Anciennes familles de Provence
     

 

(de) Simon alias

Cymon de Beauval


 

 

Famille originaire de Rognes qui a produit de nombreuses branches dont l'une a été anoblie par charge. Elle a fourni des avocats au parlement de Provence et conseillers à la cour des Comptes, et acquis le fief de la Thomassine près d'Aix, qu'elle fait ériger en fief sous le nom de Beauval en 1713.

Armes : d’azur à trois chevrons d’argent au chef du même chargé de trois étoiles de gueules. Barthélémy Simon, procureur au siège, variait avec un croissant d’argent sous les chevrons.

Nous reprenons ici, notamment pour la première génération et les rameaux de Rognes, le travail publié par Maurice Bernard dans la revue Héraldique et Généalogie en 2001.

 

I - Antoine SIMON laboureur et bourgeois de Rognes, teste le 11 janvier 1541, épouse Jeanne BONNET qui teste le 14 janvier 1544. D'où :

  1. Jean qui suit,
  2. Claude SIMON
  3. Hugues qui a postérité,
  4. Henri SIMON épouse Balthasare REYNAUD d’où :

    1. Marie Sylvie SIMON née en 1575.
    2. Marguerite SIMON épouse Jean OLLIVIER.
    3. Jean SIMON épouse en 1578 Anthonette PASCAL fille de Jean, du Puy-Sainte-Réparade.

  5. Vincent SIMON

II - Jean SIMON notaire royal de Rognes en 1546, teste le 10 octobre 1587; épouse par contrat du 12 janvier 1547, Magdeleine BARLATIER fille d'Elzéar et d'Anne JOHANNIS. D’où :

  1. Elzias qui suit,
  2. Isabeau SIMON épouse par contrat du 24 mai 1588, Antoine PONS fils d’Elzéar et d’Anne PONSEL.
  3. Josèphe SIMON épouse le capitaine Etienne GOYRAN du Puy-Sainte-Réparade.
  4. Etienne SIMON bourgeois de Rognes, teste le 30 mai 1639, épouse en 1597, Perpétue RIAS fille d’Antoine et de Melchionne ASSE. D’où :

    1. Françoise SIMON baptisée le 21 février 1601 à Rognes (parrain Jean Guiran, marraine Françoise Simon), épouse le 27 septembre 1616, Antoine BONNAUD marchand meunier de Rognes, fils de Claude, maître maréchal, lieutenant de juge, et de Philippe FABRE.
    2. Etienne SIMON

III - Elzias SIMON docteur en droits et avocat au parlement, seigneur de Fontmarin, décédé avant 1619 épouse 1) par contrat du 8 juin 1584 à Aix, Louise SAUVAIRE, veuve de Nicolas DEMONT, fille d’Elzias, secrétaire du roi en la grande chancellerie de Provence, et de Claire CAPELLE. 2) par contrat du 6 novembre 1599 à Aix, Marquise de MICHAELIS fille de feu Esprit, bourgeois d'Aix, et de Marie d'ARBAUD. D’où, du premier lit :

  1. Balthasar SIMON baptisé le 7 avril 1585 à Saint-Sauveur (parrain Balthasar Imbert avocat, marraine Magdeleine de Séas).
  2. Pierre qui suit,
  3. Melchion auteur d’une branche.
  4. Sybille de SIMON baptisée le 4 février 1593 à la Madeleine (parrain Jacques Germain médecin, marraine Madeleine de Sauvaire), épouse le 10 décembre 1616 à Saint-Sauveur, Jean Joseph BARTHELEMY avocat en la cour d'Aix, décédé en 1654, fils de Vincent, maître apothicaire et bourgeois d'Aix, et de Pierra JULHOUX sa seconde épouse.
  5. Marguerite SIMON baptisée le 10 février 1596 en l’église Sainte-Madeleine d’Aix (parrain Jacques Vias, de Marseille, avocat en parlement, marraine Marguerite Arbaud).
  6. Gaspard auteur de la branche de Féraporte.
  7. Anne SIMON baptisée le 26 septembre 1599 à la Madeleine (parrain Bernard Maliverni, greffier criminel à la cour du parlement, marraine Anne de Gaye) épouse par contrat du 7 juillet 1619 à Aix, Charles BONNET avocat à la cour, fils de feu Jean, avocat puis procureur à la cour, et de Françoise FRESQUIERE sa seconde épouse.

