Anciennes familles de Provence
   

 

branche de Villedieu


 

V – Hercule SALVE écuyer de Valensole (dernier fils du capitaine Jean Salve et de Catherine de Giraud), sieur de Berthone, avocat au parlement, lieutenant au régiment Royal Vaisseau, maintenu noble avec son frère André par jugement de la commission de vérification du 27 novembre 1688, baptisé le 23 mars 1621 à Valensole (parrain Hercule de Villeneuve sieur d’Esclapon, marraine Cassandre de Gourdon dame de Majastres), décédé le 8 août 1694, à l’âge de 73 ans, inhumé le lendemain en la chapelle familiale de Valensole, épouse le 6 mai 1664 en l’église de Lambesc, et suivant contrat signé la veille devant Abel, notaire, Claire de GILLES de FONTVIVE, de Lambesc, fille d’Esprit, écuyer, seigneur de Fontvive à Lambesc, et d’Anne de COLIN du JANET. Elle meurt le 3 octobre 1704 et est inhumée ledit jour en la chapelle Notre-Dame de Pitié. D’où :

  1. Gaspard qui suit,
  2. François de SALVE baptisé le 7 mars 1666 à Valensole (parrain Esprit de Gilles sieur de Fonvive, marraine Catherine de Baile).
  3. Gabrielle de SALVE baptisée le 19 septembre 1667 à Valensole (parrain André de Salve écuyer, marraine Sibille de Salve), inhumée le 10 octobre 1670.
  4. Anne de SALVE religieuse ursuline à Valensole, en religion soeur saint-Jérôme, baptisée le 5 août 1669 à Valensole, née le 4 (parrain Jean Louis de Salve religieux de l’ordre de Cluny, son oncle, marraine Anne Sauvan), inhumée le 3 décembre 1730 en son couvent.
  5. François de SALVE né le 25 décembre 1670 baptisé le même jour à Valensole (parrain François de Gérard, marraine Sibille de Chaudon), inhumé le 5 avril 1678.
  6. Esprit de SALVE de BERTONE écuyer de Valensole, baptisé le 2 février 1673 à Valensole, né la veille (parrain Esprit Robert avocat en la cour, marraine Ory d’Aguilhier), épouse le 16 juin 1704 en l’église de Valensole, Hélène d’AGUILHIER de LESPEAU fille de Balthasar écuyer, seigneur de Lespeau, et de Françoise de GARNIER. Elle est inhumée le 27 janvier 1759 en la chapelle Notre-Dame de Pitié, âgée d’environ 84 ans. D’où :

    1. Claire Magdeleine de SALVE née le 22 juillet 1704 baptisée le même jour à Valensole (parrain Pierre Reynoard bourgeois, marraine Elisabeth Giraud).
    2. Françoise de SALVE née le 22 octobre 1706, baptisée le même jour en l’église de Valensole (parrain François de Salve, marraine Claire de Salve).
    3. Gaspard de SALVE né le 14 baptisé le 16 mars 1708 à Valensole (parrain Gaspard de Salve, marraine Gabrielle de Fabre de Mazan), inhumé le 11 mai suivant.
    4. Joseph Timothée de SALVE d’AGUILHERY chanoine de la collégiale Saint-Fursy de Péronne en 1757, nommé chancelier la même année, puis doyen du chapitre le 9 mai 1761, encore revêtu de cette dignité en 1789, né le 13 mars 1710 baptisé le même jour à Valensole (parrain Joseph de Salve, marraine Marie Anne Reynoard).
    5. Anne Rose de SALVE née le 1er et baptisée le 2 mars 1713 à Valensole (parrain Gaspard de Salve, marraine Anne de Fabre Mazan), épouse le 24 août 1733 à Valensole, Jean-Baptiste de BRUNET capitaine de dragons, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, fils de feu Paul, et de feue Marie de ROBERT, de Manosque.
    6. Jean de SALVE d’AGUILHERY écuyer, né le 15 avril 1715, baptisé le même jour à Valensole (parrain Jean Giraud, marraine Jeanne Reynoard), épouse le 23 juillet 1754 à Valensole, Magdeleine de BOURGUIGNON de LA MURE fille de feu Sauveur, et de Jeanne de REDORTIER MAGNAN, de Lauris au diocèse d’Aix. Elle meurt le 5 septembre 1785 et est inhumée le même jour au cimetière de Valensole. D’où :

      1. (Hélène Anne) Rose de SALVE d’AGUILHERY née le 16 et baptisée le 27 mai 1755 à Valensole (parrain Louis Hercule de Salve Villedieu écuyer, marraine Anne Rose de Salve Brunet), inhumée le 16 juillet 1758.
      2. Marie Elisabeth Louise de SALVE d’AGUILHERY née le 25 août 1757 baptisée le même jour à Valensole (parrain Pierre de Barras coseigneur de Thoard, marraine Marie Lucrèce de Bourguignon de la Mure).

