Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Joannis


 

 

Importante famille de robe aixoise, anoblie par charge de secrétaire du roi René au XVe siècle, qui a fait deux branches : l’aînée possessionnée à Châteauneuf-le-Charbonnier et au Val-Saint-Donat, seule bénéficiaire d’un jugement de maintenue de noblesse en 1668, la cadette ayant biens au terroir de la Brillane et, par acquisition en 1666, au domaine des Aygalades près de Marseille. Les Joannis ont fourni des officiers de marine et de nombreux chevaliers de Malte. Ils s’éteignent à la fin du XVIIIe siècle.

Ils avaient leur tombeau depuis la fin du XVe siècle en l’église Sainte-Magdeleine, à Aix. A cette époque, ils paraissent avoir des liens avec d'autres Joannis (Jehan) que l’on trouve laboureurs au village de Bouc. Ils n’ont, par contre, pas de lien avec les autres familles Joannis provençales : celles de Manosque, de Pertuis et Apt, ou les Joannis de Verclos au Comtat, ses deux dernières issues selon les auteurs des Giovani de Florence.

Armes : d’or au lion de sable armé et lampassé d’argent au chef d’azur chargé de trois étoiles d’or. Le lion est dit vilipandé, d’après l’historien Louvet, cité par l’abbé Maurel dans sa Monographie de Châteauneuf-Val-Saint-Donat publiée à Forcalquier en 1891 (en ligne).

 

I - Jean JOANNIS était secrétaire du roi Louis III d’Anjou comte de Provence, en 1433 et 1435 ; épouse à Marseille, Dulcie FOURNIER, d’où :

  1. Jean qui suit,
  2. Jeanne JOANNIS épouse suivant contrat du 31 mars 1450 à Aix, François MAGANELLO marchand de Gaëte habitant et citoyen d’Aix.

II – Noble Jean JOANNIS licencié en droits, conseiller et secrétaire du roi René, avocat pour les pauvres, teste le 11 janvier 1467 devant Bertrand Borrili notaire, en faveur de son fils Jean Joannis, épouse Jeanne CONTIER (Joannone Conterie), décédée avant 1514, inhumée à la Madeleine. D’où :

  1. Jean qui suit,
  2. Odile de JOANNIS épouse noble homme Pierre REGIS marchand d’Aix, fils de feu noble homme Jean, et d’Elidis. Il meurt avant 1486.

III – Noble Jean JOANNIS juriste d’Aix, élu viguier de Marseille en 1501, apparaît la même année dans deux actes du notaire Nicolas de Citrane : le premier du 14 avril 1501, par lequel il reconnaît avoir vendu les biens qu’il possédait au village de Bouc à Etienne Joannis dit Pinet, de Bouc, le second du 11 mai est une reconnaissance de dette par César Fournier, de la ville de Berre. Il teste à Aix devant Antoine Borrilli notaire, le 28 juin 1514, élit sépulture en l’église de la Madeleine en la tombe de ses parents, lègue à ses filles Jeanne, Genèbre et Honorade, institue ses fils Pierre l’aîné, Louis, Pierre le cadet, Jean et Pierre le mineur, et nomme exécuteurs nobles Jean Corriolis licencié en droits, et Jean de Gayete sieur de Bouc. Il épouse Magdeleine de FORLIVIO parente de l’évêque d’Apt, Mgr Pierre de Forlivio, fille de Pierre et de Jeanne MAGNE. Remariée en 1518 à Jean de GAYETA, écuyer d’Aix, seigneur de Bouc. Elle fait une fondation dans l’église de l’Annonciade à Aix. Elle teste à Aix le 15 juin 1521 puis le 11 janvier 1531. D’où :

  1. Pierre qui suit,
  2. Jeanne de JOANNIS épouse 1) par contrat du 17 mars 1517 à Aix, Jacques MONIER marchand de Marseille, fils d’Antoine, et de Marguerite GRASSIAN. 2) avant 1528, Michel de BEGUE, docteur en droits, juge royal de la ville d’Aix. Elle teste devant Imbert Borrili notaire, le 31 juillet 1528, léguant à son frère Pierre Joannis, ainsi qu’à ses neveux Jean et Marthe Joannis, enfants de son frère Pierre Joannis, à sa soeur Honorate Joannis, et fait ses héritiers Pierre Monier et François Begue, ses fils.
  3. Genebre de JOANNIS
  4. Honorade de JOANNIS fait une transaction avec son frère Pierre le 10 juin 1531 (Augier notaire à Aix) ; épouse par contrat du 11 avril 1532, Louis de PONTEVES, d’Aix, fils d’Elzéar et de Jeanne de BALHIO.
  5. Louis de JOANNIS épouse Louise de GAYETE remariée en 1549 à Marcellin BESSON ; il est père de :

