Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Blégier


 

 

La famille Blégier appartient au barreau d’Aix. Bien qu’elle ait pris toujours dans ses actes le titre d’ « écuyer », elle ne put justifier son appartenance au second ordre et fut condamnée pour défaut en 1697, mais réussit à obtenir cependant un jugement contradictoire de maintenue en 1706. Elle comptait parmi ses membres Gaspard Blégier, nommé conseiller au parlement de Provence, mort avant d’avoir été reçu dans sa charge, assassiné par les Huguenots en 1570.

Issus de la bourgeoisie notariale d’Ollioules, où ils sont attestés dès 1390, les Blégier d’Aix se sont alliés aux Pigenat, Bonnet de Malignon et à une branche des Estienne (qui se fit appeler d’Estienne Blégier), avant de se fondre dans la maison de Voland-Matheron en 1709.

Une autre branche des Blégier, installée dans le négoce toulonnais à la fin du XVIe siècle, s’est alliée aux Margaillet et Citrany, d’Aix, et aux Martiny d’Orves.

Armes : de gueules à trois épis d’or posés un en pal les deux autres en sautoir, au chef cousu d’azur chargé de trois étoiles d’or, ainsi enregistrées à l’Armorial par Jean-Baptiste Blégier et par Jean Blégier. Jean-Baptiste Blégier (1634-1718), curé de Saint-Sauveur d’Aix, prit cependant des armes différentes : d’azur au lion d’or tenant trois épis de blé du même.

 


I - Adrien BLEGIER bourgeois d’Ollioules puis d’Aix, décédé avant 1535, épouse Jeanne ATHANOUX d’où :

  1. Honoré qui suit,
  2. Peut-ê. Gaspard BLEGIER docteur en droit et avocat, nommé conseiller du roi au parlement d’Aix, pourvu d’un des offices de la crue de 1569 en remplacement de conseillers huguenots, il est assassiné par les Huguenots lors de sa venue à Aix pour être reçu dans ses fonctions ; épouse Marguerite de VIGNAUX décédée avant 1617, d’où :

    1. Magdeleine BLEGIER baptisée le 16 octobre 1567 à la Madeleine.
    2. Jeanne BLEGIER épouse 1) par contrat du 8 octobre 1595 à Aix, Barnabé d’ARNAUD avocat au parlement, juge de Manosque, fils de Maurice, et de Magdeleine Digne. 2) suivant contrat du 16 février 1617 à Aix, Jean Antoine BASTETY bourgeois d’Aix, sieur de Noves, veuf de Melchionne EYGUESIER, fils de Claude marchand bourgeois, consul d’Aix, et de Mitronne RAIMBERT.

II - Honoré BLEGIER bourgeois et écuyer d’Aix, procureur au siège d’Aix, teste à Aix le 17 septembre 1551 puis le 14 mars 1570 (André Hugoleny notaire) en faveur de son fils Jean-Balthasar Blégier et fait des legs à ses filles Jeanne et Magdeleine Blégier nées de Marguerite de Vignaux, épouse 1) en 1535, Françoise ARVIN ou Arnin. 2) Marguerite de VIGNAUX. D’où :

  1. Du premier lit : Andrieue BLEGIER épouse par contrat du 2 octobre 1547 à Aix, Claude de COLLONGIS avocat.
  2. Marguerite BLEGIER baptisée en avril 1540 en l’église Saint-Sauveur d’Aix, (parrain noble Jean de Podinio, marraine Marguerite Ferrene). Epouse par contrat du 27 mai 1554 à Aix, Claude de COLLONGIS avocat au parlement, conseiller du roi. Elle teste à Aix le 9 août 1580 puis le 6 mai 1599.
  3. Françoise BLEGIER baptisée le 8 juin 1543 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain Jérôme Odol, marraine Françoise Coret femme d’Antoine Fabre), prob. épouse Louis CURET avocat au parlement d’Aix.
  4. Jean Balthasar qui suit,

  5. Du second lit : Jeanne BLEGIER épouse par contrat du 25 novembre 1582 à Aix, Mathieu de BOSCO fils de Jean, greffier en la sénéchaussée, et de Marthe CAISSAN.
  6. Magdeleine BLEGIER