    7. André de SALVE baptisé le 15 juin 1718 à Valensole (parrain Joseph de Clarency, juge de Valensole, marraine Magdeleine Reynoard).

  7. Jean Baptiste de SALVE né le 23 et baptisé le 26 février 1675 à Valensole (parrain Jean-Baptiste de Fontvive, marraine Isabeau de Giraud).
  8. Claire de SALVE née le 23 janvier 1677, baptisée le même jour à Valensole (parrain Joseph Fesse avocat en la cour, marraine Anne de Gérard), décédée à l’âge de 30 ans le 13 décembre 1707, inhumée le lendemain en la chapelle Notre-Dame de Pitié, épouse le 27 août 1703 à Valensole, Melchior REYNOARD avocat au parlement, bourgeois de Valensole, fils de Pierre, bourgeois, et de feue Anne GRANET sa première épouse. Remarié en 1713 à Anne Victoire DEZEIN.
  9. Joseph de SALVE gouverneur du Bastion de France et des concessions françaises en Barbarie, agent de la compagnie des Indes à Bône, s’installe à Marseille vers 1726, baptisé le 9 mai 1679 à Valensole (parrain Gaspard de Salve, marraine Melchionne de Salve), décédé en 1764, épouse 1) le 6 janvier 1714 à Valensole, avec dispense du 2e au 3e degré de consanguinité, Claire de GERARD fille de François, avocat au parlement, et d’Espérite DOLLUON. Elle meurt et est inhumée le 25 août 1720 à Valensole. Le couple a déjà eu un enfant en 1712. 2) le 4 février 1738 à Marseille, en l’église de la Major, alors âgé de 59 ans, Marie GONDON âgée d’environ 40 ans, habitante depuis environ 30 ans à Marseille, native de Toulon, fille de feu Charles, et de Françoise de NIELIS décédée de la contagion à Marseille. D’où, du premer lit :

    1. Joseph de SALVE né et ondoyé le 19 mars 1712, baptisé le lendemain à Valensole (parrain noble Louis de Salve, marraine Catherine de Fresse).

  10. Jean de SALVE jumeau né le 8 juin 1680, baptisé le même jour à Valensole (parrain Esprit de Salve, marraine Eléonore de Salve), inhumé le 24 septembre 1680.
  11. François de SALVE jumeau du précédent (parrain François Reynoard avocat, marraine Marguerite Granier), décédé en 1722.
  12. Françoise de SALVE religieuse ursuline au monastère de Valensole, en religion soeur de Sainte-Vincent, née le 4 avril 1682, baptisée le jour même à Valensole (parrain Louis Bouffier consul, marraine Françoise Bourgesy), décédée le 25 août 1748, inhumée le lendemain en son couvent.

VI – Gaspard de SALVE VILLEDIEU alias de BERTONE écuyer de Valensole, sieur de Berthone, né le 28 janvier 1665, baptisé le 4 février suivant à Valensole (parrain Gaspard de Gayot sieur de Montfleury), inhumé le 15 février 1743 en la chapelle Notre-Dame de Pitié, âgé de 78 ans, épouse par contrat du 20 février 1708 (Sarraire notaire à Riez) et le lendemain en l’église cathédrale de Riez, Gabrielle de FABRE de MAZAN âgée de 30 ans, née le 14 janvier 1678 à Riez, fille d’Elzéar, écuyer, seigneur de Pontfrac et Mazan, chevalier de l’ordre de Saint-Louis, et de Claire de FABRE de VINAY. Elle meurt à l’âge de presque 60 ans, et est inhumée le 2 janvier 1738 en la chapelle Notre-Dame de Pitié. D’où :

