Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Bonnet
de Malignon


 

 

Deux familles du nom de Bonnet se sont distinguées à Aix : les Bonnet de Costefrède qui ont donné plusieurs officiers royaux, dont quatre conseillers à la cour des comptes de Provence, et les Bonnet de Malignon. Ces deux familles n’ont pas de lien entre elles, agnatique du moins, car elles avaient dès l’origine une parenté très proche par les femmes.

La famille Bonnet de Malignon est issue de Jean Bonnet, avocat puis procureur au parlement d’Aix, marié en cette ville en 1562 à Jaumette Baron, laquelle était nièce de Reynière Fabre, qui avait épousé en 1543 Antoine Bonnet, procureur du roi à la sénéchaussée d’Aix, l’auteur des Bonnet de Costefrède. Remarié en 1580, Jean Bonnet eut de ses deux mariages plusieurs enfants, et notamment deux fils qui ont fait deux branches.

L’aîné, Jean-Charles Bonnet, devint seigneur de Malignon et de Meaux par son mariage en 1593 avec Honorade de Farges, fille d’un conseiller aux comptes. Jean-Charles Bonnet, sieur de Malignon, son petit-fils, ne laissa que des filles, dont l’une épousa en 1705 un marchand de Cassis, Ange Aydoux, et l'autre le sieur de Blanc de Caux, de Saint-Zacharie.

Jacques Bonnet, fils cadet, exerça les mêmes fonctions que son père, c’est-à-dire l’office de procureur au parlement qu’il semble avoir disputé à son frère Charles, avocat. Après lui, son fils Jean Bonnet et son petit-fils Pierre Bonnet exercèrent la même charge. Ce dernier eut deux filles mariées, l’une au sieur Raspaud, de Céreste, l’autre à l’avocat aixois Robolis, et un fils, Pierre Bonnet, avocat au parlement, qui perdit sa femme un an après son mariage, en 1732, et ne paraît pas avoir laissé de postérité.

Armes : d’or au lion de gueules au chef d’azur chargé d’un croissant d’argent accosté de deux étoiles d’or ; Elles ont été ainsi enregistrées par Jean Charles de Bonnet seigneur de Malignon, avocat au parlement d’Aix.

 


I – Isnard BONNET épouse Catherine N. d’où :

  1. Jean qui suit,

II - Jean BONNET avocat, puis procureur au parlement d’Aix, confirmé dans son office par lettres patentes données à Paris le 3 octobre 1572, il obtient, le 31 juillet 1596, des lettres patentes portant survivance de son office et l’autorisant à désigner son successeur sans payer finance au trésorier ; privé de son office par la chambre de justice de Marseille, il est à nouveau rétabli par arrêt du parlement de Dauphiné du 18 décembre 1598 ; décédé avant 1608 ; épouse 1) par contrat du 13 mars 1562 à Aix, Jaumette BARON fille de Jean, et d’Andrieue FABRE (soeur de Reynière Fabre épouse en 1543 d’Antoine Bonnet, procureur au siège d’Aix, tige des Bonnet de Costefrède). Elle meurt à Aix et est inhumée le 6 décembre 1579 aux Grands Augustins. 2) par contrat du 31 janvier 1580 à Aix, Françoise FRESQUIERE fille de Jacques, et de Batrone de SAINT-JACQUES, elle meurt à Aix où elle est inhumée au couvent des Grands Augustins le 27 juin 1621. D’où :

  1. Du premier lit : Jean Charles qui suit,
  2. Catherine BONNET baptisée le 11 novembre 1571 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jean Isoard, marraine demoiselle Catherine Vaubelle, de Marseille).
  3. Suzanne de BONNET épouse Jean-Baptiste ARBAUD procureur du roi au siège général d’Aix, fils de Balthasar, procureur audit siège, et de Françoise de ROQUEBRUNE.
  4. Jean Augier BONNET baptisé le 15 février 1579 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Augier Roqueti, écuyer de Marseille, marraine Marguerite de Pontevès femme du seigneur Coronel).