    1. Jean de JOANNIS légataire de sa tante en 1528.
    2. Marthe de JOANNIS légataire de sa tante en 1528.

  6. Pierre JOANNIS le cadet
  7. Jean de JOANNIS chevalier de Malte, mort commandeur de Comps.
  8. Pierre de JOANNIS le mineur.

Nota : Pierre Joannis, d’Aix, docteur en droits, donc l'un de ceux ci-dessus, épouse par contrat du 2 mai 1544 à Marseille, Isabeau de SAHUNE, de Villeneuve de Marc en Dauphiné, fille de feu Jean, écuyer, seigneur de Villeneuve, et de Catherine GROS de Maulgarayt.

IV – Noble Pierre JOANNIS docteur en droits et avocat au parlement d’Aix, référendaire du roi en la chancellerie, maître des requêtes, lieutenant général au siège de l’Amirauté de Marseille, mentionné dans une sentence rendue entre lui, Catherine Puget et autres, du 25 octobre 1517, fait une fondation en l’église Notre-Dame de la Seds à Aix le 2 octobre 1522 (Beausin notaire), est pourvu de l’office de lieutenant du juge en la ville d’Aix par lettres du 24 décembre 1537, puis de celui de juge royal à Saint-Maximin par provisions du 31 octobre 1539 ; épouse 1) Anne DURAND des sieurs de Fuveau, fille d’Ogier citoyen d’Aix, co-seigneur de Peynier et de Fuveau, et d’Honorade de VILLEMURS. 2) Marguerite de VILLEMURS. D’où, du premier lit :

V - Jean de JOANNIS docteur en droits et avocat au parlement, célèbre jurisconsulte, assesseur d’Aix et procureur du pays en 1558 et 1578, acquiert la seigneurie de Châteauneuf-le-Charbonnier avec juridiction haute, moyenne et basse (l’achat est réalisé en sa faveur par Jean de Glandevès baron de Faucon, moyennant la somme de 19.000 livres, par acte devant Me Isoard notaire), également sieur de la Brillane, teste le 1er avril 1579 (Honoré Cotolendy notaire de Jouques), par lequel il veut être inhumé en la tombe de ses prédécesseurs à la Madeleine, lègue à ses filles Diane épouse de François Martin écuyer de Marseille, Marguerite, épouse du conseiller de Farges, Jeanne épouse du conseiller de Crose Peyronnet, Louise femme de l’avocat Louis de Fabrègues, et Isabeau de Joannis sa fille à marier, et à son fils Arnoux, déjà pourvu par son contrat de mariage, ses livres, et une maison en laquelle son père lieutenant en l’amirauté habitait, lègue encore à Claude de Joannis son fils qui est à Malte, une pension annuelle de 100 écus, à Gaspard Joannis son fils cadet, la somme de 1000 écus, et enfin institue sa femme, pour héritière. Il avait épousé par contrat du 11 juin 1553 reçu Hugues Martelli notaire d’Aix, Françoise de BECCARIS fille de Thomas, docteur en droits et avocat au parlement, secrétaire du roi en la chancellerie, et de Marguerite de NAS sa seconde épouse. D’où :

