Anciennes familles de Provence
   

 

(de) Vachier de Saint-Martin


 

 

La famille Vachier de Saint-Martin est une des branches des Vachier, de Pierrerue, dont on rencontre également plusieurs membres à Forcalquier. Elle est issue de Nicolas Vachier, installé à Villeneuve où il est probablement propriétaire aisé, parent des notaires Claude et Mary Vachier, de Forcalquier.

Jean Vachier, son fils, ayant fait fortune dans le négoce du drap à Manosque, acquit une charge de secrétaire du roi en la chancellerie de la cour des Comptes d’Aix, et acheta la terre de Saint-Martin-de-Renacas. Ainsi anobli, en droit et en biens, il maria deux de ses filles à des bourgeois de Manosque, une autre de ses filles, épousa, après sa mort, l’officier d’Eyroux de Pontevès, mais c’est surtout son fils qui, épousant successivement une fille du marquis de Cagnes-Grimaldi (1718), puis une fille du président d’Albert (1725), porta son nom si haut qu’il lui fallut en maquiller quelque peu les résonances : de Vachier, il devint rapidement Vacher, parfois Le Vacher, puis de Saint-Martin-Vacher, de Saint-Martin seul ou encore, de Vachères, franchissant ici le pas de l’assimilation avec les anciens seigneurs du même nom...

Le destin des Vachier de Saint-Martin finit à Manosque, sous l’Empire.

C’est donc par erreur si l’armorial de M. de Genouillac indique une filiation entre les Vachier de Saint-Martin et la famille de M. Vacher de Montguyon, inspecteur des contributions à Aix sous le Second Empire, et dont le fils fut avocat général à Paris et chevalier de la Légion d’Honneur. Bien que provençaux au XIXe siècle, les Vacher de Montguyon sont originaires de Riom en Auvergne.

 

Armes : d’or à la vache de gueules
acornée, colletée, et clarinée d’argent

 


I - Nicolas VACHIER bourgeois de Villeneuve, tient en fermage les droits seigneuriaux des prieurs de Ganagobie à Ganagobie et Sigonce, il est également l’objet d’une plainte déposée par messire Joseph-Gaspard de Brancas, baron de Villeneuve, « querellant en crime de félonie contre Nicolas Vachier, dudit lieu, lequel, par une insolence insupportable, parlait à son seigneur et dans son village, le chapeau dans la teste, avec des yeux pleins de furie », le 4 novembre 1671 ; né vers 1604 décédé à l’âge d’environ 70 ans le 20 octobre 1674 et inhumé le lendemain en la paroisse Saint-Saturnin de Villeneuve ; épouse Anne de GREAUX née vers 1611, fille de Jean, marchand de Manosque, et de Jeanne HUGOU. Elle meurt à l’âge d’environ 68 ans le 10 janvier 1679, inhumée le lendemain en l’église paroissiale de Villeneuve. D’où :

  1. François VACHIER bourgeois de Manosque, épouse le 29 septembre 1659 en la cathédrale de Digne, Marguerite PLAN fille de François et de Claudette AUBERT.
  2. Jeanne VACHIER baptisée le 7 Septembre 1636 à Villeneuve (parrain André Laugier, marraine Honorade de Gréaux).
  3. Antoine VACHIER bourgeois de Villeneuve, baptisé le 30 août 1637 à Villeneuve (parrain capitaine Antoine Dautane, marraine Jeanne Hugues), décédé à l’âge de 46 ans le 25 mai 1684 inhumé le lendemain, épouse le 12 février 1668 à Notre-Dame de Manosque, Françoise BENOIT fille de feu Toussaint et de Marguerite QUINTRAND. Elle meurt le 15 décembre 1680 âgée d’environ 32 ans, inhumée le lendemain en l’église de Villeneuve. D’où :

    1. Barthélémy VACHIER né le 2 baptisé le 3 février 1669 à Villeneuve (parrain Nicolas Vachier son grand-père, marraine Marguerite Quintrand grand mère maternelle).
    2. Anne VACHIER née le 10 baptisée le 15 décembre 1670 à Villeneuve (parrain Jean-Louis Benoit bourgeois, marraine Anne de Gréaux), décédé et inhumé le 8 mai 1671.
    3. Charles VACHIER né le 27 février 1672 baptisé le 28 à Villeneuve, décédé 3 jours.
    4. Jeanne VACHIER née le 3 baptisée le 4 juin 1673 (Jean Vachier son oncle, Jeanne Giraudon), décédée le 10 juillet.
    5. François VACHIER né et baptisé le 8 juillet 1677 (parrain André Vachier, son oncle, marraine Anne de Gréaux sa grand-mère), décédé et inhumé le 28 septembre 1684.
    6. Jean Joseph VACHIER né et baptisé le 9 avril 1679 (parrain Jean Joseph Aubert, marraine Claude de Posillis).