  5. Du second lit : Jacques qui a postérité.
  6. Guyonne de BONNET épouse par contrat du 13 février 1601 à Aix, Pierre GIRAUD praticien, fils de François, et de Claire CHAMELIN. Il est reçu en 1615 procureur au parlement de Provence en la charge de son beau-frère Jean Charles Bonnet.
  7. André BONNET baptisé le 11 janvier 1588 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain sire André d’Oraison baron de Boulbon et de Soleilhas, marraine Madeleine de François dame de Valavoire).
  8. Noé Etienne BONNET baptisé le 26 décembre 1592 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Etienne Gras prieur de Saint-Victor, marraine Anne d’Agout).
  9. Charles BONNET avocat à la cour du parlement de Provence, reçu en la charge de procureur au parlement de Provence dont il se démet en faveur de Pierre Giraud, son beau-frère, par acte notarié passé à Aix le 9 octobre 1615 (Bernard Fresquière notaire), ce qui donnera lieu à un procès avec son frère Jacques Bonnet ; épouse par contrat du 7 juillet 1619 à Aix, Anne SIMON âgée de bientôt 20 ans, née à Aix en 1599, fille d’Elzias, docteur en droits et avocat au parlement, seigneur de Fontmarin, et de Louise SAUVAIRE sa première épouse.
  10. Gilibert BONNET baptisé le 15 juin 1596 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Gilibert Bernard sieur de Sigoyer, marraine Jeanne Cambe).
  11. Honorate de BONNET baptisée le 10 janvier 1598 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jean Magnan procureur au parlement, marraine Honorade de Farges), épouse par contrat du 7 février 1619 à Aix, Elzias MAYOLLI, praticien de Draguignan.

III - Jean Charles BONNET sieur de Malignon et de Meaux, au terroir de Seillans, élu assesseur d’Aix en 1627 ; baptisé le 22 juillet 1566 à Saint-Sauveur d’Aix (parrain Jean de Villars, marraine Françoise François), épouse par contrat passé à Aix le 17 juin 1593, Honorade de FARGES dame de Malignon, fille de Joseph, écuyer, sieur de Malignon, avocat au parlement, conseiller à la cour des Comptes, et de Marguerite de JOANNIS. Elle est inhumée le 6 janvier 1657 au couvent des religieux de l’ordre des Grands Augustins. D’où :

  1. Françoise de BONNET épouse le 19 mars 1623 à Aix, Honoré de BLEGIER écuyer d’Aix, fils de Jean Balthasar, bourgeois, consul d’Aix, et de Catherine de DURANTI.
  2. Louise BONNET baptisée le 30 août 1603 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Antoine d’Arène commissaire général en la marine du Levant, marraine Louise de Joannis).
  3. Alexandre Laurent BONNET baptisé le 10 septembre 1606 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Alexandre du Mas de Castellane baron d’Allemagne, marraine Angélique de la Cépède).
  4. Esprit qui suit,
  5. Jean Paul BONNET baptisé à la maison le 28 juillet 1609 et compléments de cérémonies le 4 septembre suivant en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jean Paul de Nas, marraine Françoise de Durand).
  6. Marthe BONNET baptisée à la maison le 20 janvier 1611.
  7. Claude Marguerite BONNET baptisée le 22 avril 1613 à la maison, compléments de baptême le 14 juin 1613 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Claude de Farges, marraine Marguerite de Garnier de Resan).
  8. Louis BONNET baptisé le 22 janvier 1616 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Louis Fabre sieur de Fabrègues, marraine Suzanne Bonnet), est peut-être l’enfant inhumé le 1er août 1617 aux Grands Augustins.
  9. Joseph BONNET baptisé le 23 octobre 1617 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Joseph Martelly avocat en la cour, marraine Françoise de Durand).
  10. Marguerite de BONNET baptisée le 7 octobre 1622 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Pierre de N. avocat général du roi, marraine Marguerite de Thomas), épouse le 5 décembre 1639 en l’église de Trets, Pompée de MARGALET écuyer d’Aix, docteur en droit, fils de Claude, seigneur de Saint-Auquille, conseiller en la cour des comptes, et de Gasparde de SAQUY sa seconde épouse.
  11. Jean Charles BONNET baptisé le 7 mars 1624 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Charles Bonnet avocat en la cour, marraine Françoise de Bonnet).