  1. Arnoux qui suit,
  2. Claude de JOANNIS chevalier de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem dit de Malte, tué dans un combat naval.
  3. Diane de JOANNIS épouse par contrat du 11 juin 1569 à Aix, François MARTIN écuyer de Marseille, fils d’Etienne, et de Magdeleine MOTET.
  4. Marguerite de JOANNIS inhumée le 1er juillet 1611 en l’église des Carmes de Pertuis ; épouse 1) en 1570 Joseph de FARGES écuyer, sieur de Malignon, avocat au parlement de Provence, conseiller à la cour des Comptes (reçu le 20 octobre 1574 en l’office de son oncle Jean de Farges), décédé en 1580 à Aix, inhumé au couvent des Grands Carmes, fils de François, marchand de Trets, et d’Elisabeth de CAPEL. 2) par contrat du 2 avril 1595 à Grambois, Jean de GAUTIER écuyer d’Aix, seigneur de Grambois, ancien viguier de Marseille en 1571 et consul d’Aix en 1586, secrétaire du grand prieur de France, veuf de Magdeleine de RICI, fils d’Honoré, écuyer d’Aix, et d’Elionor de FORBIN. Il meurt octogénaire le 8 octobre 1623 à Grambois.
  5. Jean de JOANNIS baptisé le 4 septembre 1559 à la Madeleine d’Aix (parrain Gaspard de Beccaris, conseiller et maitre rational en la cour des Comptes, marraine Louise Rici femme de Jean Puget avocat général du roi en la cour du parlement).
  6. Honorat de JOANNIS baptisé le 4 juin 1561 à la Madeleine d’Aix.
  7. Jeanne de JOANNIS épouse par contrat du 12 mai 1577 (Barthélémy Catrebard, notaire à Aix), Esprit de CROSE PEYRONNET sieur de Saint-Martin de Renacas, docteur en droits et conseiller du roi au parlement de Provence, fils de Jean, bourgeois d’Aix, et de Marguerite de TORNATORIS.
  8. Louise de JOANNIS épouse par contrat en 1578 à Aix, Louis de FABRY écuyer, seigneur de Fabrègues, avocat au parlement, assesseur d’Aix et député pour les affaires de la province, fils d’Antoine, écuyer, seigneur en partie de Fabrègues, et de Françoise de COURET.
  9. Isabeau de JOANNIS baptisée le 9 juin 1566 à la Madeleine (parrain noble Jean Louis Nicolas de Bouliers seigneur de Cental), épouse par contrat du 30 avril 1583, Jean de GLANDEVES du BIGNOSC écuyer, seigneur de Peypin, fils d’Hélion, seigneur de Peypin, et de Jeanne de PORCELETS.
  10. Gaspard tige des seigneurs de la Brillane.

VI - Arnulph ou Arnoux de JOANNIS écuyer d’Aix, seigneur de Châteauneuf le Charbonnier, élu assesseur d’Aix et procureur du pays en 1584, reçu le 18 juin 1586 en l’office de conseiller à la cour du parlement, mort en charge le 21 février 1621, inhumé le même jour en l’église de la Madeleine ; épouse 1) par contrat du 3 février 1578 (Molin notaire), Charlotte de CORIOLIS fille de Louis, président à mortier du parlement d’Aix (1569), député aux Etats de Provence, seigneur de Corbières, et de Marguerite des ROLANDS sa seconde épouse. 2) par contrat du 4 octobre 1608 au Chaffaut près de Digne, Isabelle de MEYNIER dame du Chaffault, veuve de Bernardin TABARET. D’où, du premier lit :

  1. Jean qui suit,
  2. Sybille de JOANNIS baptisée le 25 mars 1583 à la Madeleine (parrain Jean Johannis avocat en la cour, marraine Sybille de Senas femme du président de Mazan), épouse par contrat du 17 avril 1601 passé devant Me Maurel notaire à Aix, Joachim DORIA docteur en droits et avocat au parlement de Provence, fils de noble François, docteur en droits, et de Marthe FAURE de VERCORS.
  3. Marguerite de JOANNIS baptisée le 25 juillet 1584 à la Madeleine d’Aix (parrain Laurent de Coriolis fils du président, marraine Nicolane Brun, d’Aix).
  4. Louis de JOANNIS baptisé le 10 décembre 1589 à la Madeleine d’Aix (parrain Louis d’Alagonia sieur de Meyrargues, marraine Chrétienne d’Aguerre comtesse de Sault).
  5. Marthe de JOANNIS baptisée le 21 février 1588 à la Madeleine d’Aix (parrain Horace du Revest conseiller en la cour, marraine Marthe de Veronis présidente épouse du président Coriolis).
  6. Anne de JOANNIS baptisée le 16 septembre 1591 à la Madeleine d’Aix (parrain Claude Margalhet, marraine Anne de Pontevès).
  7. Claude Marguerite de JOANNIS baptisée le 3 janvier 1593 à la Madeleine, épouse par contrat du 7 juin 1608 à Aix, Pierre d’ARBAUD de ROGNAC seigneur de Rognac, avocat au parlement, conseiller du roi en la Chambre des Comptes de Provence (reçu le 14 décembre 1621), fils de Jean, et de Marguerite de ROGIER. Il meurt à Aix et est inhumé le 17 février 1640 à la Madeleine.
  8. Paul de JOANNIS seigneur de Châteauneuf, d’abord chevalier de Malte puis docteur en droits et avocat au parlement de Provence en 1621, chef de la faction des Cascavéous, baptisé le 25 janvier 1595 à la Madeleine d’Aix ; épouse par contrat du 13 mars 1621 à Aix, Françoise d’AUDIFFREDY fille d’Esprit, bourgeois d’Aix, tiers consul en 1600, et de Françoise de BOEUF. D’où :