  4. Jean VACHIER baptisé le 15 avril 1640 à Villeneuve (parrain Jean Luseau, marraine Marguerite Vachier).
  5. André VACHIER prêtre, docteur en théologie, vicaire perpétuel de Villeneuve, baptisé le 9 décembre 1642 à Villeneuve (parrain André Jaubert, marraine Jeanne Meirier).
  6. Jean qui suit,
  7. Marguerite VACHIER baptisée le 30 août 1648 à Villeneuve (parrain Antoine Roux, marraine Marguerite Vachier), épouse en 1669, Joseph AUBERT fils de Jean.
  8. Anne VACHIER baptisée le 18 juin 1651 à Villeneuve (parrain Claude Vachier notaire, marraine Anne Fabre), épouse fin juin 1675 à Villeneuve, Jean CLEMENS de la paroisse Saint-Sauveur de Manosque, fils d’Honoré et de feue Honorade GOMBERT, en présence de François Vachier frère de l’épouse, Pierre Gombert notaire de Manosque oncle de l’époux, Joseph Gombert oncle de l’épouse camérier de Notre-Dame de Ganagobie, Jean Giraudon, et Mary Vachier notaire de Forcalquier.
  9. Charles VACHIER

II – Jean VACHIER marchand drapier de Manosque, natif de Villeneuve, puis conseiller secrétaire du roi en la chancellerie près la Cour des Comptes de Provence, seigneur de Saint-Martin-de-Renacas, baptisé le 26 novembre 1645 à Villeneuve (parrain Jean Lusel, marraine Anne Laugier), décédé à l’âge de 67 ans le 4 juillet 1713, inhumé le lendemain à Saint-Sauveur de Manosque, épouse le 1er juin 1670 à Saint-Sauveur de Manosque, âgé de 25 ans, Jeanne GIRAUDON âgée de 18 ans, née en 1651 à Manosque, décédée le 5 août 1704 inhumée le lendemain à Saint-Sauveur de Manosque, fille de Marc Antoine, bourgeois de Manosque, et de Marguerite LAUGIER ; en présence des pères des époux, de François Vachier marchand, de Guillaume Giraudon écuyer sieur de la Sonne, d’où :

  1. Marguerite de VACHIER née et baptisée le 23 décembre 1673 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Nicolas Vachier, marraine Marguerite Laugier).
  2. Marguerite de VACHIER née et baptisée le 25 avril 1676 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Antoine Vachier bourgeois, marraine Marguerite Giraudon) épouse par contrat du 9 février 1700, Joseph EYSSAUTIER docteur en médecine, premier consul de Manosque, fils de feu François aussi docteur en médecine, et Marthe de FREPAT, assisté de Barthélémy Issautier, docteur en théologie, vicaire perpétuel de Notre-Dame de Romigiers, et de Jean-Louis Issautier, prébendier en l’église Saint-Sauveur.
  3. François de VACHIER né le 27 baptisé le 28 janvier 1675 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain André Vachier prêtre vicaire de Villeneuve son oncle germain, marraine Marguerite Plan).
  4. François de VACHIER seigneur de Barrême baptisé en 1682 à Saint-Sauveur de Manosque.
  5. Jeanne de VACHIER baptisée le 17 octobre 1684 à Saint-Sauveur de Manosque, décédée le 30 septembre 1722, inhumée le lendemain 1er octobre à Saint-Sauveur de Manosque, épouse le 7 février 1714 à Saint-Sauveur de Manosque, François d’EYROUX de PONTEVES officier, né en 1680, fils de Jean, lieutenant particulier au siège de Forcalquier, et d’Isabeau de LAUTHIER.
  6. Anne de VACHIER baptisée le 12 octobre 1686 à Saint-Sauveur.
  7. Ne de VACHIER baptisée le 31 janvier 1689 à Saint-Sauveur de Manosque.
  8. Louise de VACHIER décédée à l’âge d’environ 60 ans le 13, inhumée le 14 juin 1739 épouse en 1701 Paul DULME bourgeois de Manosque, fils de Joseph, bourgeois, et d’Anne de PIOLLE.
  9. Jean André qui suit,