IV - Pierre SIMON sieur de Fontmarin, avocat en la cour du parlement, baptisé le 8 juin 1586 en l’église Saint-Sauveur d’Aix (parrain Pierre Maliverny greffier du parlement, marraine Marguerite de Baudon femme de Claude de Cormis avocat), épouse le 23 janvier 1621 à Sainte-Madeleine d’Aix, Anne de SEGUIRAN, âgée de 14 ans et demi, née à Aix en août 1606, fille d’André avocat au parlement, seigneur en partie de Gardanne, et d’Honorade de BADET dame de Gardanne. D’où :

  1. Gaspard qui suit,
  2. Louise de SIMON baptisée le 30 décembre 1624 à la Madeleine d’Aix (parrain Henri Séguiran premier président, marraine Florette de Gras dame de Gardanne).
  3. Marie de SIMON baptisée le 17 février 1627 à la Madeleine.
  4. Marquise de SIMON baptisée le 13 août 1628 à la Madeleine d’Aix (parrain Joseph de Michaelis conseiller aux Comptes, marraine Marquise de Michaelis).

V - Gaspard de SIMON sieur de Fontmarin, conseiller du roi, avocat général à la cour des Comptes, reçu le 17 décembre 1651 en l’office de Pierre de Vitalis, doyen de son corps, né à Aix et baptisé le 5 janvier 1623 à la Madeleine, décédé à l'âge de 77 ans, inhumé le 17 avril 1700 aux Observantins, épouse le 24 janvier 1652, Catherine d’EYSSAUTIER d’où :

  1. Anne de SIMON baptisée le 28 février 1655 en l'église de la Madeleine d’Aix (parrain Joseph Simon avocat en la cour, marraine Jeanne de Séguiran).
  2. Thérèse de SIMON baptisée le 27 novembre 1657 en l'église de la Madeleine (parrain Jean-Baptiste de Séguiran, marraine Diane de Séguiran).
  3. Marie de SIMON baptisée le 2 septembre 1659 en l’église de la Madeleine (parrain Charles Brueys avocat en la cour, marraine Honorade de Cabassole).
  4. Henry qui suit,
  5. Guillaume SIMON né le 4 baptisé le 5 janvier 1669 à Saint-Sauveur (parrain noble François de Séguiran, marraine Anne du Puget).
  6. Jean Marc SIMON inhumé le 3 avril 1673 aux Observantins, devant l’autel de Saint-Joseph.
  7. Joseph de SIMON épouse le 26 mai 1708 en la cathédrale Saint-Sauveur, Magdeleine de BEAUMONT, veuve de Charles GARÇONNET, née en juillet 1645, fille de Pierre écuyer, et de Catherine d’AUDOARD.

VI – Henry SIMON alias de CYMON conseiller du roi et avocat général au parlement de Provence, reçu le 30 juin 1693 en la charge d’Antoine Albert, né à Aix et baptisé le 30 janvier 1662, décédé à Aix le 28 avril 1700, âgé de 38 ans, inhumé aux Observantins le lendemain, épouse 1) par contrat du 25 avril 1684 à Aix (Reynaud, notaire) Marie-Anne de BLANC fille de Louis, seigneur de Mondespin, et de Marguerite d’ANTELMY. Inhumée le 18 février 1692 aux Observantins. 2) par contrat du 7 février 1696 à Antibes (Guigonier, notaire), et le même jour en l’église d’Antibes, Anne de MILLOT de COURMETTES âgée de 23 ans, née le 28 février 1673 à Antibes, fille cadette de noble Balthasar, seigneur de Courmettes, conseiller secrétaire du roi près la cour des Comptes, Aides et Finances de Provence, et d’Anne Marie RANCUREL de Courmettes, l’époux signe Cymon et l’épouse signe Anne de Millot; sa soeur Jeanne épousera en 1699 Sextius de Villeneuve Vence. Elle se remarie le 10 octobre 1712 à Aix à l’avocat Gaspard de BLANCARD, écuyer d’Aix, natif de Saint-Paul de Vence (d’où notamment une fille mariée au conseiller de Coriolis-Limaye). Anne de Millot acquiert la terre de la Thomassine, au terroir d’Aix, qu’elle fait ériger en fief sous le nom de Beauval en mars 1713. D’où :

  1. du premier lit : Jean-Pierre de SIMON inhumé le 18 septembre 1689 aux Observantins.

  2. du second lit : Balthasar qui suit,
  3. Jean Henry Honoré de SIMON inhumé le 23 novembre 1700 aux Observantins.
  4. Alexandre Gaspard de SIMON né le 6 septembre 1699 baptisé le lendemain à Saint-Sauveur d’Aix (parrain Gaspard de Simon conseiller du roi avocat général en la cour des Comptes, marraine Marthe de Simon), décédé à l'âge de 6 ans, inhumé le 6 octobre 1705 aux Observantins.