    1. Aymare de JOANNIS baptisée le 24 novembre 1623 à Saint-Sauveur d’Aix (parrain Henri de Cauvet seigneur de Marignane, marraine Aymare d’Arène).
    2. Magdeleine de JOANNIS baptisée le 3 avril 1623 à Saint-Sauveur (parrain Charles de Tabaret sieur du Chaffaut, lieutenant principal de Digne, marraine Magdeleine de Corriolis).
    3. Françoise de JOANNIS épouse le 13 juin 1643 à la Madeleine d’Aix, Alexandre MEOLHON fils de Balthasar écuyer, second consul d’Aix, et de Lucrèce BERNARD.

  9. François de JOANNIS chevalier de Malte, puis écuyer, seigneur de Châteauneuf, baptisé le 11 février 1596 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain François d’Oraison marquis de Cadenet, marraine Magdeleine de François); épouse le 15 février 1623 à Saint-Sauveur d’Aix, Claire de DEDONS d’où :

    1. Isabelle de JOANNIS CHATEAUNEUF épouse le 10 septembre 1656 en la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix, Louis de RAOULX écuyer de Tarascon, fils de feu Alphonse, écuyer de M. de Tournon, et de Claude Françoise de CHATEAUNEUF, en présence de Boniface de Joannis sieur de la Brillane conseiller en la cour des Comptes et avocat général, André Doria procureur de la mère de l’époux.

  10. Louis de JOANNIS chevalier de Malte, baptisé le 16 avril 1597 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Louis Fabrègue, marraine Alphonsine de Fouresse).
  11. André de JOANNIS baptisé le 21 janvier 1599 à la Madeleine d’Aix (parrain André d’Oraison marquis de Cadenet, marrraine Marthe de Vercors).
  12. Jeanne de JOANNIS baptisée le 19 novembre 1600 à la Madeleine d’Aix, épouse par contrat du 25 février 1618 reçu Philippe Beaufort notaire à Aix, Charles de TABARET du CHAFFAUT seigneur du Chaffaut et de Volonne, lieutenant principal au siège de Digne, reçu en la charge de conseiller du roi et premier président aux Enquêtes du parlement d’Aix le 7 mai 1644, veuf de Françoise de VILLENEUVE, fils de feu Bernardin seigneur du Chaffaut, secrétaire du duc d'Epernon, gouverneur de Provence, et de feue Isabeau de MEYNIER. Il est inhumé aux Grands Carmes d’Aix le 16 avril 1669.

VII - Jean de JOANNIS écuyer, seigneur de Châteauneuf, docteur en droits et avocat en la cour du parlement de Provence, monsieur-maître, nommé conseiller du roi audit parlement par provisions du 6 mai 1623, reçu le 3 octobre suivant en la charge de son père, baptisé le 3 juin 1582 à la Madeleine d’Aix (parrain Louis de Corriolis président du parlement, marraine Françoise de Beccaris), mort en charge le 1er février 1639 après après testé en faveur de son fils Gaspard le 26 janvier, inhumé en la paroisse de la Madeleine ; épouse 1) Louise du LAURENS fille de Charles docteur en médecine, premier médecin d’Arles, et d’Isabeau de RAOULX, et nièce de l’archevêque d’Arles Mgr Gaspard du Laurens. 2) par contrat du 26 février 1619 (Trabuc notaire), Sybille de LA TOUR du PIN veuve de Jean de BARRAS, fille de Jacques, seigneur de Verclause, Saint-Sauveur, la Bâtie-Verdun et Dullion, capitaine de 50 hommes d’armes des ordonnances du roi, et de Jeanne de SADE. D’où :

