Sauveur (parrain Thomas Boisson archivaire, marraine Françoise Guiran).
  9. Jeanne SAUVECANE épouse par contrat du 7 janvier 1582 à Aix (Roman, notaire), Denis de BEAUMONT âgé de 32 ans, né à Aix, fils de Gaspard marchand d'Aix, et d'Anne de BATIN.
  10. Anthonie SAUVECANE baptisée le 10 juillet 1560 à Saint-Sauveur (parrain Claude Marroc greffier, marraine noble Anthonie Guiran), épouse par contrat du 1er février 1588, Laurent DALMAS.
  11. Blaise SAUVECANE vivant en 1573.

IV - François SAUVECANE bourgeois d’Aix, baptisé le 17 janvier 1540 à Saint-Sauveur (parrain Me François Borrilli notaire, marraine Delphine Roziere), épouse par contrat du 13 juillet 1563 à Aix, Marie SAUVAYRE fille de Jacques, bourgeois d’Aix, et de Venture PORRET; elle est dotée de 1000 florins. D’où :

  1. Boniface qui suit,
  2. Joseph SAUVECANE baptisé le 4 février 1571 à Saint-Sauveur (parrain Joseph Catin prévot de l’église cathédrale de Sisteron, marraine Isoarde Eyguesier).
  3. Françoise SAUVECANE baptisée le 31 mai 1573 à Saint-Sauveur (parrain Honoré Masse, marraine Françoise Durand).
  4. Magdeleine SAUVECANE baptisée le 30 septembre 1575 à Saint-Sauveur (parrain Jacques Vivaut, marraine Magdeleine Pellicier).
  5. Barbe SAUVECANE épouse le 19 février 1606 à Aix, Etienne MANUEL.

V - Boniface SILVECANE maître apothicaire à Aix, baptisé le 30 mars 1564 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain Boniface Pellicot avocat, marraine Claire Meynier), décédé après 1618, épouse par contrat du 10 novembre 1592 à Aix, Antonie du BRIEU fille de feu Nicolas, bourgeois, et de Magdeleine ARNAUD, elle meurt avant 1624. D’où :

  1. Marquise SILVECANE baptisée le 30 novembre 1595 à Saint-Sauveur (parrain Jean Régis avocat, marraine Marquise de Tulles), épouse par contrat du 6 août 1614 Biolès notaire, et en l’église de la Madeleine, Jacques BOURDON, procureur au parlement, fils de Barthélémy, procureur au siège d’Aix, et de Bernardine de ROQUEBRUNE.
  2. Honoré SILVECANE baptisé le 21 avril 1601 à Saint-Sauveur.
  3. Ne SILVECANE inhumée le 3 février 1604 aux Observantins.
  4. Douce SILVECANE baptisée le 28 avril 1605 à Saint-Sauveur (parrain Elzias Simon, avocat au parlement, marraine Doulce Martin), décédée à l’âge de 65 ans, inhumée le 21 juin 1670 aux Observantins, épouse suivant contrat passé à Aix le 6 avril 1624, Antoine MOURGUES avocat au parlement de Provence, fils de feu Honoré, et d’Anthorone ROBERT.
  5. Marguerite SILVECANE baptisée le 17 mai 1608 à Saint-Sauveur (parrain Marcellin du Brieu, marraine Andrée Michel), inhumée le 12 août 1610 aux Observantins.
  6. Jean-Baptiste SILVECANE baptisé le 22 mai 1611 à Saint-Sauveur.

 


 
contact