VII – Balthasar de CYMON de BEAUVAL chevalier, seigneur de Beauval, conseiller au parlement de Provence reçu le 20 mai 1724, résigne en faveur de son fils en 1748 (avec cinq ans de survivance) ; baptisé le 30 avril 1697 à Saint-Sauveur d’Aix, mort honoraire à l'âge de 76 ans, enseveli aux Observantins le 30 octobre 1773. Epouse par contrat du 15 février 1722 (Guyon, notaire) et en l’église de la Madeleine d’Aix, Thérèse Aimare de VILLENEUVE d’ANSOUIS, âgée de 23 ans, née à Aix le 12 juin 1698 baptisée le lendemain à la Madeleine, fille de Jacques Hyacinthe (1667-1743), chevalier, baron d’Ansouis et de Bras, seigneur d’Estoublon et de Bellegarde, conseiller au parlement de Provence puis conseiller honoraire, et de Marie Thérèse d’ESCALIS de BRAS, dame en partie d’Estoublon et des baronnies de Bras et d’Ansouis. D’où :

  1. Anne Cécile de CYMON de BEAUVAL née le 16 décembre 1722 à Aix et ondoyée le même jour à la maison.
  2. Marie-Thérèse de CYMON de BEAUVAL née le 7 septembre 1725 à Aix, baptisée le lendemain en la cathédrale Saint-Sauveur (parrain Gaspard Blancard seigneur de Rocofort, marraine Marie-Thérèse d’Escalis de Villeneuve).
  3. Louis Théodore Xavier qui suit,
  4. Suzanne Françoise de CYMON de BEAUVAL née le 16 janvier 1729 inhumé le 19 aux Observantins.
  5. Jacques Elzéar de CYMON de BEAUVAL lieutenant de vaisseaux au département de Toulon, décédé le 8 septembre 1819.
  6. Aymare Thérèse Gabrielle de CYMON de BEAUVAL ondoyée le 29 novembre 1733 baptisée le 1er janvier 1734 à Saint-Sauveur (parrain Joseph Edouard de Coriolis conseiller au parlement, marraine Gabrielle de Cabre de Roquevaire) épouse le 7 février 1758 à Saint-Sauveur, Barthélémy de COLLA de PRADINES chevalier, conseiller du roi en la cour des comptes, Aides et Finances de Provence, intendant de Corse, fils de Xavier André, chevalier, conseiller du roi honoraire en la même cour, et d’Anne Catherine TURC de VAUROUX.
  7. Gabrielle de CYMON de BEAUVAL inhumée le 25 mai 1736 aux Observantins, âgée de 6 ans 4 mois.

VIII – Louis Théodore Xavier de CYMON de BEAUVAL chevalier, seigneur de Beauval, conseiller au parlement de Provence, reçu le 2 avril 1748 en la charge de son père, baptisé le 5 juin 1727 à Saint-Sauveur d’Aix, décédé à l’âge de 81 ans le 14 juillet 1808 en son domicile à Aix, inhumé au cimetière de Saint-Sauveur le lendemain, épouse par contrat du 13 février 1762 à Marseille, Geneviève MARTIN de GERMAIN, fille de Joseph, conseiller du roi, receveur général des Finances de Provence, et de Claire de SAINT-MICHEL. D’où :

  1. Claire Alexandrine de CYMON de BEAUVAL née à Aix vers 1764, décédée à 44 ans le 10 mai 1808 à Aix, épouse le 25 janvier 1785 à Saint-Sauveur, François Jean Joseph d’ANGLESY conseiller du roi en la cour des comptes Aides et Finances, fils de feu Lazare Nicolas, et de feue Bonne Claire Louise Christine de MERINDOL, en présence de Barthélémy de Colla de Pradines ancien intendant de Corse, conseiller en la cour des Comptes, Joachim Félix Pin, secrétaire du roi trésorier généal des Etats de Provence, Antoine Alexis notaire d’Aix, et de l’abbé de Coriolis.
  2. Aimare Thérèse Mathilde de CYMON de BEAUVAL née le 14 baptisée le 15 mars 1765 à Saint-Sauveur (parrain Joseph Martin de Germain, ancien receveur général des finances, marraine Aimare Thérèse de Villeneuve d’Ansouis de Beauval) décédée le 25 février 1847 à Aix, épouse Marcelin BOYER de FONSCOLOMBE, sans postérité.
  3. Elzéar de CYMON de BEAUVAL décédé à deux ans le 11 décembre 1773 inhumé aux Observantins d’Aix.
  4. Léontine de CYMON de BEAUVAL née le 11 juillet 1776 à Aix, épouse âgée de 19 ans 10 mois le 11 prairial an IV, Jean Baptiste Antoine REINAUD de FONVERT propriétaire, âgé de 23 ans, né le 8 mars 1773 à Aix, fils de Jean-Baptiste, négociant, sieur de Fontvert, et de Claire BOURLION, présents Jacques Elzéar Cymon 64 ans, oncle de l’épouse. D'où postérité (famille Reinaud de Fonvert).

 

 


 
contact