  1. du premier lit : Arnoux de JOANNIS mort jeune.
  2. Anne Marguerite de JOANNIS ondoyée le 1er octobre et baptisée le 9 décembre 1610 à la Madeleine (parrain Arnoulx de Joannis conseiller en la cour, marraine Marguerite de Garnier).
  3. Gaspard de JOANNIS baptisé le 8 décembre 1610 à la Madeleine d'Aix (parrain Mgr Gaspard du Laurens archevêque d’Arles, marraine Isabeau de Meinier).

  4. du second lit : Louise de JOANNIS baptisée le 12 janvier 1622 à la Madeleine (parrain Marc Antoine Espagnet conseiller au parlement, marraine Marguerite de Lagoy), épouse Jean de BARRAS seigneur en partie de Mélan.
  5. Jean-Baptiste de JOANNIS chevalier de Malte, baptisé le 14 septembre 1624 à la Madeleine (parrain Jean-Baptiste de Bouyer conseiller au parlement, marraine Chrétienne de Fabre).
  6. Gaspard qui suit,
  7. Claude de JOANNIS seigneur de Pierrelongue, rend hommage en 1645, baptisé le 15 juillet 1628 à la Madeleine d’Aix (parrain Claude de Rolland sieur de Reauville, président en la cour des Comptes, marraine Claire Dedons) épouse Olympe de LA TOUR du PIN fille de Jacques, seigneur de Saint-Sauveur, la Bâtie-Verdun et Dullion, capitaine de 50 hommes d’armes des ordonnances du roi.

VIII – Gaspard de JOANNIS-CHATEAUNEUF écuyer, seigneur de Châteauneuf, de Montfort et Val-Saint-Donat, servit en qualité de capitaine d’infanterie dans le Régiment de Marine, fit plusieurs campagnes, s’étant trouvé à Arras en 1640, et aux sièges de Taragonne, Perpignan en 1642, Orbitello, Portelongo et Crémone, maintenu noble par jugement de la commission du 11 février 1668, baptisé le 3 décembre 1624 à la Madeleine d’Aix (parrain Mgr l’archevêque d’Arles, marraine Louise Alvin dame des Baux), décédé en 1687; épouse en mars, et par contrat du 8 avril 1650 (Alpheran notaire à Aix), Marie de DEMANDOLX dame de Clumanc et de Borriane, âgée de presque 14 ans, née à Digne en avril 1636, fille de Claude, seigneur de Clumanc et de Borriane, cadet de la Palud, avocat du roi au siège de Digne, et de Madeleine de TABARET. Elle meurt à Manosque le 2 janvier 1706 âgée de 75 ans, inhumée aux Observantins le lendemain. D’où :