IV - Esprit BONNET sieur de Malignon, docteur en lois et avocat au parlement de Provence, fut en procès contre Louis Perrin marchand d’Aix, son associé, en 1657 ; né vers 1607, décédé à Aix, inhumé le 3 novembre 1686 en la sépulture familiale au couvent des Grands Augustins, épouse 1) le 13 février 1633 à la Madelene, Anne de BEAUMONT fille de César, écuyer d’Aix, et de Louise de FERIS sa première épouse. 2) selon mise en conformité des cérémonies religieuses le 29 décembre 1679 en la chapelle du séminaire d’Aix, le premier mariage n’ayant pas comporté suffisamment de témoins, Marguerite de CAPUSSY née vers 1637, fille de Christol, bourgeois d’Aix, et d’Anne de PITTON. Elle est inhumée le 20 octobre 1710 aux Grands Augustins. D’où :

  1. Du premier lit : Jean Baptiste BONNET baptisé le 6 novembre 1644 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jean-Baptiste d’Arbaud procureur du roi au siège, marraine Marguerite de Bonnet).
  2. Jean Charles qui suit,

  3. Du second lit : Jean Joseph BONNET écuyer, sieur de Malignon, né vers 1664, décédé à Aix et inhumé le 15 juin 1689 au couvent des Grands Augustins ; épouse le 22 janvier 1686 en l’église de la Madeleine à Aix, Ursule PIEULE d’Aix, âgée d’environ 22 ans, fille de Jean Antoine, commis au greffe du sénéchal, et de Jeanne REYNOARD. D’où :

    1. Marguerite BONNET inhumée le 11 novembre 1689 aux Grands Augustins.

  4. Paul BONNET vivant en 1679.
  5. Anne BONNET née le 6 août 1673 à Aix, baptisée le surlendemain en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Blaise Trouillas avocat, marraine Magdeleine Fedon), morte jeune.

V – Jean Charles BONNET de MALIGNON écuyer, sieur de Malignon, épouse le 17 décembre 1659 en l’église Sainte-Madeleine à Aix, Lucrèce du PIN fille de Jean-Baptiste, avocat au parlement, et de feue Marguerite de PERRINI, les témoins sont Antoine Olivier notaire d’Aix, Etienne Gérin, Claude Barrau et Esprit Sabatier. Le mariage a nécessité une dispense du 4e degré de consanguinité entre les époux : il semble que cette parenté ait existé par les Beaumont, la mère de l’épouse étant petite-fille de Jean Perrini procureur au parlement, époux de Catherine de Beaumont. D’où :

  1. Sybille BONNET baptisée le 30 décembre 1662 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Esprit de Bonnet avocat en la cour, marraine Sybille de Perrini).
  2. Claire BONNET baptisée le 2 août 1664 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Paul Perrini avocat en la cour, marraine Clérisse de Beaumont).
  3. Joseph BONNET né le 16 décembre 1669 à Aix, baptisé le surlendemain en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Joseph de Menc secrétaire en la cour des comptes, greffier en chef, marraine Sybille de Perriny).
  4. César BONNET inhumé le 28 octobre 1675 aux Grands Augustins.
  5. Anne de BONNET de MALIGNON baptisée le 21 mars 1675 en l’église du Saint-Esprit (parrain Philippe de Perrini fils de Paul avocat en la cour, marraine Françoise de Beaumond femme de Mr de Lacorne), épouse le 9 février 1705 en l’église Saint-Martin de Marseille, Ange AYDOUX marchand bourgeois, fils de Jean, bourgeois de cassis, et de Marguerite VENTURE.
  6. Sybille de BONNET de MALIGNON baptisée le 19 août 1678 en l’église du Saint-Esprit à Aix (parrain Louis de Bonnet cadet de Malignon, marraine Sibille de Perriny femme de Jean Chappus avocat en la cour), décédée à l’âge de presque 40 ans le 18 mars 1718, inhumée à Saint-Zacharie, épouse le 3 juin 1717 en l'église de Saint-Zacharie, Jean Dominique de BLANC de CAUX, de Saint-Zacharie. Remarié en juin 1722 à Honorée de MARTEL, de Roquevaire, il meurt le 14 août 1746.


 

 
contact