  1. Joseph de SALVE VILLEDIEU né le 4 mai 1709, baptisé le lendemain à Valensole (parrain noble Joseph de Salve, marraine Claire de Fabre de Mazan Pontfrac), décédé le 13 et inhumé le 14 août 1710.
  2. Louis Hercule qui suit,
  3. Claire Anne de SALVE VILLEDIEU née le 23 et baptisée le 24 octobre 1712 à Valensole (parrain Elzéar de Fabre de Mazan, marraine Claire de Salve), épouse le 17 février 1744 à Valensole, Gaspard ABEL AYMAR sieur de Libran, fils de feu Louis et de feue Elisabeth BERNARDY, de Lambesc.
  4. Jean François de SALVE VILLEDIEU né le 6 mai 1714, baptisé le même jour à Valensole (parrain François de Salve, marraine Hélène d’Aguilhery).
  5. Magdeleine de SALVE VILLEDIEU née le 22 baptisée le 23 avril 1716 à Valensole (parrain César de Sabran des comtes de Forcalquier et d’Arian seigneur de Canjuers, Aiguines, Chantereine et autres places, marraine Magdeleine de Fabre), inhumée le 10 novembre 1718.
  6. Joseph Gaspard de SALVE VILLEDIEU né le 7 décembre 1720, baptisé le même jour à Valensole (parrain Louis de Salve son frère, marraine Catherine de Fresse sa tante).

VII – Louis Hercule de SALVE VILLEDIEU chevalier, seigneur de Villedieu, né le 13 octobre 1710, baptisé le même jour à Valensole (parrain Esprit de Salve, marraine Anne de Fabre Mazan), décédé le 18 février 1776, inhumé le lendemain en la chapelle Notre-Dame de Pitié ; épouse par contrat devant Me Hazard notaire à Marseille, le 18 mai 1742, Thérèse Françoise Marie de CANDOLLE fille de Gaspard, écuyer de Marseille, et de Thérèse PORRATA de PORRADE, sa seconde épouse. D’où :

  1. Marie Anne Gabrielle de SALVE VILLEDIEU baptisée le 30 septembre 1744 à Valensole (parrain Joseph Clérancy juge en chef de Valensole, marraine Hélène d’Aguilhier de Salve), inhumée le 1er septembre 1746.
  2. Auguste François Xavier de SALVE VILLEDIEU né le 16 décembre 1745, baptisé le même jour à Valensole (parrain Auguste de Fabre Mazan chanoine de Riez, prieur de Fontvan, vicaire de l’archevêque de Tours, marraine Jeanne Clérency épouse de César d’Audiffred, de Draguignan), décédé le 28 inhumé le 29 août 1746.
  3. (Marie Thérèse) Félicité de SALVE VILLEDIEU née le 2 novembre 1747, baptisée le même jour à Valensole (parrain Joseph de Salve Villedieu prêtre, marraine Félicité de Coriolis épouse de Charles de Mazan), épouse le 2 novembre 1768 à Valensole, avec dispense du second degré de consanguinité, son cousin germain, (François) Gaspard Louis d’ABEL AYMAR sieur de Libran, officier au régiment de Beauvaisis, fils de feu Gaspard, et d’Anne Claire de SALVE VILLEDIEU. De ce mariage est issue la famille d’Abel de Libran.
  4. Anne Rose Françoise de SALVE VILLEDIEU née le 19 octobre 1749, baptisée le même jour à Valensole (parrain Jean de Salve, marraine Anne Rose de Salve épouse de Jean-Baptiste de Brunet capitaine de dragons), décédée le 20 octobre 1751, inhumée le lendemain.
  5. François Gaspard de SALVE VILLEDIEU né le 26 avril 1751, baptisé le même jour à Valensole (parrain François de Fresse de la Condamine, marraine Françoise Chabert), décédé le 10 mai suivant, inhumé le lendemain.
  6. Joseph Gabriel Pancrace qui suit,
  7. Claire Françoise Thérèse Julie de SALVE VILLEDIEU baptisée le 30 avril 1757 à Valensole (parrain Jean-Baptiste Frédéric d’Abel sieur de Libran son cousin, marraine Marie Thérèse Félicité de Salve sa soeur), épouse le 10 mai 1773 à Valensole, Jean-Gaspard REMUSAT fils de Pierre-Louis, avocat en la cour, et de Catherine LAUGIER, de Seyne, en présence des témoins Jean Joseph Jaubert docteur en médecine, Pierre Alexandre de Fresse de Monval écuyer, Jean Louis Chaudon notaire royal et Louis Reynoard fils de Me Pierre, avocat.