  1. Madeleine de JOANNIS-CHATEAUNEUF baptisée le 27 octobre 1652 à Notre-Dame de Manosque, épouse à l’âge de 20 ans le 23 octobre 1672 en l’église de Châteauneuf, Léonard de BONNARD, fils de Jean, sieur de Roussieu, et de Marie d’ASTUARD de BEZAURE.
  2. Joseph de JOANNIS-CHATEAUNEUF page du roi dans la grande écurie, fit diverses campagnes militaires, baptisé le 27 mai 1657 jour de la Sainte-Trinité à Saint-Sauveur de Manosque (le parrain et la marraine sont deux pauvres, Spérit Puime et Magdeleine Nalin), mort sans postérité.
  3. Charles qui suit,
  4. Jeanne de JOANNIS-CHATEAUNEUF baptisée le 21 avril 1661 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Joseph de Collongue sieur du Castellar, conseiller du roi lieutenant principal de Forcalquier, marraine Jeanne de Thomassin femme du sieur de Valavoire).
  5. Françoise de JOANNIS-CHATEAUNEUF décédée le dernier avril 1729, inhumée le 1er mai à Manosque, âgée d’environ 66 ans, épouse par contrat du 30 juillet 1697 et le lendemain en l’église Saint-Sauveur de Manosque, Marc de GASSAUD sieur de Beaurepaire, capitaine au régiment de Picardie, veuf de Jeanne de SAVOURNIN, fils de Louis, seigneur de Beaurepaire, et de Françoise de PERRACHON ; le mariage est célébré en présence de noble Pierre d’Audiffred écuyer de Manosque, Christophe de Fauris aussié écuyer, Louis Cestier conseiller du roi et son procureur à Manosque, commissaire particulier aux revenus et logements des gens de guerre en la même ville.
  6. Balthasar Augustin de JOANNIS-CHATEAUNEUF baptisé le 6 septembre 1663 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain le commandeur Jean Augustin de Joannis, marraine Anne d’Arbaud dame de Bargemon).
  7. Balthasar Auguste de JOANNIS-CHATEAUNEUF baptisé le 1er octobre 1665 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Joseph de Joannis, marraine Magdeleine de Joannis).
  8. Hortense de JOANNIS-CHATEAUNEUF célibataire, baptisée le 29 décembre 1668 en l’église Notre-Dame de Manosque (parrain André d’Estienne abbé et prieur de Villemus et de Montfuron, marraine Hortense de Piolle), décédée à l’âge de 74 ans, à Manosque, le 17 février 1743, inhumée le lendemain.
  9. Marie de JOANNIS-CHATEAUNEUF inhumée le 31 mai 1678 à Châteauneuf.
  10. Sybille de JOANNIS-CHATEAUNEUF née le 2 baptisée le 5 mai 1672 à Châteauneuf (parrain François d’Ambrun prieur de Château-Arnoux, marraine Madon de Joannis sa soeur, laquelle signe Magdelene de Joannis).
  11. Jeanne de JOANNIS-CHATEAUNEUF née le 1er janvier 1675 baptisée le même jour à Châteauneuf (parrain Laurent de Corriolis commandeur, marraine demoiselle de Châteauneuf).
  12. Jean de JOANNIS-CHATEAUNEUF inhumé le 19 novembre 1683 à Châteauneuf.
  13. Marguerite de JOANNIS-CHATEAUNEUF née à Manosque, épouse le 11 janvier 1699 en l’église de Seyne les Alpes, Etienne de CHEVALIER, fils de François et de Lucrèce du VACHE, en présence du père de l’époux, de Jean-Louis Arnaud, du R.P. Jean de Chevalier, et du R.P. Antonin Moricaud, de l’ordre des Dominicains.

IX – Charles de JOANNIS-CHATEAUNEUF écuyer, seigneur de Châteauneuf-le-Charbonnier, d’abord chevalier de Malte en 1668, promu sous-lieutenant de galère à Marseille le 3 mai 1678, lieutenant de galères le 3 mai 1690, chevalier de l’ordre de Saint-Louis, quitte la croix à la mort de son frère aîné Joseph pour se marier, fait un dénombrement de sa terre de Châteauneuf en 1703 et hommage en 1710, gérant mal son bien, il doit emprunter et démembre peu à peu sa seigneurie dont il ne lui reste que le château, quelques droits et mauvaises terres, il avait abandonné notamment le domaine des Gravas à son beau-frère Beaurepaire, et en 1693 une partie de sa seigneurie (Combe-Belle) à Sauveur de Renaud, de Sisteron. Il se retire du service le 24 avril 1716 avec 1.000 livres de pension, teste une première fois le 8 octobre 1719 puis le 13 septembre 1722 ; né le 12 octobre 1658, baptisé le 4 novembre suivant à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Charles d’Antelmy conseiller du roi au parlement, marraine Sibille Dulive dame de la Peyrouse), meurt le 31 mars 1723 à Marseille, âgé de 64 ans ; épouse le 13 novembre 1685 en l’église des Accoules à Marseille, Françoise Marquise de LASCOUR âgée de 18 ans, fille de feu Antoine et d’Anne DEYDIER, en présence des parents et amis, et témoins Pierre d’Oraison écuyer, Jean Curiol conseiller du roi, trésorier général de France, noble François Bernard d’Audiffret et noble Joseph de Sommaty. Héritière de son mari par bénéfice d’inventaire, elle doit vendre les dernières propriétés et droits seigneuriaux afin de s’acquitter des dettes de son mari, teste le 30 octobre 1713. D’où :