III – Jean-Balthasar BLEGIER bourgeois, qualifié écuyer d’Aix, consul en 1597, teste à Aix le 4 avril 1573, puis le 19 novembre 1584, décédé avant 1616, épouse 1) Marguerite REYMONENQUE vivante en 1573. 2) par contrat du 8 janvier 1579 à Aix, Catherine de DURANTI âgée de 19 ans, née en décembre 1559 à Aix, fille de Jean, docteur en droit et avocat au parlement, conseiller en la cour des Comptes (1669), assesseur d’Aix et procureur du pays, et de Marguerite de LOPIS. Elle teste, alors veuve, le 11 février 1623. D’où :

  1. Du premier lit : Marguerite de BLEGIER épouse par contrat du 1er juillet 1590 reçu par Me de Goa notaire, Honoré d’AGUT docteur en droits et avocat au parlement, nommé conseiller du roi au parlement de Provence en 1603, assesseur et procureur du pays, né à Aix en 1565, fils de feu Barthélémy, conseiller du roi en la cour des Comptes de Provence, et d’Elisabeth d’ANDRE THOMASSIN vivante. Il est inhumé à Saint-Sauveur.
  2. Magdeleine BLEGIER baptisée le 29 mars 1575 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Antoine Olivier conseiller en la cour du parlement, marraine Magdeleine Reynoard femme de Claude Arnaud conseiller en la cour).

  3. Du second lit : Jean-Baptiste BLEGIER baptisé le 21 novembre 1579 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean-Baptiste Durant conseiller, marraine Blanche de Chastelneuf femme du président de Monclar).
  4. Marguerite BLEGIER épouse le 11 juin 1608 en l’église de la Madeleine d’Aix, suivant contrat passé la veille, Honoré d’ESTIENNE écuyer, fils d’André bourgeois, et de Diane SILVECANE.
  5. Jean qui suit,
  6. Jeanne de BLEGIER baptisée le 30 janvier 1590 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Antoine Durant consul, marraine Jeanne de Lévesque).
  7. Anne de BLEGIER baptisée le 23 août 1592 à la Madeleine d’Aix (parrain Jacques Isoard, marraine Marguerite de Lopis).
  8. Melchionne de BLEGIER baptisée le 18 janvier 1595 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean Melchion Curet, marraine Melchionne Forbin).
  9. Marie de BLEGIER épouse par contrat du 19 décembre 1621 à Aix, Jean-Baptiste LAMBERT bourgeois.
  10. Pierre de BLEGIER baptisé le 29 juin 1600 en l’église Sainte-Madeleine (parrain capitaine gaspard Isnard, marraine Marguerite Blégier).
  11. Honoré BLEGIER écuyer d’Aix, baptisé le 28 octobre 1603 à la Madeleine d’Aix (parrain Honoré Agut, marraine Anne de Penefort), épouse le 19 mars 1623 à Aix, Françoise de BONNET fille de Jean Charles, sieur de Malignon et de Meaux, avocat au parlement de Provence, assesseur d’Aix, et d’Honorade de FARGES, dame de Malignon. D’où :

    1. Jean Charles BLEGIER écuyer d'Aix, épouse 1) Anne CROUZE. 2) le 17 février 1653 à la Madeleine d’Aix, Thérèse de BRUN, d’Aix, fille de feu Antoine, et d’Anne de GRANIER, en présence des témoins Melchior de Beaumont, Thomas Bonicard, Charles Garot, Jean d’Agut. D'où :

      1. Du premier lit : Jean-Baptiste BLEGIER baptisé le 28 octobre 1652 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean Richier, marraine Marie Giraudon).

    2. Antoine BLEGIER baptisé le 7 octobre 1632 en l’église Sainte-Madeleine (parrain Antoine Beaufort avocat en la cour, marraine Espérite Manosque).
    3. Jean-Baptiste BLEGIER écuyer d’Aix, condamné comme faux-noble en 1697, puis maintenu en 1706.
    4. Jean Nicolas BLEGIER baptisé le 19 janvier 1641 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean Nicolas Legrin avocat en la cour, marraine Marie de Blégier).
    5. Honorate de BLEGIER baptisée en décembre 1641 à la Madeleine d’Aix (parrain Louis Bonnet écuyer, marraine Anne de Cimon), épouse le 13 avril 1662 à Saint-Sauveur, François d’ESTIENNE, docteur en droits, fils de feu André et de Jeanne d’ARBAUD, présente, aussi que les parents de l’épouse, les témoins sont Joseph Perrin et Jacques Perrin.