VIII – Pancrace de SALVE VILLEDIEU chevalier, seigneur de Villedieu, colonel d’infanterie, délégué de la noblesse de la sénéchaussée de Forcalquier aux Etats généraux tenus le 15 avril 1789, il commande, en 1792, une demi-brigade dans l’armée des Pyrénées orientales ; nommé lieutenant de louveterie dans le département des Basses-Alpes, il devient membre du conseil d’arrondissement de Digne, membre du collège électoral du département, et fait partie, en 1812, des 72 candidats à la présidence des collèges électoraux, né le 2 octobre 1755, baptisé le jour même (parrain Perre Reynoard, marraine Marie Coriol épouse d’André Boyer), décédé le 29 septembre 1834 à Céreste, âgé de presque 79 ans; épouse le 16 septembre 1776 en l’église Saint-Sauveur de Manosque, (Magdeleine Jeanne) Dorothée de RASPAUD fille de Pierre, ancien capitaine au régiment de Belzunce, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, et de Jeanne Françoise de BURLE de CHAMPCLOS, les témoins sont Paul Leyton, de Valensole, Jean Joseph de Raspaud, avocat en la cour, Charles Bonnet prêtre, chanoine honoraire de Saint-Louis du Louvre à Paris, et Charles de Raspaud, ancien capitaine d’infanterie. Elle meurt à Manosque le 4 mars 1790. D’où :

  1. Jean-Baptiste Pierre Hippolite de SALVE VILLEDIEU élève de la marine en 1788, obtient un certificat de noblesse de Chérin le 16 juin 1789, embarqué sur le vaisseau la Perle, capturé par les Anglais et emmené par eux lorsqu’ils quittent Toulon, s’engage ensuite dans le régiment d’Hector, refuse de dire, comme d’autres prisonniers de guerre, qu’il a été enrolé de force, il est fusillé à Quiberon en 1795 ; était né le 23 juin 1777 ondoyé le même jour à Manosque, supplément de baptême le 3 octobre 1782 en l’église de Valensole (parrain Pierre de Raspaud ancien capitaine au régiment de Belzunce, chevalier de Saint-Louis, marraine Marie Thérèse Françoise de Candolle).
  2. (Louis Joseph) Victor qui suit,
  3. (Etienne Charles) Pompone auteur de la branche de Vachères.
  4. Jean-Baptiste Casimir Marie Alphonse de SALVE VILLEDIEU né le 11 décembre 1787, baptisé le 12 en l’église paroissiale de Valensole (parrain Jean-Baptiste Pierre Hyppolite de Salve son frère, marraine Jeanne Françoise Burle de Champclos), décédé en 1812.

IX – Victor de SALVE VILLEDIEU écuyer, propriétaire du domaine de la Berthone, maire de Valensole, né le 22 août 1783, ondoyé le lendemain et suppléments le 3 octobre suivant en l’église de Valensole (parrain Pierre de Raspaud, ancien capitaine au régiment de Belzunce, chevalier de Saint-Louis, marraine Françoise Jeanne de Champclos de Raspaud, ses grands parents), décédé en 1853 ; épouse le 23 novembre 1808 à la mairie de Valensole, Sophie GIRAUD de MONROC née en 1789, fille de feu Mayeul Porphyre, chevalier, sieur de Monroc, ancien capitaine d’infanterie, et d’Anne Mabille de BARRIGUE de MONTVALON. D’où :

  1. Ernest qui suit,
  2. Edouard de SALVE VILLEDIEU entré à 23 ans à l’administration centrale des douanes, nommé contrôleur en 1854, sous-inspecteur l’année suivante, à la direction de Perpignan, décoré de l’ordre d’Isabelle la Catholique par décret de la reine d’Espagne du 7 juillet 1857, à la suite de services rendus sur la frontière des Pyrénées, promu inspecteur en 1863, puis directeur des douanes à Bastia en 1875 et à Bourg en Bresse en 1877, décoré de la Légion d’Honneur par décret du 9 août 1877 ; né le 18 mai 1817 à Valensole, décédé le 31 janvier 1882, à l’âge de 64 ans.
  3. Roger de SALVE VILLEDIEU né en 1819 à Valensole.