  1. Joseph Gaspard de JOANNIS-CHATEAUNEUF né et baptisé le 17 novembre 1688 à Saint-Sauveur de Manosque (parrain Gaspard de Joannis de Châteauneuf son ayeul, marraine Marie de Demandolx).
  2. Victor Roch de JOANNIS-CHATEAUNEUF appelé M. de Châteauneuf, officier de marine, entré comme garde-étendard à Marseille le 24 juin 1713, sous-brigadier des gardes le 16 décembre 1722, brigadier le 23 avril 1725, enseigne du port le 18 juillet 1728, avait fait un testament le 3 février 1728 en faveur des pauvres du pays de Châteauneuf, ce qui donna lieu à protestation de la part de ses proches ; le différend se termina par un jugement du parlement de Provence le 28 novembre 1729 cassant le testament et ordonnant le prélèvement d’une somme de 4.000 livres en faveur des pauvres ; né vers 1692 à Marseille, décédé à Manosque le 27 février 1729, inhumé le lendemain en l’église Notre-Dame de Romigiers, âgé d’environ 37 ans, célibataire.
  3. Charles qui suit,
  4. Madeleine de JOANNIS-CHATEAUNEUF épouse son cousin François de JOANNIS des AYGALADES, sp.
  5. Anne Marquise de JOANNIS-CHATEAUNEUF
  6. (Anne) Vénérande de JOANNIS-CHATEAUNEUF née vers 1701 à Marseille, décédée en mettant au monde son premier enfant prématurément le 16 septembre 1724, inhumée le même jour à Saint-Sauveur de Manosque, épouse le 14 février 1724 à Saint-Sauveur de Manosque, Elzéar de LEOTARD capitaine d’infanterie dans le régiment de Saint-Vallier, fils de Joseph, et de feue Marguerite GUIRAN, en présence des témoins Elzéar de Sabran des comtes d’Arvieu et de Forcalquier, chevalier de Saint-Louis, Pierre d’Ayminy seigneur de Puimichel, Sébastien Jacinte François Lieutard, André Balbany seigneur de Valbonne.
  7. Françoise de JOANNIS-CHATEAUNEUF épouse le 28 août 1725 à la Madeleine d’Aix, Joseph de CHAILAN seigneur en partie de Mouriès, fils de feu Jean, seigneur de Moriès et de Lambruisse, conseiller du roi au parlement de Provence, et de Magdeleine de MONIER, en présence de la mère de l’épouse, et des témoins Jean Barbezieux conseiller secrétaire du roi greffier en chef des Finances de la généralité d’Aix, Jean Chantre, conseiller du roi juge garde de la Monnaie, André Ricard prêtre et Jean Jérome Fion.

X - Charles de JOANNIS-CHATEAUNEUF chevalier, qualifié marquis de Châteauneuf, seigneur dudit lieu de Châteauneuf-le-Charbonnier, officier de marine, entré comme garde de l’étendard à Marseille le 11 juillet 1713, sous-brigadier des gardes le 23 avril 1725, brigadier le 11 mai 1728, enseigne de port le 28 mai 1729, se retire du service avec le grade de lieutenant des galères du roi le 1er février 1743 et la conservation de ses appointements, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, tombe en état "d’incapacité et d’aliénation" en 1779, un conseil de famille prononce son interdiction, une lettre de cachet l’envoie au couvent des Augustins sur le cours à Aix où il décède l’année suivante ; né le 24 mai 1697 à Marseille, décédé à Aix le 16 septembre 1780, âgé de 83 ans ; épouse 1) le 15 février 1733 en Arles, Marie-Magdeleine d’ARQUIER de BARBEGAL, de ladite ville, fille de Joseph-Antoine, et de Diane de BIBIEN; elle meurt à l’âge d’environ 55 ans le 30 septembre 1747, inhumée le lendemain à Saint-Sauveur de Manosque, sans postérité. 2) le 29 janvier 1748 à Notre-Dame de Manosque, Hortense de GASSAUD de BEAUREPAIRE sa cousine germaine, fille d’Antoine écuyer, et de feue Marie d’AUDIFFRED. D’où, du second lit :

  1. Pierre Antoine Charles de JOANNIS-CHATEAUNEUF décédé le 9 décembre 1749 à Manosque, âgé de 4 mois.
  2. Augustin Charles de JOANNIS-CHATEAUNEUF né et baptisé le 8 novembre 1752 à Saint-Sauveur de Manosque, décédé le 9 décembre suivant.
 
contact