IV - Jean de BLEGIER écuyer d’Aix, docteur en droit et avocat au parlement de Provence, élu assesseur d’Aix et procureur du pays de novembre 1645 à octobre 1646, né vers 1590, épouse par contrat du 9 mai 1616 à Aix, Anne de BERNARD fille de Jean, notaire royal d’Auriol, et de Catherine MARIN. D’où :

  1. Esprit qui suit,
  2. Jean BLEGIER baptisé le 19 février 1624 à la Madeleine d’Aix (parrain Honoré Estienne écuyer, marraine Marie Blégier).
  3. Françoise BLEGIER baptisée le 21 mars 1627 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean-Baptiste Durant avocat en la cour, marraine Catherine Bouyer).
  4. Catherine BLEGIER baptisée le 18 mai 1631 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Balthasar de Mévouillon, marraine Catherine Marin).
  5. Jean-Baptiste BLEGIER prêtre, curé perpétuel de Saint-Sauveur d’Aix, né en 1634, décédé à l’âge de 84 ans le 15 février 1718, inhumé le lendemain en l’église cathédrale d’Aix.

V - Esprit de BLEGIER écuyer d’Aix, docteur en droit et avocat au parlement de Provence, baptisé le 5 septembre 1621 en l’église de la Madeleine, épouse le 9 mars 1645 en l’église Saint-Sauveur, Thérèse d’HONORAT fille de Pierre, seigneur de Pourcieux, et d’Honorade de THORON, en présence des témoins Joseph Livon prêtre, et Donat du Port. D’où :

  1. Anne de BLEGIER baptisée le 27 juillet 1647 à la Madeleine d’Aix (parrain Jean Blégier avocat en la cour, marraine Catherine Marin).
  2. Marguerite de BLEGIER baptisée le 25 janvier 1649 en l’église de la Madeleine d’Aix (parrain Antoine d’Estienne, marraine Marguerite Blégier).
  3. Marie de BLEGIER baptisée le 30 novembre 1654 à la Madeleine d’Aix (parrain François d’Honorat de Bonipari, marraine Marie de Blégier).
  4. Louis BLEGIER baptisé le 2 décembre 1656 à la Madeleine d’Aix (parrain Louis d’Honorat écuyer, marraine Anne de Coriolis).
  5. Jean qui suit,

VI – Jean de BLEGIER écuyer d’Aix, condamné comme faux-noble par ordonnance de défaut du 17 mai 1697, puis maintenu par ordonnance du 3 juillet 1706 ; épouse le 3 juin 1684 en l’église cathédrale d’Aix, Thérèse de PIGENAT âgée de 31 ans, née en 1652 à Aix, fille de Pierre, avocat, lieutenant criminel et juge royal d’Aix, et de Louise de SAURAT sa seconde épouse. Elle meurt à l’âge d’environ 40 ans et est inhumée le 7 octobre 1694 à Aix. D’où :

  1. Ne de BLEGIER née baptisée et décédée le 26 août 1687 paroisse du Saint-Esprit.
  2. Françoise de BLEGIER née et patisée le 1er octobre, décédée à l’âge d’un mois le 3 décembre 1688 inhumée paroisse du Saint-Esprit.
  3. Thérèse de BLEGIER épouse le 4 février 1709 à Saint-Sauveur, Joseph de VOLAND de MATHERON chevalier, seigneur de Salignac, Aubenas, Entrepeires et autres lieux, consul d’Aix, fils de feu Charles, chevalier, seigneur desdits lieux, procureur du pays, député de la noblesse, et de feue Diane de SEGUIRAN, en présence des témoins messire de Grasse prieur de Bayons, Pierre de Pigenat oncle maternel, Honoré d’Estienne docteur en droit, et J. Bonfillon ecclésiastique.

 

 

 
contact