X – Ernest de SALVE VILLEDIEU professeur au collège Louis-le-Grand à Paris, inspecteur général de l'instruction publique (1868) à Marseille, directeur du lycée impérial de Constantinople, recteur de l'académie à Alger (1872-1878), puis recteur honoraire de l’Université, officier de la Légion d’Honneur et de l'instruction publique, commandeur du Medjidieh, grand officier du Nicham, membre de l’Académie des sciences et belles-lettres d’Aix (1880), propriétaire du domaine de la Berthone à Valensole, né le 18 avril 1815 à Valensole, décédé le 16 juin 1893 en son domicile à Aix, âgé de 78 ans. Epouse le 15 septembre 1856 à la mairie de Manosque, Césarie d’HERBES âgée de 26 ans, née le 30 juin 1830 à Manosque, fille d’Hippolyte, propriétaire, et d’Elisa d’AUDIFFRED de BEAUCHAMPS, les témoins des mariés sont Jules de Villeneuve et Edouard de Salve Villedieu, cousin et frère de l’époux, Jules d’Herbès et Amédée d’Herbès, frère et cousin de l’épouse. Elle meurt en 1918. D’où :

  1. Gaston qui suit,
  2. Mathilde de SALVE VILLEDIEU née le 7 décembre 1858 à Paris, épouse le 16 juin 1885 à la mairie d’Aix, Charles LE BOULLEUR de COURLON avocat, ancien conseiller de préfecture, né à Toulon le 6 janvier 1852, fils de feu Louis Clément, ingénieur de la marine, chevalier de la Légion d’Honneur (1824-1857), et de Esther Marie Louise Victorine LEVICAIRE. Il meurt le 26 janvier 1939 à Hyères (Var), âgé de 86 ans.
  3. Jeanne de SALVE VILLEDIEU née le 6 juillet 1864 à Nice, décédée à l’âge de 99 ans le 7 février 1963 à Aix, épouse le 8 mars 1886 à la mairie d’Aix, Henri d’HERBES propriétaire du domaine Saint-Jean, né à Manosque le 8 mars 1860, fils de Joseph Amédée, propriétaire, et de feue Angèle MOULS.

XI – Gaston de SALVE VILLEDIEU avocat, propriétaire, né le 21 août 1857 à Manosque, décédé le 31 mars 1931 à Aix, à l’âge de 73 ans ; épouse le 10 novembre 1888 à la mairie d’Aix, et religieusement le 12 novembre en l’église de la Madeleine, Marthe de PRESOLLE âgée de 19 ans, née à Aix le 16 janvier 1869, fille de Raoul (1840-1883), propriétaire à Tarascon, et de Mathilde REINAUD de FONVERT. Elle meurt à l’âge de 81 ans le 20 mai 1950 à Aix. D’où :

  1. Germaine de SALVE VILLEDIEU née le 10 novembre 1889 à Aix, décédée à Aix le 1er juin 1967, sans alliance.
  2. Raoul qui suit,
  3. Catherine de SALVE VILLEDIEU née le 28 octobre 1892 à Aix, décédée à Valensole le 16 mai 1978, sans alliance.
  4. Jacques de SALVE VILLEDIEU né le 4 novembre 1895 à Aix, décédé au château de Valbrillant, commune de Meyreuil, le 19 mai 1959, âgé de 63 ans ; épouse le 13 février 1939 à la mairie d’Aix, Germaine LONG veuve de Fernand LONG, née en 1898, fille de Joseph (1861-1921), et de Marthe DUCROS (1863-1939).
  5. Georges de SALVE VILLEDIEU épouse le 30 octobre 1929 à Aix, Anne-Marie BARRET.
  6. Hubert de SALVE VILLEDIEU né le 26 mars 1898 à Aix, décédé au Puy Sainte-Réparade le 27 août 1971, âgé de 73 ans, marié en 1939 à Mlle MOREAU puis en 1959 à Mlle DELAISEMENT.

XII - Raoul de SALVE VILLEDIEU propriétaire, né le 24 juillet 1891 à Aix, décédé à la Tour d’Aigues le 3 février 1971, âgé de 79 ans, épouse le 11 mai 1920 à la mairie de Vienne (Isère) et le même jour en l’église Saint-Martin de cette ville, Yvonne PONCHON fille de Joseph, et de Marie-Louise CHANOUSSET.


 
contact