III - Jean André de VACHER de SAINT-MARTIN écuyer, seigneur de Saint-Martin de Renacas, épouse 1) le 12 décembre 1718 à la Madeleine d’Aix, Charlotte de GRIMALDI d’ANTIBES fille de Charles, marquis de Cagnes, seigneur de Corbons et autres places, et de Louise Françoise de CAUVET de MARIGNANE. Elle meurt le 15 mars 1721 et est inhumée le lendemain en la paroisse Saint-Sauveur de Manosque, âgée d’environ 22 ans. 2) le 15 novembre 1725 à Saint-Sauveur de Manosque, Marie Anne d’ALBERT fille d’Henry Hyacinthe (1683-1743), président en la cour des Comptes de Provence, et de Françoise de BERENGER de LA BAUME, de la ville d’Aix. Décédée le 12 septembre 1750 à l’âge d’environ 45 ans, inhumée le lendemain. D’où :

  1. Du premier lit : Marie Françoise de VACHER de SAINT-MARTIN née et baptisée le 23 septembre 1719 (parrain François de Vacher sieur de Barrême, marraine Louise Françoise de Cauvet de Marignane sa grand mère), décédée le 22 inhumée le 23 novembre 1747.
  2. Louise Charlotte Camille de VACHER de SAINT-MARTIN née et ondoyée le 7 décembre 1720, baptisée le 29 mai 1723 à Saint-Sauveur de Manosque, décédée à l’âge de 22 ans le 17 février 1743, inhumée le même jour.

  3. Du second lit : Henriette de VACHER de SAINT-MARTIN née le 10 septembre 1726 ondoyée le 12 baptisée le 23 à Saint-Sauveur de Manosque, décédée le 31 décembre 1745 inhumée le lendemain à Saint-Sauveur de Manosque.
  4. Louise Charlotte Camille de VACHER de SAINT-MARTIN née le 27 février 1728 ondoyée le même jour, baptisée le 19 juillet suivant, décédée le 31 mars 1731.
  5. Anne Louise Elisabeth Marie de VACHER de SAINT-MARTIN née le 1er baptisée le 2 novembre 1729, baptisée le 24 octobre 1730 à Saint-Sauveur de Manosque.
  6. Jean André Henri Joseph qui suit,
  7. Louise Henriette de VACHER de SAINT-MARTIN née le 16 baptisée le 17 août 1733 à Saint-Sauveur de Manosque, épouse le 5 octobre 1754 en l’église de Saint-Martin de Renacas, Jean-Louis Philippe VALLIERE âgé de 42 ans, né en 1712, fils d’Elzéar, bourgeois de Grans, et de Catherine de BURLE de SAINT-PAULIN, en présence de François de Cartier, François Joseph de Pochet avocat au parlement, Esprit d’Albert, Pierre Raspaud ancien capitaine d’infanterie, et Jean-François Issautier, avocat au parlement.
  8. Monique de VACHER de SAINT-MARTIN célibataire, née le 12 mars 1735 à Saint-Sauveur de Manosque, baptisée le 27 novembre suivant, décédée à l’âge de 78 ans le 28 janvier 1813 à Manosque.
  9. Gabrielle de VACHER de SAINT-MARTIN décédée à l’âge de 3 ans inhumée le 23 avril 1743 à Saint-Sauveur de Manosque.
  10. Charles Marie de VACHER de SAINT-MARTIN célibataire, né et baptisé le 5 septembre 1742 à Saint-Sauveur de Manosque, décédé le 15 pluviôse an XI, âgé de 60 ans.

IV – Joseph Henri de VACHER SAINT-MARTIN écuyer, seigneur de Saint-Martin-de-Renacas, ancien mousquetaire de la garde ordinaire du roi, poursuivi sous la Terreur par le comité révolutionnaire de Manosque, il s’enfuit à Grenoble puis à Paris et Versailles, né et baptisé le 24 octobre 1730 à Saint-Sauveur de Manosque, épouse Hélène Françoise de BRUNET née en 1736, fille de feu Jean-Baptiste (1683-1757), écuyer, capitaine de dragons, gouverneur de Manosque, chevalier de Saint-Louis, et d’Anne Rose de SALVE VILLEDIEU. D’où :

  1. Jacques Hercule Joseph de VACHER de SAINT-MARTIN né le 11 septembre 1757 ondoyé à la maison, baptisé le 3 octobre 1757 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Jacques de Brunet chevalier de Saint-Louis, lieutenant du roi à Villefranche, marraine Anne Rose de Salve son ayeule), décédé le 13 janvier 1758 à Saint-Sauveur de Manosque.
  2. Jean Baptiste Joseph de VACHER de SAINT-MARTIN né et ondoyé le 31 octobre 1758.


 
contact